Lundi 9 décembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le retour du P'tit Blond

Par Un Blond à Hong Kong | Publié le 18/09/2019 à 01:51 | Mis à jour le 18/09/2019 à 14:49
Le Blond Hong Kong

Être parent, c’est voir deux versions diamétralement opposées de toi-même réagir aux conséquences de la présence d’un corps étranger: ton gamin. Théorie de la relativité version petite enfance!

Tu aimes pratiquer une activité régulière? Ton temps ne t’appartient plus. Tu tiens à gérer tous les aspects de ta vie par toi-même? Tu vas apprendre à déléguer... et tu aimeras ça. Tu as des principes et tu t’y tiens? Pourtant tu réfléchiras et tu finiras par accepter l’impensable. Bougez pas, j’vous raconte.
 

Réglé à l’heure de bébé

Les premiers mois aux côtés d’un bébé sont une succession de surprises, un enchaînement de nouveautés, une avalanche de premières fois. Ses premières dents, ses premiers pas, son premier popo solide… Et celui-là, crois-moi quand je te dis que c’est une première fois dont tu te souviens. Car si au début le contenu de ses couches sent un peu comme du beurre qu’on aurait trop longtemps laissé chauffer dans une poêle, ce qui arrive quand on attaque la vraie bouffe sent clairement l’intestin qui était pas prêt pour cette vie et qui panique à l’idée de passer à la suite.
 
Le Blond Hong Kong

 

Après, toutes ces nouveautés ne sont pas que pour lui, mais pour les parents aussi. Même si, on va pas se mentir, eux vont plutôt expérimenter une palanquée de dernière fois: comme les dernières séances de cinéma improvisées ou les derniers réveils après 7h30 du mat’. J’en ai personnellement même oublié ce que ça fait d’être au contrôle de mes propres journées. Car désormais, en tant qu’individu, tu ne comptes plus. Et non... En tout cas tu comptes moins. Tes exigences sont secondaires, tes envies optionnelles et ton timing totalement oubliable.

Quand retard rime avec tétard

Personnellement, je suis du genre ponctuel. Par exemple, si vous me demandez de passer prendre l’apéro chez vous (et vous devriez) et d’être là vers 18h, vous pouvez d’ores et déjà commencer à baliser si votre appart’ est toujours pas rangé à 17h55, parce que vous avez plus que 5mn pour cacher vos merdes sous le canap’ du salon! Mais lui, la ponctualité, il s’en tape comme de sa première couche. Pour la faire courte, avoir un enfant signifie multiplier par trois ou quatre le temps requis pour accomplir la moindre action. La plus notable de ces tâches étant par exemple de quitter l’appartement pour se rendre quelque part. Jusqu’à présent, la seule chose qui pouvait me mettre en retard était le temps de préparation de ma femme qui impliquait tout un tas d’étapes critiques et nécessaires: choisir ses fringues, checker ses emails, sélectionner une paire de chaussures, vérifier qu’il ne s’est rien passé de grave sur Instagram, changer de fringues, jeter un rapide coup d’œil à Pinterest… Vous savez, car de toute façon les autres seront en retard donc pourquoi être à l’heure? Et ça, ça me rendait ouf!

 

Le Blond Hong Kong

 

Mais maintenant, vu que notre départ ne peut se faire qu’à la condition que bébé soit nourri, lavé, couché et endormi… qu’est-ce que tu veux dire si par malheur le têtard galère à pioncer.  Rien ! Tu ne peux rien dire ! Tu restes donc là, assis et impuissant, à patienter tel un casque bleu en Afrique attendant que la hiérarchie t’autorise à agir. Et encore, ça c’est seulement pour les sorties du soir. Car les départs en journée avec Junior c’est un beau merdier aussi j’aime autant te le dire ! Ah bah avant t’avais besoin de quasi rien pour décoller; tes clés, ton téléphone, un peu de pognon et roule ma poule! Mais alors maintenant préparer le départ avec le gosse, niveau logistique c’est le débarquement en Normandie. Donc crois bien que si t’es pas habitué à la checklist de rigueur, ta ponctualité va sévèrement douiller. Il faut donc: penser à prendre de quoi le changer en fonction du temps passé dehors, ne pas oublier ses jouets histoire de le distraire un minimum, emporter de quoi le nourrir, prendre de quoi le protéger du soleil, prendre de quoi le protéger de la pluie, ne pas oublier l’anti-moustique bio senteur géranium-citronnelle, etc etc. Et note bien que tout oubli sera, à un moment ou à un autre, sanctionné par les hurlements du bébé à qui il manquera donc quelque chose pour être pleinement épanoui ou ceux de ta femme qui, malgré le fait qu’on ait quitté la maison depuis 15 minutes, voudra absolument faire demi-tour pour récupérer la p’tite banane en caoutchouc sur laquelle il fait ses dents !

Le Blond Hong Kong

Et Hong Kong créa la helper  

Mais je dois bien avouer qu’à Hong Kong, même si la vie avec un gosse n’est pas toujours rose, on ne peut pas se permettre de trop râler non plus. Si nous sommes ici confrontés aux mêmes turpitudes que nos camarades de galère au pays, il y a quand même un petit détail qui fait de nous des ultra-privilégiés… et c’est le concept de la domestic helper. P’tite récap’ pour les deux du fond qu’ont rien suivi. Les domestic helpers sont majoritairement des femmes venant de proches pays d’Asie et employées pour assumer au sein d’un foyer des responsabilités telles que le ménage, la cuisine et prendre soin des enfants. Le concept est très banal à Hong Kong, et même si j’ai toujours dis que j’en emploierai une le moment venu, ça fait quand même sacrément bizarre d’avoir quelqu’un qui vit chez toi en permanence et fait, à ta place, des trucs qu’on t’a toujours appris à faire par toi-même. Car oui, cette dame vit chez toi! Vous vous retrouvez alors dans la situation où quelqu’un est susceptible de débarouler dans le salon à n’importe quel moment, mettant fin de facto à certaines habitudes que vous pouviez avoir prises au fil des ans tel que vous balader à poil, mater la télé à poil, ou encore cuisiner à poil. En fait, toutes les activités qui impliquent des appareils génitaux qui volent au vent nonchalamment. 

Le Blond Hong Kong

Mais bon, faire une croix sur la nudité occasionnelle reste un bien petit sacrifice à accepter. Parce que, si en France les parents doivent se farcir absolument toutes les tâches ménagères en plus de celles qu’implique l’arrivée d’un bébé, à Hong Kong la helper est toujours là en renfort. Notamment quand toi et ta moitié décidez de vous retrouver un peu et de vous faire un petit resto ou une sortie entre amis. Un coup de fil à la helper et hop c’est plié! A l’inverse de nos potes en France, qui seront eux contraints de s’y prendre 15 jours à l’avance pour trouver une baby-sitter et qui passeront ensuite chaque instant à serrer les miches en espérant ne pas se faire planter à la dernière minute.

Le Blond Hong Kong
 
Après tout, il ne faut pas abuser des bonnes choses, au risque de tomber dans un travers qu'on essaye par dessus tout d'éviter. Pour la suite, allez sur le blog Un Blond à Hong Kong
 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi): 

https://lepetitjournal.com/newsletter-152565

Ou nous suivre sur Facebook: https://m.facebook.com/LPJHK/

 

 

Nous vous recommandons

Capture

Un Blond à Hong Kong

Résidant à Hong Kong depuis plus de 3 ans, il nous donne sa vision (très personnelle) de sa vie en Asie. De ses tribulations hongkongaises à ses aventures de voyage, il vous raconte tout dans son blog : Un Blond à Hong Kong.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Auckland Appercu
ALERTE INFO

White Island: des touristes sur un volcan à risque ?

Les secours ne peuvent toujours pas intervenir car le risque de nouvelles éruptions est encore trop élevé. Pour l'instant nous savons que 5 personnes sont décédées.