Mardi 25 septembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Chercher un emploi à Hong Kong(1/2): Où trouver les premiers contacts?

Par Ariane Chauve | Publié le 29/08/2018 à 14:00 | Mis à jour le 07/09/2018 à 09:48
Emploi recherche organisation Hong Kong

À 2.9%, le taux de chômage au 1er trimestre 2018 à Hong Kong est à son plus bas niveau depuis 20 ans… Il paraît ridicule, comparé au 9.2% français. Un chiffre qui attire de nombreux candidats à l’expatriation, plus ou moins accompagnés par une entreprise. Pourtant, malgré ce taux très bas, certaines personnes mettent parfois du temps à décrocher un travail.

Des jeunes adultes qui arrivent avec un Working Holiday Visa (voir notre article sur les PVT) aux personnes qui ont plusieurs années d’expérience ou se retrouvent sur le marché après avoir perdu leur emploi à Hong Kong, en passant par celles qui ont démissionné pour suivre leurs conjoints, les profils sont variés parmi les chercheurs d’emploi.  

"Les Français récemment arrivés apportent une certaine fraicheur, un nouveau regard ; ils ont bénéficié d’une excellente formation qui leur a donné des capacités de créativité, de prise de décision, ils sont très structurés. Le plus dur, c’est de faire comprendre ce qu’ils peuvent offrir aux entreprises » explique Lily Ting, coach qui anime le Club Emploi de l’UFE. A fortiori pour certains conjoints des expatriés, qui du fait qu’ils ou elles ne travaillent pas souffrent du jugement parfois négatif.  

"Les candidats ont souvent de nombreux atouts et la démarche pour eux consiste plus à comprendre comment les présenter aux entreprises dans ce marché local, quelles compétences valoriser et surtout vers qui se tourner" précise Johana Burloux, qui anime le Café Emploi à Hong Kong et a co-fondé l'entreprise, Weesper (une startup en recrutement), après être préalablement passée par la case recherche à Hong Kong. Le Café Emploi est un café informel qui rassemble toutes les deux semaines des personnes venant  échanger sur leurs recherches, partager leur réseau et leurs expériences.

Contacter les organisations qui soutiennent la recherche d’emploi

Avant de partir, Johana conseille de clarifier au maximum son projet et les postes visés. Les recherches peuvent débuter depuis l'étranger même si elles s'avèrent difficiles quand on ne connait pas le marché de l’emploi local. « Il peut être judicieux de mettre à jour son profil LinkedIn en indiquant que l’on est déjà à Hong Kong pour commencer à être approché», propose-t- elle.  

  • La Chambre de commerce et de l'industrie

Une fois sur place, des organisations francophones mettent le pied à l’étrier, telle que la Chambre de Commerce, qui parmi ses services, fonctionne comme une agence de recrutement et met à disposition des offres d’emploi (recruitment@fccihk.com). 

Sous la houlette de Suzanne Romestain, l’organisme propose régulièrement des événements pour les nouveaux arrivants qui recherchent un emploi et il publie des annonces de postes à pourvoir, tout en proposant des entretiens personnalisés. Toutes les deux semaines, une newsletter est envoyée aux membres de la Chambre avec le CV de certains profils. Les chambres de commerce des autres pays organisent elles-aussi des événements autour de l’emploi et du networking. 

  • L’Union des Français de l’Etranger

L’Union des Français de l’Etranger (UFE) organise des "Clubs emploi ", qui fonctionnent par série de quatre ateliers sur un mois, plusieurs fois dans l’année. Un travail approfondi est demandé aux participants, qui reformulent leurs CVs et travaillent leurs pitch à l’aide de la coach, Lily Ting.

"La formulation du CV est déterminante, explique Lily, chaque mot doit interpeler, il faut utiliser des mots-clés. Cela demande une capacité à prendre du recul sur ses expériences passées. Même les expériences négatives permettent d’apprendre à se connaître" dit-elle, tout en ajoutant que " bien souvent, il faut réinventer son métier, qui n’existe pas forcément à Hong Kong."

  • Le Café Emploi

Par ailleurs, le Café Emploi  rassemble une grande variété de profils, que ce soit des nouveaux arrivants ou des personnes qui cherchent depuis quelques mois. "Le groupe a été créé il y a deux ans et demi, et rassemble aujourd’hui plus de 800 personnes sur LinkedIn" explique Johana, co-fondatrice du Café. "Après la fin de nos sessions du Club Emploi,  nous nous sommes retrouvés à plusieurs, avec des profils très différents, et nous nous sommes aperçus que souvent on entendait parler d’offres qui ne nous correspondaient pas, mais qui convenaient aux autres. Ce groupe fonctionne sur le bouche à oreille, la solidarité." 

Le Café Emploi propose une fois par mois en moyenne de prendre un verre avec des anciens qui ont déjà trouvé un emploi pour créer des liens. Le groupe accepte toute personne, quel que soit le profil, qu'elle veuille assister à une session ou participer à plusieurs. Pour se faire, il faut rejoindre le groupe Emploi, Network et Opportunités à Hong Kong sur LinkedIn.  

  • L'International Dual Career Network

Enfin, il existe des organismes dédiés aux expatriés, comme l’International Dual Career Network (IDCN), constitué d'entreprises multinationales.

"L’objectif est double pour les entreprises membres", explique Vanessa Hubert, Partner Président du réseau de Hong Kong: "aider leurs employés à réussir leur expatriation en aidant les familles et aider les conjoints á se réinsérer dans le marché du travail local ."

Cette organisation sans but lucratif propose une aide pour retrouver un emploi, des ateliers, des événements pendant lesquels certaines entreprises viennent pour des séances de speed dating . "Ces conjoints sont intéressants pour ces entreprises adhérentes car leur profil est par définition international, sans besoin de sponsoriser un visa, sans frais d’agence à payer et le « pool » de candidats est déjà prêt "  indique Vanessa.

Présente partout dans le monde, l’IDCN a été créé en 2015 à Hong Kong et regroupe des membres tels que Philip Morris et Nestlé (les groupes fondateurs), LVMH, BNP Paribas, Reckitt Benckiser (RB), Total, H&M, L’Oreal… 


A venir prochainement: Chercher un emploi (2/2) : Les quatre étapes d’une quête réussie

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Hong Kong ?

TRADITIONS

Que faire pour le Mid-Autumn festival?

Nous vous souhaitons une joyeuse fête de la lune! Jung Chau Jit Faai Lok! Joyeuse fête de la lune. Hong Kong célèbre ce week-end cet fête de la mi-automne. Lanternes, mooncakes et danses des dragons d