Joséphine Baker : l’artiste engagée repose au Panthéon ce 30 novembre

Par Damien Bouhours | Publié le 29/11/2021 à 18:00 | Mis à jour le 30/11/2021 à 12:48
Photo : Joséphine Baker en 1940
Joséphine Baker au Panthéon

L’éternelle interprète de J’ai deux amours, Joséphine Baker, est la première femme noire à faire son entrée au Panthéon. L’artiste, résistante et militante anti-raciste franco-américaine a été panthéonisée ce 30 novembre.

 

 

Emmanuel Macron a dit « oui ». Joséphine Baker (1906-1975) a fait son entrée au Panthéon ce 30 novembre. L’artiste franco-américaine est la première femme noire à être panthéonisée.

 

Joséphine Baker au Château des Milandes
Joséphine Baker prise dans son Château des Milandes en 1961

 

Joséphine Baker, une star internationale noire engagée

Née en 1906 dans le Missouri, Freda Josephine McDonald a eu une vie digne d’un roman. Née dans la misère, elle devient grâce à ses talents de chanteuse et de danseuse une star internationale. Sa gloire en tant que meneuse de revue et muse internationale ne lui a pas fait oublier ses engagements. Elle se battra toute sa vie contre l’anti-sémitisme, pour les droits civiques aux Etats-Unis aux côtés de Martin Luther-King mais aussi en participant au contre-espionnage pendant la seconde guerre mondiale en Europe. Fervente militante anti-raciste, elle adopte 12 enfants de nationalités différentes et constitue ce qu’elle appelle sa « tribu arc-en-ciel ». « C'est la femme de spectacle, la femme de cœur, la mère, la femme dans son entièreté, la résistante. Même si elle était fière de ce qu'elle avait fait pendant la seconde Guerre Mondiale, elle mettait surtout en avant ses idéaux humanistes » a réagi l'un de ses enfants, Akio Bouillon.

 

 

Joséphine Baker au Panthéon

Une pétition lancée en 2019 par l’essayiste Laurent Kupferman avait été signée par 38.000 personnes. Elle soulignait les raisons de cette panthéonisation : « Artiste, première star internationale noire, muse des cubistes, résistante pendant la Seconde Guerre mondiale dans l'Armée française, active aux côtés de Martin Luther King pour les droits civiques aux Etats-Unis d'Amérique et en France aux côtés de la Licra (...) nous pensons que Joséphine Baker, 1906-1975, a sa place au Panthéon ». L'annonce de sa panthéonisation a permis de faire (re)découvrir l'artiste et militante à travers de nombreux ouvrages, documentaires et expositions. Joséphine Baker est ainsi mise à l'honneur dans l'exposition Portraits de France au Musée de l'Homme, à Paris, ou encore au château et jardins des Milandes, sa dernière demeure. 

 

Joséphine Baker dans l'exposition Portraits de France au Musée de l'Homme à Paris
Joséphine Baker dans l'exposition Portraits de France au Musée de l'Homme à Paris

 

Une reconnaissance populaire entendue par le président français qui accueille Joséphine Baker au sein de la nécropole laïque. Elle est la 81e personnalité et 6e femme à entrer au Panthéon, après Simone Veil en 2018. « Si je veux être une artiste, je dois être digne de Paris », avait déclaré Joséphine avant de rejoindre la France. Ce 30 novembre, c'est la patrie toute entière qui se montre reconnaissante de cette artiste au coeur d’or.

 

Retrouvez la cérémonie de Panthéonisation de Joséphine Baker au direct 

 

 

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Dédé 2 San Sai lun 23/08/2021 - 09:38

Bonjour - je ne pense pas qu'elle ait sa place au Panthéon, monsieur Colucci (Coluche) OUI et sûrement beaucoup d'autres françaises et français.

Répondre
Dans la même rubrique