Samedi 20 octobre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ACCUEILS FIAFE : "Partout le même engagement, le même enthousiasme"

Par Marie-Pierre Parlange | Publié le 12/10/2018 à 09:42 | Mis à jour le 12/10/2018 à 09:53
Photo : Corinne Levet, présidente de la FIAFE (Fédération internationale des Accueils français et francophones expatriés)
FIAFE Accueil expatriés Corinne Levet

Permettre aux expatriés d’embrasser leur nouvelle vie, voici l’objectif avoué des Accueils français et francophones, partout dans le monde. Corinne Levet, présidente de la FIAFE, la Fédération qui les regroupe, nous explique les rouages de ces indispensables associations qui reposent entièrement sur des bénévoles.

 

La saison des cafés de rentrée se termine. Où que vous soyez dans le monde, ou presque, vous avez sûrement été convié à ce grand rendez-vous qui permet aux nouveaux venus de faire des rencontres, de connaître les bons plans de leurs villes, de rejoindre des activités sportives ou culturelles… Le tout est rendu possible grâce à la bienveillance et au dynamisme des "anciens". « Combien de fois entend-on "L’Accueil m’a sauvé(e) lors de mon expatriation", s’enthousiasme Corinne Levet, la présidente de la FIAFE. Il faut dire que l’expatriation nous éloigne de nos parents, de nos grands enfants, de nos amis, de nos boulots… sans Accueil on peut vite se retrouver seul, y compris dans des pays réputés "faciles". Alors que dire des destinations plus lointaines… »
 

Animer l’Accueil d’une ville, c’est beaucoup de travail, le plus souvent en équipe, mais aussi beaucoup de plaisir. Les rencontres annuelles, organisées par la FIAFE fin mars, sont l’occasion pour les bénévoles d’échanger et de se former : « Chaque accueil est indépendant mais la conscience d’appartenir à un réseau se développe. L’an dernier, 58 accueils (110 personnes !) ont participé à notre Assemblée Générale organisée au Sénat. Plus on a de monde, mieux c’est pour partager les bonnes pratiques. A chaque fois, nos membres repartent reboostés et de fervents ambassadeurs de la FIAFE ! » s’enthousiasme Corinne Levet.

 

AG FIAFE


En plus de conseils sur des questions techniques (finances, RGPD, statuts…), la FIAFE propose plusieurs formations à ses membres, de la prise de parole en public à la gestion des conflits, en passant par des cours de protocole pour mieux gérer les VIP. « Cela fait partie des techniques qui s’apprennent et sont utiles. Les Accueils ont en général de bonnes relations avec les ambassades, le réseau consulaire, parce qu'ils sont des relais indispensables... Il arrive que des bénévoles aient peur de prendre plus de responsabilités au sein du bureau, comme la présidence, parce que c’est un poste associé à une forte visibilité. Nous sommes là pour rappeler qu’une présidente prend toujours la parole au nom d’une équipe.»
 

bureau FIAFE
Le bureau de la FIAFE


 


Ces rencontres sont aussi l’occasion de réfléchir ensemble sur la difficile question du recrutement des volontaires, qui hésitent parfois à s’engager dans un contexte d’incertitudes. Combien de temps va-t-on rester sur place ? Peut-on être bénévole si l’on cherche parallèlement du travail ? « Nous incitons les Accueils à être très pragmatiques, explique Corinne Levet. Il y a souvent un noyau solide qui doit s’entourer au maximum de personnes prêtes à donner un coup de main ponctuel, pour la soirée Beaujolais nouveau ou la soirée de Noël par exemple. Le tout, c’est de donner envie ! Nous avons souvent des personnes qui continuent à nous aider ensuite, surtout si l’ambiance au sein de l’association est conviviale. Tout le monde doit se sentir bien au sein de nos Accueils, jeunes ou moins jeunes, femmes ou hommes ! »

Infatigable, Corinne Levet va sur le terrain, de Zagreb à New York, pour écouter, prodiguer ses conseils et faire en sorte que ce qui fonctionne bien quelque part puisse être dupliqué ailleurs. « Nous constatons partout le même engagement, le même enthousiasme, que la ville d’accueil soit une mégalopole ou une ville avec seulement quelques familles de francophones. Les Accueils sont de plus en plus proCertains bureaux mettent un accent tout particulier sur la prise en charge spécifique des nouveaux, avec des apéritifs ou des cafés qui leur sont exclusivement dédiés. D’autres concoctent des programmes culturels exceptionnels. Le point commun, c’est que chaque Accueil transmet l’amour de sa ville, grâce à des visites, des conférences. Cette attitude permet d’adoucir le choc d’une expatriation et d’embrasser sa nouvelle vie. »

Le réseau ne cesse de s’agrandir. Récemment, Ottawa et Liège viennent d’ouvrir. « La FIAFE aura 35 ans en 2019. Aujourd’hui, nous fédérons environ 150 Accueils, cela représente quelque 100.000 membres dans 90 pays, et 10.000 bénévoles » explique Corinne Levet. Agendas remplis, découvertes, convivialité… Les expatriés, qu’ils soient novices ou installés depuis longtemps à l’étranger ne s’y trompent pas !
 

monde FIAFE


Pour plus d'information sur les Accueils francophones dans le monde, rendez-vous sur le site de la FIAFE : www.fiafe.org 

Marie Pierre Parlange

Marie-Pierre Parlange

Diplômée de l'EM Lyon, de chinois et d’Histoire de l'Art, elle a vécu de nombreuses expatriations, de Milan à Singapour en passant par Istanbul, Casablanca, Pékin ou Bangkok. Elle a rejoint lepetitjournal.com en 2008 et en est la directrice éditoriale.
0 Commentaire (s)Réagir

Education

EDUCATION

Bachelor ESCP Europe "La flexibilité dans un monde qui change "

Actuellement étudiant en deuxième année du Bachelor in Management de l'ESCP Europe, Laurent Högl-Roy nous livre son témoignage sur ce cursus unique, offrant une porte ouverte sur le monde.

Retour en France

Varsovie Appercu

FIN D’EXPAT – Avec Edouard Chassaing

Lepetitjournal.com vous livre le témoignage d’un conjoint d’expat qui a quitté la Pologne fin septembre. Après deux années à Varsovie, Edouard et Isaure se sont envolés vers de nouvelles aventures

Sur le même sujet