Dimanche 23 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quelles sont les meilleures universités dans le monde ?

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 21/08/2018 à 10:00 | Mis à jour le 21/08/2018 à 10:05
classement Shanghai 2018 meilleures universités

Publié le 15 août, le classement annuel de Shanghaï, établi par l’Academic Ranking of World Universities (ARWU), est l’un des plus attendus et observés dans le monde de l’enseignement supérieur. Le palmarès 2018 ressemble à celui des années précédentes, avec une place de choix pour les universités américaines, qui s’arrogent dix-sept des vingt premières places.

 

Encore raté ! Pour la énième année consécutive, les établissements français ont accueilli plutôt froidement les résultats du célèbre palmarès universitaire. Sorbonne Université, la championne tricolore, ne pointe son nez qu’à la 36ème place. Nice-Sophia Antipolis, université que présidait la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal, avant son entrée au gouvernement, est quant à elle sortie du top 500. 

 

Basé essentiellement sur des critères relatifs à l’excellence scientifique et critiqué par certains pour sa méthodologie qui favoriserait le modèle universitaire anglo-saxon, le classement de Shanghai laisse la part belle aux prestigieuses universités nord-américaines. Harvard, Stanford, Massachusetts Institute of Technology, Berkeley, Princeton et Columbia siègent aux premiers rangs. Deux établissements britanniques, Cambridge et Oxford, figurent également dans le top 10. 

 

L’union fait la force

 

Afin de hisser les grandes universités et écoles françaises au sommet de la compétition mondiale, Valérie Pécresse, dont les actions ont été poursuivies par ses successeurs, avait accéléré le processus d’autonomisation et regroupement des universités.   

 

Sorbonne université, née de la fusion de l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI) et de Paris-Sorbonne (Paris-IV) est ainsi le premier établissement tricolore du palmarès. Une position qui « confirme Sorbonne Université comme une université de recherche de dimension internationale », se félicite l’établissement. 

 

D’autres exemples de fusion comme Grenoble Alpes ou Montpellier sont également à souligner. La première est la française la mieux représentée dans les palmarès sectoriels, figurant dans 35 des 54 disciplines.  La seconde se distingue dans la catégorie « écologie », remportant la première place détenue jusque là par Oxford. 

 

 

Une concurrence sévère avec les pays émergents

 

La présence des universités singapouriennes s’est significativement renforcée au cours des dernières années. A leurs côtés, la Chine, Hong-Kong, Taiwan, la Corée du Sud ou encore certains pays du Moyen-Orient comme l’Arabie Saoudite grappillent quelques places chaque année. 

 

Si figurer dans les classements internationaux n’est pas une fin en soi, elle offre une visibilité non négligeable aux établissements, leur permettant d’attirer talents et financements. 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

kris ven 24/08/2018 - 03:11

« .....Basé essentiellement sur des critères relatifs à l’excellence scientifique ..... modèle universitaire anglo-saxon, .......part belle aux prestigieuses universités nord-américaines....» Ainsi on voit bien pourquoi ce monde va à la catastrophe pour l'Humanité ! Ainsi il est bien drôle par exemple, que depuis des décennies de cette domination scientifique yankee personne de cette « excellence scientifique» n'ait trouvé quoi que ce soit pour sortir l'Afrique de son énorme population dans 30 ans alors que toujours rien á ....manger sur un continent aux terres les plus fertiles du monde si……scientifiquement….humainement …on voulait ! Or le progrès scientifique justement n'a de raison d'être que pour le bien être des humains et non l'inverse ! La réalité, rien que la réalité incontestable des chiffres démontre que ces prestigieuses universités forment donc des experts qui procèdent de la même idée qu'un certain Mengélé qui lui aussi s'expérimentait sur ...d'autres qui en crevaient et trouvait cela...... normal . Quand on forme une élite insensible aux besoins des autres qui crèvent sur tout un continent abandonné juste á côté, il faudrait peut-être se poser des questions autres que scientifiques justement non?

Répondre

Education

Jakarta Appercu
DÉVELOPPEMENT

Une école gratuite pour former les informaticiens arrive à Jakarta

Le secrétaire d’état chargé du numérique Mounir Mahjoubi était de passage à Jakarta ce lundi.Un accord de coopération entre l’école dite de type 42 et la Yayasan Academie a été signé.

Sur le même sujet