Quel investissement privilégier lorsqu’on est expatrié ?

Par Article Partenaire | Publié le 18/02/2022 à 15:20 | Mis à jour le 22/02/2022 à 11:42
homme à un balcon qui regarde la ville

Lorsqu’on est un expatrié français, il est possible de bénéficier d’une exonération d’imposition en France sur les plus-values générées à l’occasion de placements financiers réalisés dans le pays d’accueil. Nous vous proposons donc un tour d’horizon des investissements à faire si vous faites partie des nombreux expatriés français.

 

L’immobilier, placement favori des expatriés

Le premier type d’investissement auquel on pense est, bien sûr, l’immobilier. Il s’agit du placement préféré des expatriés, notamment en raison des taux bas et de la rentabilité locative. Des villes comme Paris, Bordeaux ou Lyon apparaissent comme des cibles d’investissement privilégiées, notamment lorsqu’il est possible de bénéficier de la loi Pinel.

Il faut aussi reconnaître que la digitalisation de l’immobilier depuis quelques années permet de faciliter les démarches liées à l’achat d’un bien. Les visites virtuelles ont particulièrement la cote depuis le début de la crise sanitaire et il est aussi possible d’effectuer des procurations en numérisant le processus administratif. Investir dans le locatif est aussi une façon pour les expatriés d’anticiper leur retour en France et de préparer leur retraite. Mais attention, si vous souhaitez vous lancer dans ce type d’investissement, pensez à le faire dans une ville à forte densité et où la demande locative est élevée.

 

La cryptomonnaie, un investissement de plus en plus apprécié

L’imposition sur les plus-values liées à la cryptomonnaie évoluant selon les pays, il peut être intéressant pour les expatriés de songer à ce type d’investissement. Le Portugal est ainsi devenu le nouvel eldorado des adeptes de cryptoactifs, le pays ne taxant pas les transactions. Et du moment que les services ne sont pas vendus depuis le Portugal, la TVA ne s’applique pas non plus. De quoi en faire saliver plus d’un.

Par ailleurs, si vous êtes expatrié et amateur de loterie, sachez qu'acheter Lucky Block pourrait vous intéresser. Cette cryptomonnaie entend révolutionner ce loisir, en s’affranchissant notamment des barrières géographiques et financières. L’idée est donc de permettre à aux joueurs du monde entier de participer à des tirages et jackpots, tout en leur laissant la parole sur certaines décisions. Ainsi, les investisseurs ont l’opportunité de déterminer à quelle association ou œuvre de charités sera reversé une partie des gains. Alors si vous êtes séduit, cliquez ici pour en apprendre plus sur Lucky Block.

 

L’assurance-vie, pour mieux préparer sa retraite

L’assurance-vie fait aussi partie des investissements privilégiés par les expatriés. Il s’agit d’un moyen d’anticiper la retraite, ainsi que la transmission du patrimoine. Et il faut savoir que pour les non-résidents, souscrire à ce type de contrat est nécessaire et particulièrement intéressant. En effet, les expatriés sont exonérés des taxes sociales et cela leur permet de bénéficier d’une liquidité ayant un rendement supérieur aux livrets d’épargne. Le tout sans prendre le moindre risque financier. L’assurance-vie permet aussi de réaliser des retraits réguliers et il reste donc possible de bénéficier de son épargne librement.

 

Les actions, un placement qui reste risqué

Il faut savoir qu’en matière de plus-values, la fiscalité française est généralement moins avantageuse qu’à l’étranger. Investir dans des actions lorsqu’on est expatrié peut donc s’avérer intéressant et il s’agit clairement d’une façon d’épargner. Mais pour être rentable, ce type de placement doit se faire sur un minimum de cinq années, notamment si vous décidez d’ouvrir un compte-titres

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale