Mercredi 25 avril 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Avec Kooza le Cirque du Soleil fait entrer l’enchantement à Hong Kong

Par Célia Cazale | Publié le 06/04/2018 à 09:14 | Mis à jour le 09/04/2018 à 05:40
Photo : Le spectacle est en tournée en Chine depuis février 2018.
Kooza Le Cirque du Soleil Hong Kong 2018

La boîte magique du Cirque du Soleil s’ouvrira à Hong Kong le 19 avril. Kooza réserve des exploits époustouflants et des bouffonneries éclatantes le tout sur une fusion de jazz, de funk et de Bollywood.

 

C'est un des plus beaux avatars de ce qu'on appelle le nouveau cirque. Les troupes du Cirque du Soleil se sont installées en Asie depuis février dernier. Après Pékin et Shanghai c’est au tour de Hong Kong d’en prendre plein la vue avec leur spectacle Kooza du 19 avril au 3 juin. 

Le mythique chapiteau bleu et jaune et ses 50 artistes, ses tonnes de décors et près de 1.000 costumes migreront sur l’Harbour Front Event Space de Central. L’événement en impose, et c’est peu dire! Depuis sa première mondiale à Montréal en 2007, Kooza a été vu par plus de 7 millions de personnes à travers le monde. 

 

 

Le spectacle s’articule autour du thème de la rencontre entre l’Est et l’Ouest. À travers son personnage "L'Innocent", qui représente l'enfant en nous tous, le public entreprend un voyage aux multiples surprises. Il y découvre la griffe du Cirque du Soleil: un royaume de personnages excentriques et des sensations électrisantes. 

"Kooza parle de la connexion humaine et du monde de la dualité, le bon et le mauvais, explique David Shiner, auteur et metteur en scène. Le ton est amusant et drôle, léger et ouvert. Le spectacle ne se prend pas trop au sérieux, mais c'est aussi beaucoup de travail".

Comme à son habitude, le Cirque du Soleil fait appel aux plus grands artistes circassiens du monde. Il met en scène les acrobaties avec l’essence même du cirque: l’humour. Mais Kooza souhaite aussi partager des notions plus profondes telles que la force, l'harmonie, l'identité, la fragilité et le pouvoir. 

 

3000

 

"En plus d'offrir une expérience unique aux consommateurs de Hong Kong nous pérennisons notre volonté de ‘donner aux gens les moyens de vivre une vie meilleure’", s’est exprimée Andrea Wong, directrice du marketing et des relations clients chez AXA Hong Kong, le partenaire du spectacle. En s’associant au YMCA, l’entreprise a invité près de 200 jeunes défavorisés à la répétition générale. "Nous avons l'espoir qu'ils puissent s'inspirer de l'histoire de Kooza", a-t-elle continué.

Pour cette tournée asiatique, le Cirque du Soleil s'attend à accueillir près de 80% de Chinois, 18% de touristes des pays limitrophes et 2% d’Occidentaux.

 

Un spectacle propice aux affaires

Pendant que le spectacle, originaire de Montréal, fait tourner les têtes des Chinois, le Québec fait de l’oeil à Alibaba. 

En visite à Hangzhou fin janvier dernier, pour le lancement de la tournée, le premier ministre Philippe Couillard et une délégation d'affaires québécoise ont visité le siège social de la compagnie de ventes en ligne. Le premier ministre y a tenté de convaincre le géant du web d'ouvrir des centres de données ainsi que des ateliers de recherche et développement à Montréal, selon La Presse.

"Je les ai accrochés pas mal sur l'intelligence artificielle", a déclaré M. Couillard au quotidien national. Les contacts établis, le Québec espère maintenant fructifier les discussions.

 

Informations pratiques: 

Performances:        
Mardi – Vendredi: 20 heures
Samedi: 16h30 et 20 heures
Dimanche: 13h30 et 5 heures

Tickets:        
De HK$488 à HK$1888, http://www.asiaboxoffice.com/kooza  ou http://www.cirquedusoleil.com/kooza

Profitez du code promo de -15% réservé à nos lecteurs en partageant cet article sur Facebook ou en adressant un mail à l'adresse hongkong@lepetitjournal.com.
 

Nous vous recommandons

Celia Cazales

Célia Cazale

Passée par Le Huffington Post, Var-Matin et La Dépêche du Midi, Célia Cazale, journaliste diplômée par la faculté de Droit et Sciences Politiques d’Aix-en-Provence, contribue à la rédaction du petitjournal.com
0 CommentairesRéagir