Dimanche 20 juin 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Sénat : Les entrepreneurs français à l’étranger, enfin considérés ?

Par Adèle Hourdin | Publié le 05/05/2021 à 17:45 | Mis à jour le 06/05/2021 à 09:19
Un entrepreneur français à l'étranger

La sénatrice Jacky Deromedi a présenté devant le Sénat une proposition de loi visant à subventionner les entreprises qui ne répondent pas du droit français mais qui « participent à la chaîne de valeur des produits et services français ».

La sénatrice des Français établis hors de France, Jacky Deromedi, a présenté le 7 avril 2021 une proposition de loi devant le Sénat. Celle-ci vise à mieux connaître les entreprises de droit étranger qui contribuent au commerce extérieur de la France en participant « à la chaîne de valeur des produits et services français ». Cette proposition a été signée par 46 sénateurs.

 

Des entreprises qui servent au « rayonnement de la France »

La proposition de loi concernerait les entreprises qui n’ont pas d’attaches juridiques, financières ou fiscales en France mais qui pour autant participent au « rayonnement » du pays. Et ce parce que « les chaînes de valeur ne s’arrêtent plus aux frontières étatiques » explique l’exposé des motifs à propos de la proposition de loi.

Ces entreprises, souvent tenues par des Français, diffusent à l’international le savoir-faire et savoir-vivre français et contribuent à faire rayonner l’image de la France à l’international. Cette contribution peut aussi passer par un approvisionnement en produits français : l’exemple d’un « boulanger français établi au Vietnam qui commande sa farine en France » et qui par la même occasion contribue au « soft-power » de la France.

Ces entreprises de droit étranger ne bénéficient d’aucune aide de l’Etat français quand bien même ils « contribuent positivement à notre balance commerciale ».

 

Mieux prendre en compte ces entreprises

La proposition de loi présentée par Jacky Deromedi vise à mieux appréhender et connaître ces entreprises locales « créées ou détenues en majorités à l’étranger par des entrepreneurs français ». Cela devrait permettre de mieux les prendre en compte lors de la distribution d’aides et de mettre en place des garanties de prêts.

Le recensement de ces entreprises serait effectué par « un comité, placé sous la responsabilité des services économiques des ambassades, et constitué de toutes les parties prenantes du commerce extérieur. » explique la proposition de loi.

 

adele hourdin

Adèle Hourdin

Adèle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en janvier. Elle est diplômée d'un master de journalisme et a vécu deux ans au Sénégal pendant son enfance.
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Didier ven 07/05/2021 - 11:34

J'avoue ne pas comprendre l'objectif de cet article! Dans votre article du 21 / 12 / 2020, Monsieur Damien Bouhours nous informait : "Anne Genetet, a déposé une proposition de loi pour faciliter l’accompagnement des entrepreneurs français à l’étranger" et "Selon la proposition de loi, le label France Impact pourra être attribué à toute entreprise de droit étranger qui répond au moins à deux de ces critères: une gouvernance de nationalité majoritairement française ou un actionnariat de nationalité majoritairement française ou possédant un partenariat privilégié avec une entreprise de nationalité française, un patrimoine économique reposant sur des produits ou services d’origine française, composé en particulier d’un lien direct à la langue ou à la culture française la détention d’un savoir‑faire typiquement français reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité" Dans votre article vous répétez dans des termes assez semblables les mêmes propos mais vous les attribuez à Madame la Sénateur Jacky Deromedi en précisant un projet de loi d'avril 2021. Combien de projet de loi abordant le même sujet sont nécessaire? Pourquoi ne pas citer l'article de votre collègue ? Il me semble que nous faisons face à un plagiat manifeste. Qu'en pensez-vous?

Répondre
Commentaire avatar

Edouard M.D. GEORGE dim 09/05/2021 - 11:42

Mme Genetet préfère se pavaner sur les plateaux TV à parler de la Covid19 que de s'occuper des Français à l'étranger...Heureusement que nos Sénateurs et, en particulier, Mme Deromedy se sont occupés de nos réels problèmes. Mme Genenet s est même appropriée ce que le président de l'UFE (union des français a l étranger) a réalisé pour nous.

Répondre
Commentaire avatar

Gabrielle lun 17/05/2021 - 00:34

Je trouve cette proposition de loi intéressante. Elle a été signée par 46 sénateurs tout de meme ! L'entreprenariat c'est une aventure compliqué mais tellement enrichissante... D'ailleurs, si vos enfants recherchent des formations dans l'entreprenariat, Génération Zébrée (https://generationzebree.fr/) est un média qui permet de s'orienter facilement et gratuitement, en découvrant des formations et des métiers d'avenir !

Répondre