Iran: cinq morts et une centaine de blessés dans un village après trois séismes

Par AFP | Publié le 02/07/2022 à 12:35 | Mis à jour le 02/07/2022 à 18:20

Cinq personnes ont été tuées et une centaine a été blessée samedi en Iran après plusieurs séismes ayant à moitié détruit un village du sud du pays, non loin du détroit d'Ormuz.

Ces trois séismes --dont deux de magnitude 6 et un de magnitude 5,7-- ont secoué la province de Hormozgan, transformant en champ de ruines la moitié du village de Sayeh Khosh.

"Cinq personnes ont trouvé la mort et 93 ont été blessées, dont sept sont toujours hospitalisées", selon un dernier bilan fourni à la télévision par le porte-parole du service national des situations d'urgence, Mojataba Khaledi.

Le premier séisme s'est produit vers 02h00 heures locales (21h30 GMT) à une profondeur de 16 km, selon l'Institut sismologique américain (USGS), suivi par deux autres, deux heures plus tard, à une profondeur de 10 km.

Ces séismes sont intervenus proche du village de Sayeh Khosh, situé à 100 kilomètres au sud-ouest du port de Bandar Abbas, ville d'un demi-million d'habitants située sur le détroit d'Ormuz.

Les opérations de recherche et de sauvetage sont presque terminées, a indiqué la branche iranienne du Croissant rouge, cité par la télévision.

"Nous nous concentrons sur l'accueil des victimes du tremblement de terre", a indiqué le gouverneur de la province Mehdi Dousti, précisant que la moitié du village de Sayeh Khosh avait été détruit.

- Electricité coupée -

Selon les images de la télévision, plusieurs bâtiments résidentiels se sont effondrés à Sayeh Khosh et le village a été plongé dans l'obscurité après une panne de courant.

On pouvait voir des membres d'une famille essayant de récupérer leurs biens en fouillant les décombres, tandis qu'une femme criait.

Les bâtiments historiques ont également été touché, avec notamment 50 moulins anciens endommagés sur l'île de Qechm, selon un responsable régional du patrimoine.

A Bandar Abbas, capitale de la province de Hormozgan, les gens ont passé la nuit dans la rue après le séisme et de longues files d'attente se sont formées devant les stations-service, selon la télévision publique.

L’électricité a été aussi coupée dans près de 30 villages, selon la même source.

Une personne avait déjà perdu la vie en novembre 2021 dans cette province de Hormozgan après deux séismes de magnitude 6,4 et 6,3.

Situé en bordure de plusieurs plaques tectoniques, l'Iran est une zone de forte activité sismique.

En 2003, un tremblement de terre de magnitude 6,6 avait partiellement détruit la ville de Bam (sud-est) et tué au moins 31.000 personnes.

En 1990, quelque 40.000 personnes avaient perdu la vie après un séisme de magnitude 7,4 dans le nord de l'Iran.

0 Commentaire (s) Réagir