TEST: inter

Comment gérer son stress en expatriation ?

Par Article Partenaire | Publié le 23/03/2022 à 12:59 | Mis à jour le 23/03/2022 à 13:04
femme qui saute en l'air avec sac à dos en foret

Si l’expatriation est une expérience riche et épanouissante à bien des égards, c’est également une source de stress pour de nombreux expats. En cause : l’éloignement des proches, la perte des repères, les démarches fastidieuses…Alors, comment gérer son stress pour vivre son expatriation en toute sérénité ? Voici nos conseils.

 

Quelles sont les sources du stress en expatriation ?

Avant tout, il est important de comprendre les causes à l’origine de l’anxiété en expatriation.

 

Voici quelques-uns des facteurs de stress les plus fréquents quand on vit à l’étranger :

  • le choc culturel et le bouleversement des repères ;
  • le mal du pays et la distance avec la famille et les amis ;
  • les démarches d’installation (déménagement, formalités d’immigration, recherche de logement…) ;
  • un nouveau poste à hautes responsabilités dans un cadre multiculturel ;
  • l’isolement social…

 

Le stress lié à la vie à l’étranger peut se manifester par des symptômes physiques et / ou psychiques : troubles du sommeil ; irritabilité ; burnout ; fatigue nerveuse ; douleurs musculo-squelettiques ; troubles digestifs…

 

Nos 5 conseils pour réduire le stress de l’expatriation

Voici quelques astuces à adopter pour mieux gérer l’anxiété liée à l’expatriation et réduire le stress au quotidien : 

 

  1. Bien préparer son expatriation 

Tout d’abord, anticipez autant que possible les démarches d’installation à l’étranger (a minima 6 mois avant votre départ). Pour faciliter l’intégration dans votre nouveau pays, pensez aussi à vous informer en amont sur la culture locale, les conditions de vie et à apprendre les fondamentaux de la langue locale. Cela vous aidera à anticiper les écueils et les défis futurs liés à votre expatriation.

 

  1. S’intégrer dans la vie locale

Pour apaiser le stress lié à l’éloignement et au mal du pays, essayez de vous intégrer le plus tôt possible dans la culture locale et à créer des liens, que ce soit avec des locaux ou avec des expatriés sur place (à travers des activités sportives ou culturelles, des cours de langue, du volontariat…).

 

  • Faire de l’exercice physique

Faire du sport de façon régulière est l’un des meilleurs remèdes contre le stress. La pratique d’une activité physique (vélo, natation, surf, jogging…) favorise en effet la sécrétion d’endorphines et la baisse du cortisol, l’hormone du stress. Veillez aussi à adopter une bonne hygiène de vie de manière générale (des repas équilibrés ; une bonne qualité de sommeil ; une bonne hydratation…).

 

  • Pratiquer une activité relaxante

La pratique d’une activité relaxante, telle que le yoga, la méditation ou les exercices de respiration sera très bénéfique pour réduire le stress en expatriation et retrouver plus de sérénité dans son quotidien.

 

Pensez également aux médecines douces telles que l’aromathérapie et la phytothérapie avec des plantes anti-stress comme la lavande, la camomille, la valériane, la passiflore…

 

  • L’huile de CBD, un remède naturel contre le stress

Molécule issue du chanvre, le CBD, ou cannabidiol, est en plein essor depuis quelques années et présente de nombreux bienfaits contre l’anxiété. 

 

En effet, quand nous sommes en situation de stress, notre taux de sérotonine (l’hormone du bonheur) diminue, ce qui impacte directement notre moral.

 

L’huile de CBD a la capacité d’activer des récepteurs endocannabinoïdes présents dans le corps et de stimuler la production de sérotonine, ce qui améliore directement le bien-être et réduit le stress.

 

Le cannabidiol favorise aussi la neurogenèse grâce à la production de nouveaux neurones dans l’hippocampe, ce qui permet de diminuer l’anxiété et d’améliorer l'humeur sur le long terme.

 

Le CBD favorise ainsi la détente, le relâchement des muscles et l’apaisement de façon immédiate. Les produits à base de CBD sont aussi très bénéfiques en cas de dépression, d’insomnie, de douleurs chroniques, de migraines…Comme le CBD contient peu ou pas de THC (tétrahydrocannabinol), il n’entraîne donc pas de dépendance et ne provoque pas d’effet high.

 

Vous pouvez trouver du CBD sous différentes formes : huiles, fleurs, cosmétiques, résine, infusions…

 

En savoir plus sur l’huile de CBD contre le stress et l’anxiété.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique