Lundi 18 janvier 2021

10 choses à ne pas faire en Turquie

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 29/12/2020 à 03:55 | Mis à jour le 29/12/2020 à 03:55
Photo : Ne pas se mêler de discussions sur le football entre des supporters rivaux
conseils pratiques istanbul turquie

(Rediffusion)

Lepetitjournal.com d’Istanbul vous livre quelques gestes à ne surtout pas faire en Turquie afin d’éviter un moment de gêne, voire la prison… 

1/ N’achetez surtout pas de pierres ou de fossiles pour les ramener en France

N’essayez pas de ramener en France (ou ailleurs) des pierres, pièces de monnaie et autres fossiles achetés en Turquie, sous peine de prison et d’amendes conséquentes. La loi de protection du patrimoine turc interdit formellement de faire sortir du territoire tout objet présentant "une valeur géologique, anthropologique, préhistorique, archéologique et historique". Le site de l’Ambassade de France précise que "la notion d’antiquité est interprétée de façon très large par la loi turque." Ainsi, plusieurs touristes ont déjà été emprisonnés pour avoir ramené une pierre achetée sur l'étalage d’un marché pendant leur vacances…

2/ Ne trinquez pas avec une personne en la regardant dans les yeux 

Regarder dans les yeux quand on trinque… En France, ne pas respecter cette règle est souvent considéré comme une impolitesse. Certains vous reprendront d’ailleurs en cas de manquement. En Turquie, c'est tout le contraire… Faire cela reviendrait à faire la cour à la personne que l'on regarde. Vous voilà donc prévenus !

3/ N’entrez pas dans une mosquée habillé comme pour aller au camping 

En Turquie, comme dans tous les autres pays du monde, il est interdit d'entrer dans un lieu de culte avec un décolleté, les jambes ou les bras dénudés. Sachez tout de même que des cache-nudité sont prêtés gratuitement à l’entrée des mosquées. Lors de la visite des mosquées, il convient aussi de se déchausser. 

4/ Ne montez pas dans les taxis qui n'affichent pas le logo d’un arrêt de taxi

Faites attention à certaines pratiques hélas trop courantes de certains chauffeurs de taxi pour vous arnaquer… La première recommandation est de ne choisir que les taxis qui disposent d’un logo attestant que le véhicule est lié à un arrêt. En effet, ce type de taxi est davantage contrôlé et son chauffeur ne peut pas se comporter à sa guise. Il est aussi recommandé de vérifier la présence d’un taximètre visible dans le véhicule. Sachez que le site https://taksi-ucreti.hesaplama.net/ peut vous indiquer le nombre de kilomètres et le prix pour votre itinéraire. 

5/ Ne vous mêlez jamais de discussions sur le football entre des supporters d’équipes rivales

Si le football est presque une institution en Turquie, il est aussi parfois un sujet tabou… Il existe notamment une très forte rivalité entre Beşiktaş, Galatasaray et Fenerbahçe, les trois grandes équipes d’Istanbul. Les discussions entre certains supporters rivaux sont parfois une affaire sérieuse, dans laquelle il vaut mieux ne pas s’impliquer (surtout si vous n’y connaissez rien en football!). Rassurez-vous, les discussions autour du ballon rond se font souvent dans une bonne ambiance et se tiennent surtout, partout… Ne soyez pas surpris que l’on vous demande votre équipe préférée, peu importe l’endroit où vous vous trouvez. 

6/ Ne pratiquez pas le french kiss (ou plus) dans les espaces publics

Pour les couples : pratiquer le french kiss ou se câliner en public peut – en fonction du quartier où l'on se trouve, bien sûr – être très mal interprété par certains Turcs. Il est donc recommandé d’éviter de s’embrasser dans la rue de manière trop démonstrative.

7/ N’insultez jamais Atatürk 

Insulter la nation turque, le chef de l’Etat ou le drapeau est interdit en Turquie, sous peine de prison. La justice turque prévoit aussi des peines d’emprisonnement en cas d’insultes contre Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la République de Turquie. Cela serait aussi très mal vu par la plupart des Turcs. 

8/ Ne gardez pas vos chaussures dans une maison 

Pensez à laisser vos chaussettes trouées au placard ! En Turquie, il est de coutume de retirer ses chaussures avant d’entrer dans une maison pour des raisons d’hygiène. Il serait très mal vu et considéré comme un manque de respect que de ne pas vous déchausser. Cette pratique est toujours d’usage dans la majorité des foyers. 

9/ Ne vous mouchez pas en public

Peut-être avez-vous remarqué que les Turcs ne se mouchent jamais en public ? Il est extrêmement mal vu de le faire à la vue d’autrui. Les Turcs préfèrent aller aux toilettes ou ailleurs, à l'abri du regard des autres. 

10/ Ne photographiez pas les gens sans leur demander leur permission (surtout les plus âgés)

Il est primordial de demander l’autorisation de votre sujet avant de le photographier. En Turquie comme partout, c’est une question de respect et de politesse. Pas de panique si vous ne parlez pas la même langue, parfois un simple échange de regard ou de sourire peut vous faire comprendre si la personne accepte d’être photographiée ou s’il est temps de ranger votre appareil photo… En demandant la permission, vous aurez aussi l’occasion de faire une rencontre intéressante et de partager un moment d’échange. 

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
6 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ADen mar 29/12/2020 - 12:31

Je serais plus nuancé sur le numéro 2, cela peut être au contraire une tactique d'approche subtile, où l'on avance ses pions tout en ayant la possibilité de plaider le malentendu culturel si nécessaire ^^

Répondre
Commentaire avatar

Amadou Bah ven 25/01/2019 - 19:16

Chaque nation, chaque pays ont leurs propres lois à respecter.Etant un aventurier, se séjourner en Turquie, me comble de joie. Tout ce qu'il ne désire pas est facile à s'adapter.

Répondre
Commentaire avatar

Eric lun 28/05/2018 - 09:39

Pas du tout tenté !!….

Répondre
Commentaire avatar

İstanbul 34 ven 01/01/2021 - 07:13

Un peu extrême comme décision et fort regrettable ! J'habite depuis plus de 30 ans en Turquie et je peux vous assurer que ce pays et ses habitants sont très attachants.Sans parler des sites magnifiques,de la langue agréable et d'une logique implacable,de leurs femmes(!!) parfois magnifiques,de leurs sites historiques,de la saveur de leur cuisine.... Et bien évidemment ce qui nous peine,de la valeur de la livre turque!Plus généralement la politique serait un gros inconvénient,mais celà ne concerne pas les touristes!

Répondre
Commentaire avatar

Lily mer 30/12/2020 - 00:17

C'est un pays magnifique avec un peuple tout autant. Un café en terrasse ou chez soi face au Bosphore ça n'a pas de prix Eric, sans compter toutes les spécialités du petit-déjeuner et autres repas du jour, c'est aussi un pays à fromages tout aussi délicieux, quand aux paysages comme ceux de Goreme, Saklikent, Agva, les rives d'Istambul et ses bazars et tant d' autres villes et de lieux, les musées Archéologiques riches de part ce que ce pays a traversé historiquement.. Enfin tout ça pour vous dire de vous raviser car la Turquie est une superbe destination. Et le peuple turc est un peuple vivant.

Répondre
Voir plus de réactions

Vivre à Istanbul

20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

20 ans en Turquie, 2001-2021 : vingt faits marquants

A l’occasion du vingtième anniversaire de notre journal en ligne, lepetitjournal.com (né en janvier 2001 à Mexico), l’édition d’Istanbul a souhaité revenir sur les 20 dernières années en Turquie...

Actualités

20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

20 ans en Turquie, 2001-2021 : vingt faits marquants

A l’occasion du vingtième anniversaire de notre journal en ligne, lepetitjournal.com (né en janvier 2001 à Mexico), l’édition d’Istanbul a souhaité revenir sur les 20 dernières années en Turquie...

Communauté

20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

20 ans en Turquie, 2001-2021 : vingt faits marquants

A l’occasion du vingtième anniversaire de notre journal en ligne, lepetitjournal.com (né en janvier 2001 à Mexico), l’édition d’Istanbul a souhaité revenir sur les 20 dernières années en Turquie...

Expat Mag

Chennai Appercu
RÉTROSPECTIVE

Sur les routes de l'Inde du sud en 1969

1969, Madras. Alain est un jeune étudiant parachuté en Inde à la fin de son cursus. Une expérience qui le marquera à jamais. 50 ans plus tard il partage ses souvenirs de Madras sur lepetitjournal.com