Jeudi 1 octobre 2020
Hong Kong
Hong Kong

3 Hongkongais: "J'ai appris le français avec l'Alliance Française"

Par Alliance Française à Hong Kong | Publié le 29/07/2020 à 12:07 | Mis à jour le 30/07/2020 à 09:30
Alliance Française apprendre français

Apprendre une langue n’est jamais une mince affaire, mais c’est une partie essentielle pour comprendre une autre culture. L’Alliance Française fait office de porte d’entrée pour tous ceux qui souhaitent non seulement maîtriser la langue de Molière, mais aussi découvrir les codes culturels de la France et de son peuple.    

Propos recueillis par Claudia Delgado

Lepetitjournal.com est allé à la rencontre de trois étudiants de l’Alliance Française de Hong Kong, tous niveaux confondus, Adelle, William et Jenny, pour qu’ils partagent avec nous leur parcours, leur motivation et leur vision de la langue et de la culture française.

*Les étudiants ont joué le jeu de répondre en français et certaines réponses ont été légèrement remaniées pour une meilleure compréhension mais la plupart des tournures ont été laissées telles quelles, car certaines d’entre elles ne manquent pas de cocasserie et de surprise dans la forme comme dans le fond. Voilà le charme de celui qui amorce l’apprentissage d’une langue. 

Le français est un pont vers la culture

Peux-tu te présenter en quelques lignes? 

Je m’appelle Adelle, je suis hongkongaise, j’étudie le français à l’Alliance Française et je viens de m’inscrire à un cours intensif maintenant.

Bonjour je m'appelle William, je suis une personne qui ne peut pas s'arrêter de chercher de nouvelles choses. Surtout la nourriture, le vin, les paysages, les gens, la culture, l'art, etc. 

Je m’appelle Jenny, je suis étudiante de l’alliance française de Hong Kong depuis 8 ans. Je suis slasheuse de média. J’ai commencé ma petite agence média depuis 2013.

 

Alliance Française apprendre le français
Adelle, 4ème à gauche 

 

Pourquoi étudies-tu le français?

Adelle: Je souhaite apprendre une autre langue étrangère et j’aime le français.

William: Au début, c'était de la curiosité, puis de l'amélioration, et maintenant c'est apprendre le français pour prévenir la maladie d'Alzheimer. 

Jenny: J’avais envie de le faire lorsque j’étais à l’Université chinoise de Hong Kong mais c’était difficile de passer l’examen, j’avais une matière secondaire et j’étais trop occupée, donc je ne l’ai pas fait. Après quelques années de travail, j’étais vraiment perdue et tous mes rêves de métier se sont évaporés. J’avais besoin de m’ancrer dans quelque chose et me distraire aussi. Un jour, je me suis réveillée et rappelée du français. Le reste, c'est de l'histoire. 

 

Alliance Française apprendre français
William au centre

 

Vanessa Paradis et Descartes: ambassadeurs du français à Hong Kong

Quel a été ton premier contact avec la langue ou la culture française?

Adelle: Joe le taxi de Vanessa Paradis et La Joconde, elles sont très connues à Hong Kong. 

William: Le baiser mouillé français! 

Jenny: J’ai regardé le film Fanfan quand j’étais petite. Pour moi, cette intrigue était très créative, et la langue était si tendre et belle. De plus j’aime beaucoup le phrase “Je pense, donc je suis” et j’ai trouvé que c’est Descartes qui le dit. Wow, c’est si fort. Je me suis dit que cette langue m’ouvrira plein de portes.

 

Alliance Française apprendre français
Jenny

 

Qu’est-ce que l’apprentissage du français t’apporte? 

Adelle: Je pourrais chercher un travail si j’emménage à Montréal au Canada.  En plus, je peux comprendre la carte dans un restaurant et je connais la prononciation du vin et du champagne.

William: Satisfaction spirituelle. 

Jenny: Vraiment beaucoup. Tout d’abord, j’ai regagné de la confiance. J’avais une dépression avant d‘étudier le français. Une vraie maladie, je pleurais chaque soir et je craignais d’aller au travail. L’étude du français m’aidait à me concentrer et me distraire. Jour par jour je me suis remis de la dépression.Je me suis fait beaucoup d’amies pendant toutes les années, 3 camarades ont été mes demoiselles d’honneur. J’avais des boulots français comme la traduction de sous-titres d’un émission de la télé "Les Trains Pas Comme Les Autres", et j’ai été présentatrice d’une cérémonie d’anniversaire d’Air France à Hong Kong.

Qu’est-ce que représente la France pour toi?

Adelle: Les tableaux, les musées, les films, les romans, la cuisine, le cognac, le vin, le champagne et les parfums etc… Il y a beaucoup de choses!

William: La France aime trop la tolérance et perd les choses de ses origines. 

Jenny: La liberté. Pendant les manifestations de 2019 à Hong Kong, j’ai travaillé avec les journalistes étrangers au milieu de gaz lacrymogènes. Il y avait plein de devises politiques écrites sur les murs. La meilleure devise est “vivre libre ou mourir” de la Révolution française. L’histoire se répète après plus de 200 ans, les sages français ont été intelligents.

 

Alliance Française apprendre français

 

"L'important dans la vie ce n'est pas le triomphe mais le combat"

Trouves-tu qu’apprendre le français est difficile? Pourquoi? 

Adelle: Oui, je le trouve très difficile.  Parce que je suis Hongkongaise, en cantonais, il n’y a pas un son “R”, c’est très difficile de bien prononcer.  En plus, c’est une nouvelle langue pour moi, j’ai besoin de plus de temps pour bien comprendre. 

William: La difficulté est que personne ne parle français avec moi. Vous pouvez me présenter une copine? 

Jenny: Ce n'est pas facile quand même ! Mais je voudrais partager une devise de Coubertin: "l'important dans la vie ce n'est pas le triomphe mais le combat ; l'essentiel ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu". Je sentais que cette devise est la vérité, car j’ai raté l’examen Delf B2. Je l’ai réussi après un an de travail. Autrement dit, j’arrive à profiter du combat et j’apprends le fait que la préparation ne me déçoit jamais.

Qu’est-ce qui te paraît surprenant à propos de la langue ou de la culture française?

Adelle: La grammaire du français, il y a un genre pour chaque mot, mais ce n’est pas difficile de comprendre des mots parce qu’il ressemble à l’anglais.

William: L'esprit de liberté, d'égalité et de fraternité. Le français est l'une des plus belles langues du monde et aussi une de mes cultures préférées. 

Jenny: La France est un pays romantique, Paris est une icône d’amour au point de vue des Asiatiques. Néanmoins les impressions de femmes françaises très amoureuses ne sont pas vraies, le féminicide est très grave.

Quel plat représente la France pour toi? 

Adelle: Croque-Monsieur que j’adore!

William: Je pense intuitivement que le canard au sang représente la cuisine française. Il y a un célèbre restaurant de canard au sang au bord de la Seine dans le centre de Paris. La Tour D’argent est un restaurant difficile à réserver, mais maintenant ce n'est plus le même qu'avant. J'espère y retourner. 

Jenny: On n’a jamais tort avec le caviar et le foie gras, pardonnez-moi, les écologistes.

 

Lepetitjournal.com remercie ces trois étudiants férus de la langue et de la culture française, d’avoir partagé leurs témoignages. Nous espérons qu’ils continueront l’apprentissage de cette langue qui nous rapproche, quelle que soit notre nationalité.    

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

3 raisons d'investir dans l'immobilier français depuis Hong Kong

Investir dans l’immobilier locatif en France pendant son expatriation, c’est faire le choix d’un placement rentable et sécurisé. C’est aussi l’assurance de bénéficier de revenus réguliers et pérennes.