Dimanche 20 juin 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Trouver un job d’été à l’étranger en 2021, mission impossible ?

Par Adèle Hourdin | Publié le 02/06/2021 à 18:00 | Mis à jour le 02/06/2021 à 21:46
Jeune fille travaillant dans un champ à l'étranger

Nombreux sont les jeunes qui souhaitent profiter de l’été pour travailler à l’étranger. Même si le Covid rend la chose plus compliquée cette année, le Club TELI rassure : c’est quand même possible.

Est-il possible de partir travailler à l’étranger ? Même en cette période de pandémie, le club TELI continue de recevoir des offres et de placer des employés dans différents secteurs à travers le monde. L’association accompagne depuis des années, les personnes souhaitant trouver un job à l’étranger.

Dominique Girerd, son directeur, se confie sur cette année si particulière pour trouver un job d’été à l’étranger.

 

Qu’est-ce qu’apporte une expérience de job d’été à l’étranger ?


Le premier moteur qui pousse à partir travailler à l’étranger est l’amélioration du niveau de langue. Ainsi, la plupart des demandes de nos candidats sont tournées vers les pays anglophones. Ensuite ce sont les destinations comme l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne qui attirent le plus.

L’esprit d’aventure en pousse beaucoup à partir voir ce qu’il se passe ailleurs, partir de chez soi et voir autre chose. C’est une envie de découverte. Nous avons par exemple des candidats qui vont ramasser des fraises au Danemark. Ils pourraient le faire en France mais ils veulent découvrir un autre pays et faire des rencontres.

 

Quel impact a le coronavirus sur les offres d’emploi à l’étranger ?

Le Covid a eu l’effet de décaler les offres d’emploi. Alors qu’habituellement, la période la plus importante pour le recrutement est janvier-mars, elle arrive beaucoup plus tard cette année.

Nous avions commencé à recevoir les offres des gros recruteurs en début d’année mais les plus petites entreprises ont préféré attendre de voir l’évolution de la situation avant de diffuser des offres. Certains ont attendu le mois de mai, d’autres le mois de juin. En ce moment, beaucoup de pays rouvrent et nous voyons ressurgir de nombreuses offres.

 

Avec les différentes fermetures des frontières, peut-on être assuré de rejoindre le pays de destination cet été ?

Il reste des doutes pour certaines destinations. Nous conseillons de bien suivre l’actualité pour savoir ce qui ouvre et ce qui reste fermé.

Par exemple, pour les Etats-Unis. Il est possible pour l’instant de postuler, d’obtenir un visa mais nous ne savons pas si les frontières vont rouvrir. A l’inverse, certains pays semblent fermés alors que ce n’est pas la cas. Par exemple, il est possible de se rendre au Canada et obtenir le visa PVT et de s’y rendre une fois que l’on a obtenu une promesse d’emploi.

Nous prévenons quand même les candidats qu’il faut se préparer assez tôt et viser l’Union Européenne en priorité.

 

Un jeune homme travaille à l'étranger

 

Les jeunes sont-ils moins présents cet été pour chercher un job à l’étranger ?

Nous constatons une forte baisse de la demande. Beaucoup de personnes sont découragées avant même d’avoir cherché et se disent que c’est impossible. Nous leur disons qu’il ne faut pas se démoraliser : il y aura du travail à l’étranger jusqu’à la fin du mois de juin. Il y a encore largement le temps de tenter sa chance.

Certains employeurs nous ont déjà recontactés plusieurs fois pour savoir si nous avions bien diffusé leur offre. Cela veut bien dire que moins de candidats se positionnent cette année. Mais nous le répétons : même si cela semble plus compliqué de partir, il y aura moins de candidats sur le marché. Il faut tenter sa chance. Nous avons déjà placé des dizaines de candidats dans une dizaine de pays. C’est possible !

 

Est-ce que le Brexit permettra de nouvelles opportunités de travail à l'étranger pour les Français ?

Il est clair que le Brexit ouvre de nouvelles opportunités. Les Britanniques étaient très demandés auparavant pour leur maitrise de l’anglais. Mais les employeurs ne souhaitent plus les prendre cette année. Des pays comme la Grèce, Malte, le Portugal ou les pays scandinaves, qui accueillaient en majorité des Britanniques auront besoin de main d’oeuvre cette année.

 

Comment le Club TELI peut aider les jeunes à la recherche d'un emploi cet été ?

Le Club TELI aide de trois façons différentes. Tout d’abord, nous dégrossissons le travail en prospectant des milliers d’entreprises à l’étranger. Nous faisons un tri pour ne proposer que des offres fiables. Si une offre est diffusée chez nous, c’est un gage de qualité. Nous mettons en ligne des offres tous les jours.

Ensuite, nous nous servons du réseau pour proposer toujours plus d’offres. La puissance du réseau de collaboration a fait ses preuves. Nous avons des personnes en postes qui nous communiquent les opportunités dont ils ont connaissance ou alors qui nous partagent leurs expériences.

Enfin, nous fournissons un suivi personnalisé via un chat en ligne et un forum. Les candidats peuvent se faire aider pour valider leur projet, trouver une offre, faire relire leur CV, ou obtenir un visa.

 

adele hourdin

Adèle Hourdin

Adèle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en janvier. Elle est diplômée d'un master de journalisme et a vécu deux ans au Sénégal pendant son enfance.
0 Commentaire (s)Réagir

Coaching

Se former et devenir mandataire immobilier : interview d’un professionnel reconnu

Le métier de mandataire immobilier semble avoir le vent en poupe depuis plusieurs années et séduit bon nombre de candidats. En effet, la profession n’ayant aucun filtre à l’entrée, beaucoup de…

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ