Vendredi 21 septembre 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BON À SAVOIR – Les bonnes manières en Turquie...

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 05/08/2015 à 22:00 | Mis à jour le 06/08/2015 à 13:39

Les bonnes et mauvaises manières changent souvent d'un pays à l'autre. En Turquie, pour les nouveaux arrivants, elles ne vont pas toujours de soi et peuvent vite se transformer en véritable casse-tête. Quelles sont les bonnes manières, parfois surprenantes pour les étrangers, à adopter en Turquie ?

S'asseoir en croisant les jambes, s'essuyer le nez en public, s'asseoir sur le côté (autrement dit, sur une fesse !)... Autant d'attitudes qui, en France ne surprennent personne. En Turquie, il en va autrement. Ancrées dans les m?urs turques, qui ont certes tendance à évoluer, les connaître peut vous éviter quelques problèmes. Certains étudiants ou expatriés l'ont appris à leurs dépens...

Quelques règles d'hygiène

Peut-être avez-vous remarqué que les Turcs ne se mouchent jamais en public ? Ils préfèrent aller aux toilettes ou ailleurs, à l'abri du regard d'autrui. Justine, Française en Erasmus à Istanbul, s'en est très vite rendue compte. Après s'être mouchée toute la journée ? en classe, au rendez-vous pour son titre de séjour, dans la rue... ? elle s'est aperçue qu'on la regardait avec insistance et qu'on lui faisait les gros yeux. Un peu ?troublée? par la situation, elle a alors pensé que ?peut-être, se moucher en public était mal vu en Turquie?. Ce qu'un ami lui a très vite confirmé. Pourquoi ? Certainement pour des raisons d'hygiène et de propreté. Un Turc nous a d'ailleurs confié que ?le bruit produit par le fait de se nettoyer le nez? lui était, comme à beaucoup, ?désagréable?.

Dans la même veine, vous avez très probablement remarqué qu'en Turquie, il faut enlever ses chaussures avant d'entrer chez quelqu'un ou même chez soi, lorsque l'on vit avec des Turcs. Ce n'est pas le cas dans toutes les maisons mais le réflexe reste majoritaire. De nombreux jeunes Turcs instaurent cette règle de vie lorsqu'ils quittent le nid familial, par habitude, mais surtout par hygiène.

Quelques règles de respect

Par respect, fumer devant ses parents, grands-parents ou toute personne plus âgée, serait très mal vu en Turquie. Dilan, jeune Turque de 29 ans, fume depuis près de dix ans. Quand elle était plus jeune, elle avait l'habitude de se cacher de sa mère pour fumer. C'est uniquement depuis que sa mère, originaire d'Izmit, est venue vivre avec elle à Istanbul qu'elle se permet de fumer devant elle. Si toutefois elle peut l'éviter, elle le fait. Yi?it, lui, n'a jamais fumé devant ses parents et assure que, jamais, il ne le fera. Pour eux deux, c'est avant tout une preuve du respect qu'ils témoignent à leurs aînés.

En Turquie comme partout, il est interdit de rentrer dans un lieu de culte avec un décolleté, les jambes ou les bras dénudés. Les touristes visitant le quartier de Sultanahmet à Istanbul l'apprennent aux dépens de leur porte-monnaie. Et tombent souvent dans le piège que leur tendent les vendeurs ambulants d'écharpes et de foulards... ignorant qu'aux portes des mosquées du quartier, ces cache-nudité leur sont prêtés gratuitement.

Quelques règles de bienséance

Croiser les jambes, mettre les mains entre ses jambes ou encore s'asseoir de côté... Ces attitudes seraient également à éviter devant des personnes plus âgées, pour qui les règles de bienséance sont importantes. Se tenir de la sorte peut-être être perçu comme vulgaire et inapproprié. En famille, il faut donc s'asseoir les jambes décroisées et les mains posées à plat sur celles-ci, affirme une jeune Turque. Bien qu'elle considère ces règles ?absurdes? et ?démodées?, elles font partie de sa culture, et sont encore exigées dans certaines familles turques. De même, s'asseoir de telle sorte qu'on montre le dessous de ses chaussures est également irrespectueux aux yeux d'une partie des Turcs.

En France, trinquer sans se regarder dans les yeux est impoli. En Turquie, c'est tout le contraire. Faire cela reviendrait à faire la cour à la personne que l'on regarde. Vous voilà donc prévenus !

Pour les couples : se câliner en public peut, en fonction du quartier où l'on se trouve, être très mal interprété par certains Turcs plutôt conservateurs. Des étudiants étrangers, auraient, en agissant de cette manière, déjà été mis à la porte d'établissements. Récemment, un étudiant français et sa petite amie turque ont été importunés par un groupe de personnes dans un café Starbucks d'Istanbul, après s'y être embrassés.

Dans la même veine, il est parfois malvenu pour un homme de toucher une femme qui n'est ni son épouse ni sa petite amie. Certains Turcs (une minorité) ne serrent pas la main des femmes de leurs amis, encore moins ne les embrassent. D'ailleurs, si faire la bise est une salutation très française, elle n'est pas si courante que ça en Turquie, entre hommes et femmes. Serrer la main est plus fréquent, à condition, paraît-il, de ne pas serrer trop fort !

Laura Lavenne (http://lepetitjournal.com/istanbul) mardi 17 décembre 2013 (rediffusion)

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet