Samantha Cazebonne - "Ma parole directe censurée, #CORONAVIRUS"

Par Samantha Cazebonne (LREM) | Publié le 12/03/2020 à 08:15 | Mis à jour le 12/03/2020 à 10:24
Samantha Cazebonne coronavirus

La députée Samantha Cazebonne n'a pas pu assister au Conseil d'administration de l'AEFE car il lui a été refusé de participer par visioconférence. Voici sa tribune :

 

Ayant été exposée au Covid-19 en ayant fréquenté les lieux de l'Assemblée nationale où des collègues et des personnels ont été diagnostiqués positifs, j'ai donc pris la décision d’éviter, par précaution, les rassemblements et les déplacements prévus durant 14 jours parmi eux les lycées français d'Espagne où je devais me rendre. Malgré cela mon équipe et moi-même continuons nos activités professionnelles en télétravail. 

Dans cet esprit de précaution j'ai donc demandé l'autorisation de participer demain et à distance au Conseil d'administration de l'Agence pour l’Enseignement français à l’étranger, la Direction générale de la mondialisation, tutelle de l’AEFE, a donc demandé « à titre exceptionnel » aux administrateurs de se prononcer sur ma possibilité de participer par visioconférence ou par téléphone.

Il fallait l'unanimité des voix et, en toute connaissance de cause de cette condition, 1 voix sur 14 s'est prononcée CONTRE, m'interdisant ainsi de m'exprimer ou de réagir directement au Conseil d'administration. Cela s'appelle de la #censure.

Alors je prends à témoin, l'opinion publique, les parents d'élèves, les personnels, les élèves, les anciens élèves et tous ceux qui sont élus de manière démocratique !

Madame ou Monsieur LE ou LA CENSEUR(E), est-ce pour vous la définition que vous vous faites de la démocratie en France et lors d'un Conseil d'administration ? 

Vous empêchez une prise de parole directe à distance alors que je veux simplement épargner la propagation éventuelle d’une maladie dangereuse en période d’épidémie mondiale. (Je précise qu'en 2 ans et demi de mandat, je n'ai jamais manqué un CA.)

Alors que l'AEFE encourage ses enseignants au télétravail dans les 125 établissements fermés à ce jour, 1 PERSONNE ou devrais-je dire un ADMINISTRATEUR, m'empêche ouvertement de faire mon travail de représentante de l'Assemblée nationale, d’élue !

J'espère que la personne qui a refusé de me voir siéger à distance au CA assumera sa position et me fera connaître ses motivations. D’ailleurs je l’interroge : qu’aurait été votre réaction, si, dans la position inverse, je vous avais REFUSÉ LE DROIT DE SIÉGER ? 

Un grand nombre d'administrateurs m'ont fait part de leur indignation et m'ont envoyé copie de leur réponse. Par élimination, il devient assez simple de comprendre qui se cache derrière un procédé indigne d'un représentant.

Madame ou Monsieur le CENSEUR, j'imagine que dans la ligne de cette petite manoeuvre vous m'auriez aussi fait un procès si j'étais venue siéger n'hésitant pas à souligner mon irresponsabilité d'être parmi vous ?

Votre attitude est inacceptable et j'espère que chacun autour de la table du Conseil comprendra qu'il aurait pu se retrouver dans ma situation ! Chacun jugera donc et finira par comprendre, les motivations douteuses, qui se cachent derrière de telles méthodes.

Je me permets juste de penser que, peut-être, mes questions, mon rapport et la prise en compte prochainement d'un certain nombre de recommandations peuvent aussi être à l'origine d’une volonté de me censurer.

Si je ne peux que regretter d’être empêchée de prendre la parole, je tiens en revanche à remercier la Direction générale de la mondialisation, de la culture, de l'enseignement et du développement international ainsi que l’AEFE pour leur bienveillance à vouloir rechercher une solution à un problème que je ne pensais jamais vivre un jour.

Mes questions seront publiées demain.

Sur le même sujet
Samantha Cazebonne

Samantha Cazebonne (LREM)

Née en 1971 et originaire de La Rochelle, Samantha Cazebonne vit en Espagne depuis longtemps, à Palma de Majorque où elle était proviseure du Lycée Français. Novice en politique, elle est investie par la République en Marche (LREM).
6 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

ALAIN DANIEL jeu 12/03/2020 - 16:52

j'ai envoyé un commentaire d'appui. Mais même après la saisie du code, le site rentre en anomalie. Pas la 1ère fois. Moi non pluas je n'ai pas la majorité (digitale) asbsolue

Répondre
Commentaire avatar

ALAIN DANIEL jeu 12/03/2020 - 16:50

Bien triste. On peut aussi questionner cette nécessité de la majorité absolue. Vu le nombre de votants , il y en a toujours un ou une qui sera contre. Manière déguisée de gérer les refus.

Répondre
Commentaire avatar

KRISS jeu 12/03/2020 - 23:34

C’est drôle tout de même ! Quand on critique le système de vote élisant Macron par 1 Français sur 5, les LREM nous radotent que la Loi électorale est ainsi et légalité respectée mais quand ici 1 zozo ne suit pas les 14 autres zozos selon l’unanimité tout autant légale c’est « déguiser un refus » et on en caquette sans fin d'importance sur son perchoir ! Autant dire que ce n’est pas demain la veille que Macron va remettre en cause l’imbécile unanimité des décisions à l’UE ! Dites les élus et les éluses ! Quand allez-vous voir l’important pour les Peuples et laisser le superflu qui m'amuse que vous ! Gilets jaunes, urgence du changement.... vous n’avez donc pas encore compris ?

Répondre
Commentaire avatar

Cram Drarig ven 13/03/2020 - 13:36

Selon vous, il aurait fallu prendre comme Président de la République un qui a été élu par 1 Français sur 10 (sous-entendu sur 10 inscrits) ? Pourquoi pas au qui perd gagne... Essayez de convaincre la prochaine commission électorale ! A noter que beaucoup de Français ont été empêchés de voter physiquement ou digitalement; et bien sûr pour chaque candidat perdant, tous ceux qui n'ont pas voté ou voulu voter ou pu voter étaient de leur famille politique ou idéologique. Tous des madame soleil.

Répondre
Commentaire avatar

KRISS ven 13/03/2020 - 16:30

Ben ouai on voit en effet ! Les faits ou les chiffres ? Ben ouai, les faits rien que les faits ne sont plus base décisionnelle en quoi que ce soit, c’est la mode actuelle, on préfère la mathématique intello qui dans le négatif dit que le moins négatif est mathématiquement positif ! On prime la calculette et non le doigt qui tape dessus ! Si fait qu’on se contente d’avoir fait moins mal que le précédent et ainsi on arrive à se croire « en marche » en marchant à reculons ! C’est ainsi en effet et votre réponse en est l’expression! Ainsi nous n’avons pas madame soleil avec ses fantasmes mais un Jupiter qui se croit Roi soleil avec sa COM qui fantasme tout pareillement pour éviter que nous comprenions que le moins négatif dans la vie n’est pas la mathématique de ceux qui ne peuvent vivre quotidiennement de fantasmes si beaux soient-ils ! Quand il faut au minimum 200€ pour vivre une semaine que vous ayez 100 ou 150€ seulement si la question pour vous mathématiquement pour 50 € de plus, n’est pas la même, la réalité fera que le premier crèvera de faim plus vite que le second que vous le vouliez ou non ! Les frais funéraires seront exactement les mêmes et vous, vous politicards, les paierez un jour telle sera toujours l'Histoire! Macron pourra tenir tous les plus beaux discours, la réalité le rattrapera toujours, c’est simple pourtant ! Or les faits de la réalité sont simplement là et au lieu de les prendre en mains tels quels LREM s’évertue à les camoufler par la COM et à faire moins mal par des chiffres toujours négatifs mais moins que les autres ! Drôle de façon de gérer l’avenir des Peuples, mais l’avenir pour les politicards ne tient-il aux quelques années de leurs mandats et sans aucune responsabilité CHIFFREE de résultats! Je ne sais donc ou se trouve Madame soleil en la circonstance des faits rien que des faits? De même cette Europe qui ne marche pas mais où chaque technocrate croit pouvoir décrocher la lune en regardant toujours par le petit bout du télescope ! Les Peuples en ont marre, ils ont besoin de hautes décisions de leurs élus, de changements de société énorme or c'est tout simplement impossible sans l'accord d'au moins 50% du Peuple! Elu par 25% votre Macron n'aurait jamais du lui-même accepter et moins encore se parait d'une Assemblée godillots à sa botte! Vous ne voulez rien voir? D'accord, alors ne vous plaignez pas si un jour Madame soleil vous prédit que Macron prendra en France les godillots du Peuple sur sa belle gueule de jouvenceau et en cette Europe la vieille Merkel, les télescopes sur la tronche "Wirst du eines Tages verstehen" !!

Répondre
Voir plus de réactions
À lire sur votre édition internationale