Vendredi 6 août 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

La thérapie en ligne pour les Français expatriés

Par Article Partenaire | Publié le 22/07/2021 à 17:30 | Mis à jour le 23/07/2021 à 09:57
femme assise par terre, devant son canapé avec son ordinateur

Consulter un psychologue peut se révéler être un véritable casse-tête lorsqu’on est un Français expatrié. Entre les limites de la langue ou la peur de consulter l’unique professionnel de santé francophone de son secteur, les barrières sont nombreuses. Alors, dernière (et meilleure ?) option : consulter un psychologue Français dans le cadre d’une thérapie 100% en ligne.

 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Français expatriés témoignent de la difficulté de trouver un professionnel de santé. Entre les limites de la langue du pays d’accueil, les différences culturelles, les différentes techniques propres à la médecine ou encore la peur de croiser toutes ses connaissances expatriées dans la même salle d’attente, les épreuves pour prendre soin de sa santé n’en finissent pas. Pour la santé mentale, c’est encore pire : le tabou de la consultation chez le psychologue vient s’ajouter à la liste des difficultés.

Antoine R. 32 ans, a fait le choix d'être un digital nomad. Pourtant, ses épisodes dépressifs le suivent où qu’il soit : “Il y a quelques années, j’ai décidé de travailler depuis l’étranger. J’étais déjà en 100% télétravail, et j’ai réalisé mon rêve : je ne reste jamais plus de 6 mois dans le même pays. En revanche, depuis plus de cinq ans, après un traumatisme, je subis des épisodes dépressifs. Parfois, ça me bloque sur place plus longtemps que prévu. Je n’ai jamais réussi à consulter un psychologue à l’étranger, tout simplement car je ne restais pas assez longtemps, et que mon anglais est très approximatif..”

Il ajoute : “Il y a un an, une amie m’a parlé de la thérapie digitale de la Clinique E-santé, et en bon aficionado des nouvelles technologies, j’ai voulu essayer. Je n’avais pas vraiment d'a priori, et j’avais déjà vu des psychologues dans le passé, donc j’y suis allé assez serein. Aujourd’hui, je suis suivi depuis 3 mois, et j’y reviendrai de temps à autre quand le besoin se fait sentir. J’ai trouvé ma psychologue très pro, très compréhensive..et il faut le dire, trouver quelqu’un avec qui parler sérieusement en Français m’a quand même enlevé un poids. Mon petit plus : faire ma séance sur la plage, et décompresser en piquant une tête en mer juste après !”

 

Passer au-delà de toutes les contraintes d’une thérapie classique

La Clinique E-santé, fondée par Christèle Albaret, est une véritable Clinique « numérisée »  où psychologues cliniciens, chercheurs, et patients désireux de suivre une thérapie sans se déplacer en cabinet se rencontrent pour débuter une thérapie 100% en ligne. La formule proposée est simple : un abonnement à 57e par semaine (ou 197e par mois) et un psychologue clinicien dédié, disponible tous les jours avec un délai de réponse de moins de 24 heures.

Le modèle est dans les codes du moment : La Clinique E-santé se décline en un site web et une application, au choix du patient. Celui-ci choisit également son psychologue directement en ligne ou au téléphone avec un conseiller E-santé, selon son besoin, sa recherche et le trouble qu’il souhaite guérir.

Une fois le bon psychologue choisi, le patient sélectionne aussi sa formule thérapeutique : il peut décider de consulter durant une semaine, pour 57 euros. Généralement, ce choix est plébiscité par les personnes qui souhaitent régler une problématique ponctuelle ou poser plusieurs questions à un professionnel de santé pour solutionner un contexte de vie temporaire. Pour d’autres, bien décidés à guérir d’un trouble ou d’une maladie (dépression, dépendance affective ou manque affectif, anxiété, stress, angoisses, relations toxiques, TOC..) deux options sont possibles : un abonnement au mois ou au trimestre, avec un tarif dégressif au fil du temps.

Interrogée par Science et Avenir, Christèle Albaret, psychosociologue, dévoile les avantages d’un tel procédé : “ La thérapie digitale est une thérapie entièrement en ligne. Elle permet de passer au-delà de toutes les contraintes d’une thérapie classique : elle est accessible à tous, peu importe le rythme de vie du patient et peu importe sa localisation. Elle fonctionne selon le principe d’exposition à la réalité narrative, qui place l’écriture au centre du processus de soin. C’est une thérapie agile, qui s’adapte. Enfin, les résultats obtenus sur des problématiques d’anxiété, de dépression, d’addiction ou de dépendance affective sont excellents… C’est très encourageant pour l’avenir.”

 

Sollicité par Numerama à propos des thérapies en ligne, Daniel Goldschmidt, psychologue et hypnothérapeute exerçant en cabinet depuis 35 ans, précise : « Les thérapies en ligne ont prouvé leur efficacité sur des maladies telles que la dépression, l’anxiété ou les névroses. De mon côté, je reçois en cabinet et je propose aussi des téléconsultations à mes patients. C’est même très efficace sur les personnes qui ont besoin de se détacher du regard de l’autre pour s’exprimer. Je suis donc favorable aux thérapies à distance et en ligne, y compris par écrit. En revanche, il est important de rappeler que certaines pathologies ne peuvent pas être suivies en ligne. Je pense notamment aux troubles psychotiques. Ces personnes-là prennent de lourds traitements et il est essentiel d’avoir un œil sur leur état physique. Je pense aussi aux personnes qui ont vécu un grand traumatisme très récemment et qui ont donc impérativement besoin d’une présence rassurante. C’est du devoir du psychologue d’évaluer la possibilité, ou non, d’effectuer une thérapie en ligne. »

 

“Pour certains, un accompagnement quotidien est une nécessité"

Pour Maria, Française expatriée en Espagne, le choix n’a pas été facile : “Après un accident de voiture, j’ai développé de nombreux symptômes, paralysants, au point de penser à rentrer en France malgré la vie que j’ai ici. J’ai tout d’abord essayé un psychologue local, et très vite, le courant n’est pas passé car je n’arrivais pas à me lier à lui. Il est probable que ce soit parce que la thérapie n’était pas dans ma langue natale. J’ai ensuite essayé un psychologue Français à distance, en visioconférence..là encore, échec cuisant : je n’arrivais pas à me détacher de son regard dans la caméra ! Finalement, j’ai cherché une thérapie par écrit, par messages, et c’est comme ça que je me suis retrouvée patiente de Coline W. psychologue clinicienne à la Clinique E-santé. Elle m’a proposé de réaliser des vidéos plusieurs fois mais j’ai refusé. Ça n'a pas empêché la thérapie d’avancer et c’est ce qui m’a convaincue : pour la première fois depuis le début de mes recherches, je me suis sentie libre.”

Pour Romain, même constat : “Je n’ai jamais été chez un psychologue tout simplement parce que j’avais la sensation d'être bloqué et dépendant de quelqu’un. Avec le suivi à distance, je sais que, peu importe le contexte, peu importe les changements professionnels, peu importe les changements dans ma propre vie, ma thérapie suit son cours. Je n’ai pas à changer de psychologue tous les 3 mois, ni à annuler mes séances en dernière minute. Je ne compte plus le nombre de séances que j’ai annulées en raison d’un voyage pris sur un coup de tête ! Quand on a la bougeotte, comme la plupart des expatriés, se faire soigner, franchement, ça passe après toute notre passion pour la découverte de ce monde qui est le nôtre. C’est vraiment une chance et une liberté exceptionnelle de pouvoir continuer à prendre soin de son cerveau sans faire de concession sur cette passion et ce mode de vie.”

Ce besoin de liberté, Christèle Albaret l’a bien compris : “ Aujourd’hui, toute une génération de travailleurs décide de quitter la France pour s’installer à l’étranger ou tout simplement pour télétravailler plusieurs mois dans un pays qui lui plaît. Pourtant, au même titre qu’un médecin, un psychologue soigne, mais contrairement au médecin et la médecine générale, la psychologie n’est pas la même partout. Pouvoir donner l’opportunité aux expatriés de consulter un psychologue Français est un devoir. La santé mentale est aussi importante que la santé physique et pour certains, un accompagnement renforcé au quotidien est une nécessité. Beaucoup de personnes ont besoin de soutien moral et de force dans ce contexte qui est le leur, et la thérapie digitale permet justement de ne pas mettre de limites à la guérison.”

 

“La technologie permet de créer de nombreux liens”

L’autre point fort de la Clinique E-santé est mis en avant par de nombreux patients qui donnent leurs avis sur le web ou sur les réseaux sociaux : les ateliers thérapeutiques de groupe organisés et animés par Christèle Albaret.

 

Les ateliers sont des rencontres virtuelles en visioconférence, organisées une fois toutes les deux semaines pour les patients de la Clinique E-santé.

 

Chaque atelier a un thème, et les patients peuvent échanger entre eux.

 

Pour Numerama, une journaliste a fait le test d’un atelier thérapeutique. Elle témoigne : “Christèle Albaret organise un atelier thérapeutique toutes les deux semaines. Dans son message qui m’est adressé, un thème : « Le lâcher prise » et un lien vers la plateforme de visioconférence Zoom. Dès mon arrivée, je compte une trentaine de personnes dans la conversation. Seules dix personnes activent leurs caméras tandis que les autres restent simples observateurs. Cet atelier est un bol d’air : les échanges sont bienveillants et les participants très enthousiastes. De nombreux conseils sont échangés et tous sont unanimes : Ils sont satisfaits de leur psychologue.”

 

Pour Rachel, cet atelier thérapeutique fait double casquette : “Les ateliers thérapeutiques m’ont permis de recréer le lien humain dont j’avais impérativement besoin. Je me suis vraiment beaucoup isolée ces derniers mois, surtout avec mon trouble, et j’avais perdu, peu à peu, l’envie de rencontrer. Là, j’ai pu faire de nombreuses rencontres, très bienveillantes, enrichissantes, qui non seulement m’ont aidée dans le cadre de ma thérapie, mais également sur le plan humain. Quand on est expatrié, on se sent très seul au début, on est plongé dans le grand bain d’une culture qu’on ne connaît pas forcément, et l’adaptation est parfois difficile. Trouver des Français avec qui en parler ou s’allier pour se retrouver de temps à autre, c’est une vraie aubaine. Ces ateliers permettent vraiment de créer de nombreux liens”. 

 

La Clinique E-santé ou la visioconférence en ligne ?

Pour qui souhaite continuer le schéma classique à la séance, avec un psychologue en face à face même si c’est à travers l’écran, sachez que la plupart des psychologues proposent désormais des consultations en visioconférence, souvent en complément d’une visite en cabinet.

Évidemment, il est essentiel de s’assurer que votre trouble ou votre pathologie est bien compatible avec un suivi psychologique à distance. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel de santé.

Pour qui souhaite faire entièrement sa thérapie 100% en ligne, la Clinique E-santé est devenue une véritable référence tant pour la E-santé que pour la psychologie. Son modèle pratique misant sur la qualité des soins et la liberté thérapeutique rencontre un franc succès.

Avec son application agile, moderne et épurée, qui évolue chaque mois, et qui intègre peu à peu de nouvelles fonctionnalités, le pari est tenu : les contenus sont toujours plus efficaces et adorés par les patients (on peut citer sa fameuse bibliothèque de contenu évolutive, les fiches santé, les guides, les exercices..)

Pour la psychologie, avec des psychologues cliniciens, chercheurs pour certains, convaincus de l’incroyable potentiel des nouvelles technologies pour soigner au mieux leurs patients, là encore, c’est une réussite : les résultats communiqués sur des troubles tels que la dépression ou la dépendance affective sont excellents.

La thérapie digitale répond donc à un besoin et offre la possibilité à tous de suivre une thérapie de qualité, peu importe son rythme de vie ou ses moyens.

Il est essentiel de le rappeler, une semaine de thérapie à la Clinique E-santé est toujours moins chère qu’une seule consultation chez un psychologue en cabinet, alors plus d’excuses pour prendre soin de sa santé mentale.

Pour démarrer une thérapie en ligne et enfin rencontrer le bon psychologue, vous pouvez vous rendre sur le site de la Clinique E-santé de Christèle Albaret.

En attendant votre thérapie, vous pouvez télécharger l’application de la Clinique E-santé sur le store de votre mobile, rejoindre la chaîne youtube de Christèle Albaret ou encore observer les réseaux sociaux pour participer à la communauté E-santé.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir

Installation

Détaxer ses achats en France : les 5 nouveautés de 2021

La détaxe est un avantage fiscal mis en place par les pays de l’Union européenne qui vous permet, en tant que résident en dehors de l’UE, d’obtenir le remboursement de la TVA sur les achats que vous…

Retraite

TÉMOIGNAGES

Ces retraités français qui sont partis vivre à l’étranger

L’expatriation s’arrête-t-elle à la fin de la vie professionnelle ? Pas du tout ! Mais qu’est-ce qui a motivé ces retraités à quitter la France et quelles sont les difficultés rencontrées ?