Jeudi 3 décembre 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

RCEP: signature à Hanoï du plus vaste accord de libre-échange au monde

Par Philippe Avocat | Publié le 16/11/2020 à 14:06 | Mis à jour le 17/11/2020 à 10:00
Photo : Signature à distance des 15 pays ce dimanche (capture d'écran de la chaîne Youtube Al Jazeera)
vietnam rcep hanoi

Ce dimanche 15 novembre 2020, lors de la dernière journée du 37ème sommet de l'ASEAN à Hanoï, 15 pays d'Asie-Pacifique ont conclu un accord de libre-échange au sein d'une zone regroupant 2,2 milliards de personnes.
 

Un accord de libre-échange sans précédent 

Au terme de huit années de négociations, le Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP) a été signé ce dimanche par les dix pays membres de l'ASEAN (Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam), auxquels s'ajoutent l'Australie, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Nouvelle-Zélande. Au total, ces quinze économies d'Asie-Pacifique représentent près d'un tiers de la population et du PIB de la planète.

vietnam rcep
Les 15 pays signataires (capture d'écran de la chaîne Youtube DW News)

L'ouverture possible à de nouveaux acteurs

Les autres pays situés en Asie-Pacifique pourront rejoindre le RCEP dans les dix-huit mois qui suivront la date d'entrée en vigueur. Deuxième pays le plus peuplé au monde et septième puissance économique mondiale, l'Inde, qui fut l'un des pays instigateurs du traité mais s'en retira en novembre 2019, est autorisée à rejoindre cette alliance économique à tout moment. La chute de 23,9 % du PIB indien entre avril et juin 2020 pourrait bien faire changer d'avis le géant asiatique.

Les ambitions et défis du RCEP

Dans le contexte d'une économie mondiale malmenée par la Covid-19, le RCEP a pour vocation d'augmenter les échanges et les investissements entre les 15 pays d'Asie-Pacifique, notamment par la baisse progressive des droits de douane. Cependant, l'accord prometteur qui tient actuellement sur 510 pages ne sera effectif qu'après sa ratification par au moins six pays membres et trois pays non-membres de l'ASEAN, ce qui pourrait prendre plusieurs années. Par ailleurs, les produits concernés par la réduction des droits de douane n'ont pas encore été spécifiés et pourraient varier selon les pays. Enfin, pour complexifier le tout, le RCEP s'ajoute aux nombreux accords préexistants entre les différents pays.

La portée politique d'un accord commercial

Economique dans les effets, le RCEP a néanmoins une origine politique : poussé par la Chine depuis 2012, le futur traité avait pour but affiché de contrer l'influence croissante des Etats-Unis dans la région. Le retrait américain du Partenariat transpacifique (PTT) en 2017 a précipité le succès du RCEP, qui représente une opportunité exceptionnelle pour la Chine d'étendre son pouvoir politique et économique en Asie-Pacifique. Il s'agit d'ailleurs du premier accord commercial réunissant la Chine, le Japon et la Corée du Sud, trois pays moteurs de la zone. 
 

2020 est une année historique pour le Vietnam en termes d'ouverture économique. Il y a trois mois et demi, le 1er août 2020, l'Accord de libre-échange entre l'Union Européenne et le Vietnam (EVFTA) entrait en vigueur, avec l'ambition de supprimer 99 % des droits de douane bilatéraux d'ici 2030. Avec la signature du RCEP, le Vietnam aura bientôt des liens commerciaux privilégiés avec deux zones représentant ensemble près de 50 % du PIB mondial.

téléchargement

Philippe Avocat

Directeur de l'édition d'Hô Chi Minh-Ville, j'aime écrire sur la vie locale et sur les expatriés au Vietnam de manière percutante, humaniste et humoristique.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nathalie Ribette - "L'impact du virus a été énorme sur Sing'theatre"

Lauréate du Trophée Culture/Art de vivre des Trophées des Français de l’étranger 2020 organisés par le petitjournal.com, Nathalie Ribette s’efforce de maintenir ses activités malgré le contexte actuel