Lundi 17 janvier 2022
TEST: 2262

Escapade à Bursa, première capitale des sultans ottomans

Par Gisèle Durero-Köseoglu | Publié le 08/10/2021 à 03:10 | Mis à jour le 08/10/2021 à 10:53
Photo : Bursa
mosquée verte et mausolée Bursa Turquie

Si une échappée automnale vous tente, pourquoi ne pas vous rendre à Bursa, la quatrième ville de Turquie, jadis surnommée "la cité verte" ?

Agglomération de Bithynie dans l’Antiquité, Bursa est enlevée aux Byzantins au XIVe siècle par le sultan turc Orhan, qui en fera momentanément la première capitale ottomane. Mais c’est surtout à partir de Bayezid, surnommé "La Foudre", que la ville se pare de constructions et devient peu à peu le centre incontournable de la fabrication de la soie. Les somptueux caftans du souverain et les riches brocarts du palais sortis de ses filatures, assureront pour des siècles sa prospérité. Si Bursa est aujourd’hui plutôt connue pour ses usines automobiles, son prestigieux passé en fait une destination de choix. On peut s’y rendre facilement en voiture par la route, soit en traversant la Marmara par le ferryboat Eskihisar-Yalova, soit en passant par le nouveau pont d’Orhangazi.

Les sites historiques de Bursa sont si nombreux que je ne vous présenterai que les plus connus. Le Complexe de la mosquée de Murat II, appelé en turc "Muradiye Kulliyesi", fameux pour ses céramiques turquoise, abrite le mausolée du dernier sultan enterré à Bursa mais aussi six autres tombeaux où reposent quarante membres de la lignée impériale. Quant à la Mosquée Verte ou "Yesil cami", ornée de somptueuses faïences vertes et bleues, elle a été fondée par Mehmet 1er dont le monument funéraire, le Mausolée Vert, se dresse à proximité.

 

le Mausolée Vert Bursa
Le Mausolée Vert

   

Bursa visiter Turquie
Dans la Mosquée Verte

 

Considérée comme l’une des plus belles du Moyen-âge, elle comporte un remarquable portail d’entrée d’inspiration seldjoukide surmonté d’une niche de marbre ouvragé. Quant au Mihrab indiquant la direction de la Mecque, il attire le regard par ses panneaux de faïence décorés de fleurs et d’arabesques. Un secret de la construction : à l’endroit où se rejoignent les deux coupoles se cacherait un énorme lingot d’or massif, mis en en réserve pour le cas où, suite à un séisme, on n’aurait pas les moyens nécessaires à la restauration du bâtiment …

Dans les restaurants des alentours, n’omettez pas de vous régaler d’un "Iskender Kebab" ou "Kebab d’Alexandre le Grand", de fines lamelles de viande de mouton disposées sur un lit de pain, agrémentées de sauce tomate, de yaourt et arrosées de beurre brûlant. On le déguste accompagné d’un verre de jus de raisin fermenté et sucré, le "şira". Et si vous n’êtes pas encore rassasié, pourquoi ne pas terminer par un "Kemalpaşa Tatlisi", une pâtisserie à base de fromage non salé, imbibée de sirop et recouverte de crème de buffle ?

 

Bursa visiter Turquie
Iskender

Ensuite, au parc de Tophane, vous pourrez visiter les mausolées des premiers sultans fondateurs de la dynastie ottomane, Osman et son fils Orhan. Non loin de là se trouve la zone des anciens caravansérails de la Route de la Soie, en particulier Le marché de la soie ou Koza Han, où vous pourrez acheter de beaux foulards ou écharpes en soie. De là, vous aboutirez au marché couvert, le Bazar de Bursa, idéal aussi pour effectuer des emplettes.

Bursa visiter Turquie
Le Koza Han

 

Bursa Turquie visite
La tombe d'Orhan Gazi

 

En face se dresse la plus grande mosquée de Bursa, Ulu cami, édifiée par Beyazid 1er en 1399. Parée de vingt dômes, elle est emblématique de la première période de l’art ottoman.

 

Bursa visiter Turquie
Ulu Cami 

 

Bursa visiter Turquie
Ulu Cami 

 

Sa particularité ? Les murs de l’intérieur sont peints de merveilleuses calligraphies et entourent une fontaine de marbre éclairée par un oculus. Le "minbar" ou chaire à prêcher datant aussi du XIVe siècle, est un chef-d’œuvre de l’art islamique. Confectionné avec 6666 morceaux d’ébène par référence au nombre de versets du Coran, il constitue l’un des meilleurs exemples de la technique ottomane de travail du bois appelée "kundekari", comportant des alternances de motifs en étoiles et de pentagones emboîtés sans clous. Sur les côtés sont représentés les planètes du système solaire, ce qui est d’autant plus intéressant que certaines d’entre elles n’ont été officiellement découvertes que beaucoup plus tard.

 

Si une échappée automnale vous tente, pourquoi ne pas vous rendre à Bursa, la quatrième ville de Turquie, jadis surnommée "la cité verte"
Système solaire sur le minbar d'Ulu Cami

 

Si une échappée automnale vous tente, pourquoi ne pas vous rendre à Bursa, la quatrième ville de Turquie, jadis surnommée "la cité verte"
Dans la Ulu Cami

 

La ville étant célèbre aussi pour ses sources thermales riches en minéraux, vous pouvez y séjourner dans un hôtel comportant des thermes, comme dans le quartier de Çekirge, pour vous détendre dans des hammams et des piscines d’eau chaude. Sans oublier que Bursa se targue encore d’être un centre important de tourisme d’hiver, avec sa station de ski d’Uludag, l’Olympe de Mysie, que l’on peut atteindre en téléphérique. Et pour clore la promenade en douceur, n’oubliez pas de goûter aux marrons glacés, une des spécialités de la ville…

 

Bursa visiter Turquie
Thermes de Bursa

 

Nous vous recommandons
Gisèle Durero-Köseoglu

Gisèle Durero-Köseoglu

Native de Cannes, professeur de Lettres à Istanbul depuis trente ans, elle est l’auteur de plusieurs livres sur Istanbul et de romans historiques sur la Turquie médiévale.
0 Commentaire (s) Réagir