Mardi 26 octobre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Quelles sont les villes les plus agréables pour s'expatrier malgré la pandémie ?

Par Adèle Hourdin | Publié le 15/06/2021 à 17:45 | Mis à jour le 17/06/2021 à 09:27
Photo : Auckland est la ville la plus agréable en 2021 selon The Economist
Auckland, ville la plus agréable selon the economist

La gestion de la crise sanitaire a bousculé le classement annuel The Economist des villes les plus agréables. Cette année, l’Europe s’incline face à l’Océanie.

Tous les ans, l’étude de The Economist établit un classement des villes les plus agréables selon une trentaine de critères répartis en cinq catégories : la culture, l’environnement, les infrastructures de la ville, l’accès à l’éducation et l’accès aux soins de santé.

Cette année, les données ont été recueillies entre le 22 février et le 21 mars 2021 et des critères sur la gestion de l’épidémie ont été ajoutés. La pandémie mondiale est donc venue mettre son grain de sel dans ce classement en récompensant les bons élèves et sanctionnant les mauvais.

 

La Nouvelle Zélande et l’Australie récompensées pour leur gestion efficace de la crise sanitaire

Parmi les 10 villes les plus agréables en 2021, 6 sont des villes de Nouvelle-Zélande et d’Australie. Ces pays ont réussi à garder un taux de contaminations et de morts faible. Si l'Australie décroche le plus de place dans le top 10 (Adelaide, Perth, Melbourne et Brisbane), c’est la Nouvelle-Zélande qui remporte le trophée.

Auckland, qui occupait la 12ème place lors de la dernière édition du classement, est la championne des villes les plus agréables en 2021. "Auckland s'est hissée en haut du classement grâce à son approche réussie pour contenir le Covid-19, qui a permis à la société de rester ouverte et à la ville d'avoir une meilleure performance en termes d'enseignement, culture et environnement » précise l’étude.

 

Wellington, ville agréable selon the economist
Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande, est classée 4ème
​​​​​​

 

Alors que le monde entier était à l’arrêt, la Nouvelle-Zélande a réussi à contenir efficacement l’épidémie et limiter au maximum les restrictions sanitaires. Le pays n’a enregistré que 26 morts du coronavirus depuis le début de la pandémie. La capitale Wellington, est passée de la 25ème place en 2019, à la 4ème cette année.

Les villes japonaises d’Osaka et Tokyo maintiennent leur place dans le top 10 malgré les récents problèmes dans la gestion de la crise sanitaire qui pourrait bien faire chuter la qualité de vie sur l’île dans le prochain classement

 

Les villes européennes à la ramasse

Le vieux continent, qui a peiné à freiner l’épidémie, a vécu un début d’année 2021 encore largement marquée par les mesures restrictives qui ont directement impacté la qualité de vie des habitants. Première lors du classement 2019, Vienne est ainsi reléguée à la 12ème place.

L’étude a aussi sanctionné « le stress sur les ressources hospitalières qui ont augmenté pour la plupart des villes allemandes et françaises ». Hambourg, en Allemagne, enregistre la chute la plus importante en passant de la 13ème à la 47ème place.

Seule exception à la règle, les villes suisses, Genève et Zurich, occupent la 7ème et la 8ème place du classement.

 

Zurich ville agréable en expatriation
Zurich (Suisse) arrive à la 7ème place du classement

 

Le bas du classement largement occupé par l’Afrique

A l’origine, le classement de The Economist est utilisé pour aiguiller les hommes d’affaires dans leur choix de destination. C’est bien la raison pour laquelle de nombreuses villes non-attrayantes ne sont, d’office, pas prises en compte dans ce classement et ne peuvent donc pas se battre pour les dernières places.

Parmi les 140 villes sélectionnées, ce sont principalement des villes africaines qui se retrouvent au bas du tableau, mais aussi celles d’Asie du Sud et d’Amérique du Sud. Ces métropoles sont sanctionnées pour leur instabilité politique, leur manque d’infrastructures, la pollution ou leur manque d’accès à l’éducation. La capitale syrienne, Damas, se retrouve encore cette année à la dernière place du classement.

 

Top 10 des villes les plus agréables en 2021 :

1. Auckland (Nouvelle-Zélande)

2. Osaka (Japon)

3. Adelaide (Australie)

4. Wellington (Nouvelle-Zélande)

5. Tokyo (Japon)

6. Perth (Australie)

7. Zurich (Suisse)

8. Genève (Suisse)

9. Melbourne (Australie)

10. Brisbane (Australie)

Top 10 des villes les moins agréables en 2021 :

131. Caracas (Venezuela)

132. Douala (Cameroun)

133. Harare (Zimbabwe)

134. Karachi (Pakistan)

135. Tripoli (Lybie)

136. Alger (Algérie)

137. Dhaka (Bangladesh)

138. Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée)

139. Lagos (Nigeria)

140. Damas (Syrie)

 

adele hourdin

Adèle Hourdin

Adèle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en janvier. Elle est diplômée d'un master de journalisme et a vécu deux ans au Sénégal pendant son enfance.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

DOMINIQUE ALHERITIERE jeu 17/06/2021 - 09:02

J'avais réagi mais cela n'a pas été publié. Ces classements sont stupides. Dans le top 10, 7 villes de l'hémisphère sud complètement isolées; oui, dans ce sens là seulement elles sont idéales pour la quarantaine! Pour le reste ...

Répondre
Commentaire avatar

Zaza34 sam 19/06/2021 - 12:01

Et la Nouvelle-Calédinie ? Aucun cas!

Répondre

Installation

Détaxer ses achats en France : les 5 nouveautés de 2021

La détaxe est un avantage fiscal mis en place par les pays de l’Union européenne qui vous permet, en tant que résident en dehors de l’UE, d’obtenir le remboursement de la TVA sur les achats que vous…

Patrimoine

PUBLIREPORTAGE

Trouver plus facilement sa voiture neuve ou d’occasion en France

Aujourd’hui, de plus en plus de consommateurs achètent leurs voitures sur le web. Jusqu’à présent, internet était le réseau privilégié du marché de l’occasion. Cependant, de nombreux réseaux de…

Santé

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Radu Lupescu, le médecin roumain décoré pour sa lutte contre le Covid-19

Fin décembre, Radu Lupescu, médecin d’origine roumaine installé en Alsace, faisait partie des professionnels de santé qui ont été décorés par le président français, Emmanuel Macron, pour leurs efforts