Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2262

Fabien Azoulay : le Français détenu en Turquie a été rapatrié en France

Par Thibault Segalard | Publié le 17/08/2021 à 17:45 | Mis à jour le 18/08/2021 à 21:18
Photo : Une photo de Fabien Azoulay transmise par sa famille à l’Agence France-Presse
Fabien Azoulay qui vient d'arriver en France

Fabien Azoulay, le ressortissant français emprisonné en Turquie en 2017, a été transféré en France ce mardi 17 août 2021. Ses avocats se réjouissent de « l’aboutissement d’un long combat. »

 

Fabien Azoulay avait été condamné, en 2017, à 16 ans de prison par les autorités turques pour détention de stupéfiants. Après un calvaire de 3 années, le Franco-Américain a été transféré ce mardi 17 août sur le territoire français.

 

Ses avocats, Maître Carole-Olivia Montenot et Maître François Zimeray, ont déclaré dans un communiqué qu’ils étaient « heureux d’annoncer que Fabien Azoulay, détenu en Turquie depuis quatre ans, sera transféré en France ». Ils saluent aussi « l'aboutissement d'un long combat dans lequel la mobilisation de l'opinion publique aura été décisive ». Une nouvelle dont se réjouit également le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune sur Twitter « Une belle nouvelle, un grand soulagement, l'aboutissement d'une mobilisation collective et juste ».

 

 

 

Le GBL, un produit interdit seulement six mois plus tôt

Lors d’un voyage à Istanbul en 2017 pour réaliser des implants capillaires, Fabien Azoulay commande sur Internet du GBL, une drogue de synthèse très populaire dans les milieux festifs. Seulement, ce produit avait été interdit quelques mois plus tôt, et il est interpellé dès la réception du GBL par la police turque.

 

Le Français a par la suite été condamné à vingt ans d’emprisonnement pour « importation de stupéfiants ». Une peine réduite à 16 ans puis 8 mois en appel.

 

Fabien Azoulay, victime de tortures et sévices à cause de son orientation sexuelle et de sa religion

« Il a été victime de sévices, de tortures, de harcèlement moral. Il a exprimé à plusieurs reprises qu'on a essayé de le convertir, qu'on le forçait à prier cinq fois par jour. Il ne sait pas comment réagir, en plus il ne parlait pas la langue. Il a subi des violences parce qu'il est juif, parce qu'il est gay » avait déclaré David Benaym, un ami de Fabien Azoulay, qui est également l'auteur de la pétition réclamant son transfert en France.

 

C’est depuis la prison de Giresun, dans le nord-est de la Turquie, que le Français avait raconté, via des lettres adressées à sa famille, son quotidien de torture et de maltraitance. Selon l'Elysée, son transfert a été rendu possible suite à un échange entre Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan, en marge du sommet de l'Otan le 14 juin. Ses avocats vont maintenant déposer une requête devant le tribunal judiciaire de Paris afin d'adapter sa peine et la ramener à cinq ans, comme le prévoit le code pénal français pour cette infraction. 

Thibault Segalard

Thibault Segalard

Thibault a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en juin après avoir passé 2 mois dans celle d’Athènes. Étudiant en école de journalisme.
0 Commentaire (s) Réagir