Dimanche 16 décembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AIDE AU DÉVELOPPEMENT - Nouvelles priorités et meilleur pilotage ?

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 21/09/2018 à 07:38 | Mis à jour le 21/09/2018 à 12:15
Développement Guria Lemoyne

Les politiques et les programmes de chacun des membres de l'OCDE font l’objet d’un examen critique une fois tous les cinq ans. Cet examen analyse la performance de la France, y compris en ce qui concerne ses efforts en matière de stabilité internationale, de son financement climatique, l’impact de la composition dons-prêts de son aide publique au développement ainsi que le pilotage de celle-ci. Le rapport a été remis par M. Angel Gurria, secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques à M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

Dans un communiqué de presse, le Quai d'Orsay a estimé que ce rapport "salue les annonces de la France sur l’augmentation de son aide publique au développement et sur la révision des grandes orientations stratégiques de sa politique, en phase avec les objectifs de développement durable". Le ministère des Affaires étrangères rappelle que le comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) a défini une trajectoire pour porter l'aide publique au développement de la France à 0,55 % du revenu national brut en 2022. 

La politique de coopération de la France se recentre sur "des axes thématiques clairs : fragilités/crises, éducation, égalité femmes-hommes, climat/environnement et santé." Afin de cibler plus efficacement les pays prioritaires, principalement des pays les moins avancés situés en Afrique subsaharienne, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères va procéder à un "rééquilibrage des instruments de l’aide en faveur des dons et engagera une montée en puissance de la composante bilatérale de l’APD. Dès 2019, un saut quantitatif de 1 milliard d’euros en autorisations d’engagement permettra à l’Agence française de Développement (AFD) d’amorcer un grand nombre de projets bilatéraux dans nos zones géographiques prioritaires".

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ
Sur le même sujet