Bitcoin : et si la monnaie du futur était déjà là ?

Par Article Partenaire | Publié le 22/04/2022 à 11:12 | Mis à jour le 22/04/2022 à 11:12
téléphone entouré de pièces de bitcoin

Dans l’univers des cryptomonnaies, le bitcoin dispose d’une forte valorisation en raison de son mode de fonctionnement, son côté pratique, sa facilité d’utilisation et sa vitesse. Créée depuis 2009 par une personne non identifiée (connue simplement sous le pseudo Satoshi Nakamoto), cette monnaie attire davantage de personnes grâce à son indépendance. Dans cet article, l’on s’intéresse à ses différentes avancées, l’évolution de son adoption et son statut légal dans certains pays.

 

Le bitcoin : quelles sont les récentes avancées de la monnaie ?

Le bitcoin est une monnaie numérique qui ne cesse de s’étendre à travers le monde. Depuis sa création, son cours a connu de fortes variations. Par exemple, en 2017, il a sérieusement été mouvementé en passant de 1000 à 19000 dollars en l’espace d’un an. Cependant, il atteindra son pic historique en 2021 en franchissant la barre de 68 000 dollars.

Pour les experts de la blockchain, il s’agit d’une grande avancée et c’est d’ailleurs ce qui justifie son adoption (qui devient de plus en plus croissante). En 2018, on ne comptait que 20 millions de wallets bitcoins. Mais en 2020, ce nombre est passé au double en franchissant la barre des 40 millions.

En 2021, on compte près de 80 millions d’adresses de portefeuilles actives, et l'adoption est en hausse constante. Qu’est-ce qui justifie cet intérêt ? Pourquoi les gens prennent-ils de plus en plus facilement l’initiative d’acheter Bitcoin sur des plateformes d'échange ? Voici les raisons avancées par les spécialistes.

 

Qu’est-ce qui favorise l'adoption croissante du bitcoin ?

pièce de bitcoin

 

Il y a deux facteurs majeurs qui favorisent l'adoption croissante du bitcoin :

Un mode de fonctionnement attractif

Le fonctionnement du bitcoin fait partie des raisons qui motivent la grande masse à s’y intéresser. En effet, sur un marché simple, lorsque la demande d’un service ou d’un bien devient forte et que les unités dudit bien (service) en circulation ne subissent pas une augmentation dans la même propension, son prix va considérablement flamber. Il faut noter que cela varie en fonction du mécanisme de l’offre et de la demande. En effet, le niveau de la demande peut augmenter selon deux facteurs.

  • Premier facteur : le nombre des acteurs dudit marché est stable alors que la demande est considérable ;
  • Deuxième facteur : les acteurs deviennent de plus en plus nombreux sur le marché alors que le volume de demande reste constant.

 

Il en va de même pour le marché du bitcoin. Outre cette raison, il s’agit d’une monnaie décentralisée et ouverte à tous. Aucune entreprise ou aucun gouvernement ne peut exercer de contrôle sur le bitcoin. En tant qu’utilisateur, vous pouvez être un nœud du réseau, ce qui suppose que vous avez la possibilité de vérifier par vous-même la validité des transactions.

 

Un réseau pair-à-pair

L’autre raison qui justifie l’avancée du bitcoin, c’est le fait que chaque utilisateur a le pouvoir d’avoir à sa disposition un actif numérique. Vous avez le contrôle sur votre monnaie et personne ne peut la geler ou la saisir contre votre gré.

Lorsque les utilisateurs effectuent une transaction entre eux, ils sont les seuls concernés. Pourtant, la transaction sera acceptée par le réseau étant donné qu’elle est légitime.

Outre toutes ces raisons, il faut notifier que le bitcoin est infalsifiable et programmable.

 

De grandes institutions entrent dans l’univers du bitcoin

deux pièces de bitcoin avec visuel boursier

 

Après la création du bitcoin, de nombreuses institutions et surtout les banques ont été sceptiques quant à son adoption. Elles critiquent cette monnaie pour sa volatilité notoire. Même le géant de la finance Warren Buffet a été contre l’idée que le bitcoin devienne un moyen d’échange mondial, car, pour lui, la monnaie était trop volatile pour remplir cette fonction.

Cependant, il importe de notifier que ces institutions commencent par revoir leur vision étriquée du bitcoin. En effet, l’intérêt de certains clients, bon gré mal gré, motive les banques à offrir des produits financiers innovants. C’est donc dans cette perspective que de nombreuses institutions ont annoncé au grand public leur entrée dans la cryptomonnaie et précisément le bitcoin. Morgan Stanley est justement la première grande institution à avoir fait ce « coming-out ». Elle propose désormais à ces clients des fonds en bitcoins.

 

En dehors de Morgan Stanley, Goldman Sachs permet désormais à ses investisseurs de bénéficier des produits dérivés basés sur le bitcoin. Le responsable mondial des actifs numériques de cette institution dans une interview avec Handellsblatt a expliqué qu’« il est clair qu’il y a beaucoup d’intérêt à pouvoir accéder au bitcoin ». L’on peut également faire allusion à Wells Fargo et à la chaîne bancaire américaine JPMorgan Chase qui ont des projets similaires.

 

Le bitcoin devient une monnaie légale dans certains pays

pièce de bitcoin

 

Actuellement, des yeux sont rivés sur certains pays comme El Salvador qui a osé faire le pas en adoptant le bitcoin comme étant une monnaie légale. Selon Blockchain Partner by KPMG, de nombreux facteurs peuvent motiver de nombreux autres pays à suivre le Salvador. Parmi ceux-ci, il met l’accent sur l’aspect des transferts d’argents de l’Étranger. En effet, l’argent envoyé par les expatriés constitue dans certains pays une part importante de l’économie. Étant donné que ces transferts, s’ils doivent être effectués par les opérateurs spécialisés comme Western Union, sont lents et couteux, le bitcoin offre à ce niveau une excellente alternative.

 

Le deuxième facteur concerne les populations qui ne disposent pas de compte bancaire. Dans le monde, le nombre de ces personnes est estimé à 1,7 milliard. En effet, avec l’avènement des smartphones, celles-ci peuvent facilement comprendre l’univers des cryptomonnaies, et précisément celui du bitcoin. Elles peuvent envoyer, recevoir et sécuriser des valeurs sans avoir à passer par un intermédiaire. Le bitcoin est alors une bonne option de paiement à ce niveau.

 

Pour finir, il y a d’autres pays qui sont en passe de faire le pari du bitcoin. Au nombre de ceux-ci, on peut évoquer l’Amérique centrale, le Nicaragua, la République dominicaine, le Vietnam, le Sri Lanka.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique