Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Des innovations hongkongaises pour une meilleure éducation

Le 5 décembre, l’OCDE dévoilera son classement triennal Pisa des systèmes éducatifs des différents pays. Pour défendre sa quatrième place mondiale en mathématiques et en lecture, et sa dixième en sciences, Hong Kong mise sur un programme original et richement doté de soutien à l’innovation pédagogique.

Hong Kong Education past and futureHong Kong Education past and future
A Hong Kong, l'éducation n'a pas qu'un passé. Elle a aussi un futur. (photo Tksteven sur Creative Commons).
Écrit par Guillaume Clément
Publié le 29 novembre 2023, mis à jour le 4 décembre 2023

Une pédagogie innovante à Hong Kong

Bientôt, des élèves hongkongais pourront bénéficier d’un programme original pour apprendre l’histoire. Grâce à l’intelligence artificielle, ils pourront « discuter » avec des héros de la guerre contre le Japon. Mené par l’Academy of Chinese Studies Limited, ce projet utilisera des images d’anciens combattants et des enregistrements audio pour permettre aux élèves d’avoir une rencontre virtuelle, mais ressemblant au réel, avec des personnages historiques. Le but est ainsi d’accroître l’intérêt des jeunes Hongkongais pour l’histoire de leur pays.

Cette innovation pédagogique n’est pas isolée. D’ores et déjà, dans 26 écoles primaires de la ville, un programme de robotique innovant permet à 12000 écoliers de s’intéresser à la technologie dès leur plus jeune âge, entre la 4e et la 6e année. Mis en œuvre par le collège bouddhiste Ho Nam Kan, ce projet a notamment permis à une centaine d’enseignants de disposer d’un guide de production de différents types de robots, de formations, de plans de cours et d’animations 3D susceptibles de créer des vocations parmi les plus jeunes.                 

Beaucoup de moyens pour Hong Kong

Ces deux projets ont en commun d’avoir eu le soutien du puissant « Quality Education Fund », un fonds créé en 1998 dans le but de soutenir les projets de qualité dans le domaine de l’éducation maternelle, primaire, secondaire et spécialisée à Hong Kong. Doté dès sa création de 5 milliards de dollars hongkongais, ce fonds a déjà distribué depuis lors 6,1 milliards de dollars à plus de 12700 projets, selon un bilan établi en 2022.

Ainsi, le projet de discussion avec des héros de la guerre contre le Japon a été doté de 6 millions de dollars. Avant cela, en 2021, Dr Jeanne Tan, une professeure agrégée à l’ITC, avait par exemple reçu 1,49 millions de dollars pour mener un projet innovant dans le domaine du design, de l’intelligence artificielle et des textiles intelligents, avec 42 enseignants du secondaire et plus de 500 élèves ayant choisi les matières de sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (Stem).

Des cibles prioritaires de Hong Kong

Sur le site du Quality Education Fund, les porteurs de projets non-lucratifs peuvent déposer leurs dossiers, sachant qu’il existe sept thèmes prioritaires : les matières Stem donc, mais aussi la technologie de l’information dans l’éducation, les compétences en évaluation, l’apprentissage extra-scolaire, les valeurs « positives » (comme la persévérance, le respect d’autrui, la responsabilité…), le développement équilibré des élèves et le leadership efficace dans le domaine scolaire.

Le but est bien entendu de perpétuer la réputation d’excellence du système éducatif hongkongais, que l’on peut mieux comprendre au musée de l’Education. Lors du dernier classement Pisa de 2018, Hong Kong pointait à la quatrième place mondiale en mathématiques et en lecture, simplement devancée par la Chine, Singapour et Macao, et à la dixième place en sciences. Le 5 décembre 2023, le dévoilement du classement 2022 sera à ce titre très attendu, avec l’espoir que toutes ces innovations pédagogiques auront eu un effet positif sur le niveau mesuré par cette enquête de l’OCDE.

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024