Mardi 18 mai 2021
Istanbul
Istanbul

France-Turquie : qu’en est-il de l’affaire Fabien Azoulay ?

Par Sandro Basili | Publié le 21/04/2021 à 17:40 | Mis à jour le 22/04/2021 à 10:08
Fabien Azoulay

Fabien Azoulay, un Français accusé d’importation de stupéfiants, est détenu depuis près de 4 ans en Turquie. Son cas, porté sur la place publique par ses avocats, est au centre de l’actualité depuis une dizaine de jours en France.

Pour éclaircir certains points, lepetitjournal.com Istanbul s’est entretenu avec Carole-Olivia Montenot, l’avocate de Fabien Azoulay en France.

En 2017, Fabien Azoulay, alors âgé de 41 ans, se rend à Istanbul pour une opération d'implants capillaires. Lors de son séjour à l’hôtel, il commande via un site en ligne, 2 litres de GBL, un solvant utilisé comme stimulant. Mais le produit venant d'être interdit 6 mois auparavant par les autorités turques, Fabien est accueilli par les policiers à sa réception. S'ensuit le début de procédures judiciaires, qui amènent en 2019 à une demande de transfèrement vers une prison en France, mais qui n’a pas encore abouti à ce jour.

Le jugement, 20 ans de prison pour Fabien Azoulay

En février 2018, son jugement a lieu : une audience au fond précédée par trois audiences de mise en état.

Les audiences de mise en état se déroulent normalement, mais la veille de l’audience au fond, le président qui a instruit le dossier est démis de ses fonctions et incarcéré pour corruption. Le nouveau président découvre donc le dossier à l’audience. Suite au délibéré, Fabien écope de la peine maximale, soit 20 ans de prison avec une réduction de peine à 16 ans et 8 mois pour bonne conduite.

Ses avocats décident d’emmener l’affaire devant la cour d’Appel, mais celle-ci confirme le jugement “sans rouvrir les débats et sans nouvelle audience”. Devant le peu de succès des tentatives de réouverture du dossier, et afin de perdre le moins de temps possible, les avocats lancent une procédure de transfèrement pour que Fabien Azoulay puisse purger sa peine en France.

Le site commerçant lituanien sur lequel Fabien a passé commande n’a quant à lui fait l’objet d’aucune condamnation, à la connaissance de l’avocate. Elle insiste sur le fait que le site “n’avait pas mis à jour la liste des pays dans lesquelle produit était interdit”, et le tient pour fautif dans cette affaire.

Une procédure de transfèrement entamée il y a deux ans, et toujours à un stade préliminaire

L’avocate nous explique qu'un transfèrement est de toute manière une procédure longue car le ministère de la Justice en France n’est pas en contact direct avec le ministère de la Justice en Turquie, toutes les demandes passent par les ministères des Affaires étrangères. Un circuit déjà compliqué, auquel s'ajoutent les délais de traduction des documents.

Mais Carole-Olivia Montenot se désole du temps que prennent les premières phases de la procédure de transfèrement, sachant que les plus longues sont celles à venir. 

En effet, un des obstacles majeurs dans la procédure, outre le temps qu’il prend, est la différence de peine pour “importation de stupéfiant” entre les deux pays. Dans ce cas-là, 10 ans en France contre 16 ans et 8 mois en Turquie. Une différence sur laquelle les deux pays vont devoir s’accorder pour que le transfèrement puisse avoir lieu.

Interrogé relativement à cette différence sur un plateau télé, l’ambassadeur de Turquie en France, Ali Onaner, explique que "la Turquie étant géographiquement sur les voies de trafic de stupéfiants, est obligée d’avoir des lois très dures pour dissuader les trafiquants de drogue", et applique donc des peines nettement supérieures à la France pour ce type de délit.

Lors de la même émission, l'ambassadeur a appelé à considérer cette question “d’un point de vue plus global” en soulignant qu'il y a aujourd’hui ”des détenus turcs en France qui demandent leur transfèrement en Turquie mais qui pour certains, depuis 4 ans, n’ont pas obtenu satisfaction"

Transféré de prison après avoir été agressé

En novembre 2019, Fabien, ciblé par un de ses codétenus en raison de son homosexualité, est ébouillanté. Cette agression engendre son transfert vers la prison de Giresun, à 800 km d’Istanbul. Mais pour sa famille ce transfert « est un drame » car les visites sont pratiquement rendues impossibles.

Un appel tous les jeudis, c’est actuellement le seul lien entre Fabien et sa famille.  Il n’est donc, pour l’instant, pas au courant de la médiatisation de son affaire. Son avocate espère que celle-ci « n’aura pas eu d’incidences néfastes sur sa détention ».

Pourquoi médiatiser l’affaire Fabien Azoulay ?

Les avocats et la famille ont ressenti le besoin d'amener cette affaire sur la place publique pour que son cas soit pris au sérieux. Selon Me Carole-Olivia Montenot, son dossier devrait passer en priorité, car “il n’avait pas conscience que c’était un produit stupéfiant” et donc “ne vit pas sa détention comme d’autres”.

 

Fabien Azoulay Turquie
Fabien Azoulay

 

 Fabien vit un vrai cauchemar, il ne comprend pas. Il a été arraché à sa vie pour quelque chose dont il n’avait pas conscience de l’illégalité

Me Carole-Olivia Montenot

 

Nous vous recommandons

Sandro Basili

Sandro Basili

Photographe et passionné de reportage, Sandro est venu vivre à Istanbul pour en découvrir les visages...
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Recep jeu 22/04/2021 - 11:26

Certes, il faut trouver une solution pour ce jeune homme. Toutefois, les déclarations de l’avocate sont incomplète. Le GBL, qui se transforme en GHB (drogue du violeur) dans le corps, est interdite depuis juillet 2016, M. Azoulay est arrêté en septembre 2017, un an après. La quantité est énorme, de quoi faire 2000 doses, ou tuer 400 personnes par overdose!

Répondre

Vivre à Istanbul

MICRO-TROTTOIR

Turquie : résidents confinés, touristes "libres"

Un sentiment d’injustice émerge de la population vis-à-vis d’une politique touristique qui ne fait pas sens pour tout le monde. Quand certains pays ferment leurs frontières et "déconfinent"...

Expat Mag

FOOT

Karim Benzema élu meilleur footballeur français de l’étranger

Les trophées UNFP récompensent les meilleurs joueurs de football dans différentes catégories. Pour la deuxième fois consécutive, Karim Benzema a été élu meilleur joueur français évoluant à l’étranger.