Dimanche 25 février 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONFUSION - La Turquie passera-t-elle à l’heure d’hiver ?

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 29/09/2017 à 00:04 | Mis à jour le 29/09/2017 à 10:04
Photo : Le gouvernement turc veut rester à l'heure d'été
changementdheure

Le Conseil d’Etat a rétabli le passage "habituel" à l’heure d’hiver, qui devrait avoir lieu dans la nuit du 28 au 29 octobre. Mais le gouvernement turc souhaite rester à l’heure d’été et pourrait arriver à ses fins grâce à un décret-loi.

"La Turquie passera-t-elle à l’heure d’hiver ?" La question est sur de nombreuses lèvres. L’année dernière, le gouvernement avait décidé que le pays resterait toujours à l’heure d’été, évoquant une aubaine économique et écologique. Le Conseil d’Etat a cependant annulé cette décision, mercredi, rétablissant ainsi le passage "habituel" à l’heure d’hiver. Il devrait avoir lieu dans la nuit du 28 au 29 octobre, comme dans de nombreux pays européens.

Le gouvernement refuse le passage à l’heure d’hiver

En annulant le maintien de l’heure d’été, le Conseil d’Etat a donné raison à un parent d’élève. Ce dernier se plaignait que ses enfants doivent se rendre à l’école dans la pénombre durant l’hiver, et réclamait devant la justice le retour du changement horaire.

Malgré cette décision du plus haut tribunal administratif de Turquie, le vice-premier ministre Bekir Bozdağ a réitéré hier le souhait du gouvernement de "maintenir l’heure d’été toute l’année, comme c’est le cas actuellement", a-t-il déclaré, précisant que des modifications législatives pourraient être effectuées par décret-loi avant la date prévue du passage à l’heure d’hiver. Dans ce cas, la Turquie resterait donc à l’heure d’été.

Même son de cloche du côté de Berat Albayrak. Le ministre de l’Energie, également le gendre de Recep Tayyip Erdoğan, était à l’origine du maintien à l’heure d’été l’année dernière : "Nous continuerons dans la même direction en ce qui concerne l'heure d'été. Nous continuerons après avoir pris les règlements nécessaires", a-t-il affirmé hier, lors d’une cérémonie de remise de prix dans le secteur de l'efficacité énergétique, organisée par la Chambre d'industrie d'Istanbul. "L'heure d'été a contribué de manière importante à la Turquie en matière de productivité, s’est-il félicité. Nous avons récemment reçu des rapports sur les chiffres [de la productivité]. Nous avons demandé une analyse numérique des chiffres. Nous avions déjà fait des études sur le problème en tant que ministère, mais nous voulions qu'un tiers l'analyse."

Pas de changement d’aiguille depuis mars 2016

L’idée du changement d’heure est presque aussi vieille que l’éclairage artificiel. C’est Benjamin Franklin, physicien américain qui l’a suggérée en 1784, pour faire des économies en bougies et en chandelles. Il a été adopté pour la première fois lors de la Première Guerre mondiale dans les pays européens pour gagner une heure supplémentaire de lumière naturelle. En Turquie, la première application a eu lieu en 1940 avant d’être suspendue plusieurs années. Elle s’est ensuite poursuivie de 1972 jusqu’à l’année dernière, sans interruption.

La Turquie n’a pas effectué ce changement d’aiguilles depuis le 27 mars 2016, lors du passage à l’heure d’été. L’année dernière, les Turcs n’ont pas reculé leurs montres d’une heure au grand dam d’une partie du monde des affaires, qui contestait des décalages horaires de trois heures avec Londres et de deux heures avec l’Europe centrale et orientale. La décision gouvernementale, justifiée par des espoirs de retombées économiques et écologiques, avait aussi irrité de nombreux amateurs de football qui s’inquiétaient des heures tardives de matchs lors des rencontres internationales ! D’un autre côté, certains se réjouissaient de pouvoir profiter d’une heure de jour supplémentaire le soir. Tandis que d’autres jubilaient à l’idée de vivre à l’unisson avec les pays du Golfe et l’Arabie Saoudite.

En 2015, la Turquie n’était déjà pas passée inaperçue en matière de changement horaire. Elle avait adopté l’heure d’hiver deux semaines après la plupart des pays européens, en raison des élections législatives anticipées qui se tenaient le weekend suivant la date habituelle du changement d’heure. Le but : profiter plus longtemps de la lumière du jour pour accroître la sécurité et ainsi inciter le plus grand nombre à aller voter. Mais la décision avait finalement créé la confusion. Au réveil, les internautes n’avaient qu’une question à la bouche : Saat kaç ?*

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 29 septembre 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

 

*"Quelle heure est-il ?", en turc

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Patrick JOLIBERT mer 11/10/2017 - 15:53

Personnellement je trouve plus pratique de conserver la même heure toute l'année :nul besoin de changer les pendules! Et on s'habitue à tout !!! A contrario je déplore l'attitude autoritaire du GVT turc qui 1 fois de plus ne respecte rien,ni la justice ni l'ordre judiciaire! Ce n'est plus de l'autoritarisme,c'est de la dictature!!!@@

Répondre
Sur le même sujet