8 habitudes dangereuses en matière de cybersécurité (et comment s'en défaire)

Par Article Partenaire | Publié le 28/07/2022 à 15:59 | Mis à jour le 28/07/2022 à 15:59
Ecriture sous codage avec un cadena au centre

Nous faisons tous des erreurs de sécurité sur Internet. Mais certaines sont plus graves que d'autres. Dans le monde du travail d'aujourd'hui, mais aussi dans la sphère personnelle, il est primordial de connaître les bonnes habitudes à adopter pour assurer la sécurité de vos informations. Une meilleure protection signifie être plus à l'abri des risques de vol d'identité et de pertes financières. Le coût de ces escroqueries, principalement en ligne, a atteint le chiffre record de 67 000 milliards de dollars en 2021. Si vous voulez rester protégé, vous devriez au moins éviter ces 8 mauvaises habitudes en matière de cybersécurité.

 

1. Mauvaise gestion des mots de passe

Utiliser le même mot de passe pour plusieurs comptes rend ceux-ci faciles à pirater et vous expose aux vols et aux attaques des cybercriminels. Ces derniers disposent généralement de logiciels de test avec des variantes des mêmes mots de passe. Il est donc fortement recommandé d'utiliser un mot de passe unique pour chaque plateforme, en utilisant un gestionnaire de mots de passe pour les stocker facilement et en toute sécurité. De plus, pensez à activer l'authentification à deux facteurs lorsque cela est possible.

 

2. Avoir des logiciels obsolètes

Lorsqu’un logiciel n’est pas maintenu à jour, il présente beaucoup plus de vulnérabilités, tant au niveau des systèmes d'exploitation que des navigateurs. C'est pourquoi il est nécessaire d'activer la fonction de mise à jour automatique du logiciel sur chaque appareil.

 

3. Ne pas utiliser d’antivirus, de VPN et de protection contre les menaces sur tous les appareils

Une protection antivirus efficace est nécessaire sur tous vos appareils, qu’il s’agisse de votre PC, ordinateur portable, smartphone ou tablette. De la même manière, si vous vous demandez « comment protéger mon IP ? », pensez au VPN qui protègera votre activité en ligne en masquant votre emplacement virtuel et vos données sensibles.

 

4. Mordre à l’hameçon du phishing

Le phishing, ou hameçonnage, est une technique par laquelle un attaquant tente de tromper l'utilisateur pour l'amener à cliquer sur un lien malveillant. Soyez très prudent avec les messages d'inconnus, et vérifiez leur identité avant d'ouvrir quoi que ce soit. Par ailleurs, pensez à paramétrer les accès et les permissions vis-à-vis de l’ensemble de vos comptes en ligne.

 

5. Utiliser des sites Web non sécurisés

Il est recommandé de rechercher le symbole du cadenas qui doit se trouver avant l'URL (adresse) des sites Web, ce qui indique que la page est sécurisée. Bien que ce ne soit pas une garantie totale, cela permet de distinguer les sites légitimes des sites frauduleux.

 

6. Se connecter au Wi-Fi public sans précaution

Les pirates peuvent utiliser les points d’accès Wi-Fi publics pour accéder aux comptes connectés et voler vos données privées. Si vous devez absolument utiliser un réseau public, connectez-vous à un VPN pour sécuriser votre connexion.

 

7. Ne pas faire de sauvegarde

Si la sécurité d'un appareil est compromise, toutes les données numériques peuvent être perdues. C'est pourquoi il est recommandé de faire des sauvegardes régulières, et de les avoir sur un périphérique externe si possible.

 

8. Transmettre des données par téléphone

Cette technique appelée « vishing » est un moyen très courant d'obtenir des informations personnelles et financières des utilisateurs par le biais d'appels téléphoniques. Il est conseillé de ne pas donner d'informations confidentielles au téléphone, et d’appeler directement l’entreprise concernée pour vérifier la légitimité de l’appel. En règle générale, en France, aucune organisation n’a le droit de vous demander des informations personnelles par téléphone ou par e-mail.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique