Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 5
  • 0

Audace et talents français à l’étranger, garanties de l’attractivité

Les entreprises internationales choisissent encore et toujours la France pour implanter leur activité, constat très optimiste conclut à la lecture du dernier baromètre EY. La France est en tête des pays européens et les Français de l’étranger n’y sont pas pour rien. Des “formidables ambassadeurs” que souligne le ministère du Commerce extérieur et de l’attractivité.

entreprises étrangères conquete france attractivitéentreprises étrangères conquete france attractivité
Écrit par Teddy Perez
Publié le 23 mai 2024, mis à jour le 21 juillet 2024

L’année 2024 s'est ouverte avec de mauvaises nouvelles en matière d’économie dans le pays, notamment avec un déficit public inquiétant l’exécutif français. Et le mois de mai est arrivé… À défaut d’être trop ensoleillé, aurait-il réussi à remonter le moral des troupes gouvernementales ?

La première raison : le résultat du baromètre EY de l’attractivité de la France. Pour la cinquième année consécutive, la France est le pays européen qui a accueilli le plus grand nombre d’investissements étrangers en 2023, devant le Royaume-Uni et l’Allemagne. La seconde : l’organisation du 7e sommet Choose France pour promouvoir les investissements étrangers sur le territoire. Au château de Versailles, Choose France a permis à l’Elysée d’annoncer la belle côte du coq tricolore : un total de 56 projets nouveaux projets internationaux sur le sol français et plus de 15 milliards d'euros d'investissements. Un record.

 

“Un des facteurs majeurs de l'attractivité, c'est la garantie pour l'investisseur étranger de trouver en France une main d'œuvre qualifiée.”

L’investissement dans l’Hexagone a le vent en poupe et ce succès s’explique - aussi - par celles et ceux qui font rayonner la France à l’étranger : les entreprises françaises expatriées. “Les Français de l'étranger sont les relais de notre attractivité de deux façons” nous présente le ministère du Commerce extérieur et de l’Attractivité, interrogé sur le rôle des Français de l’étranger dans les bons résultats du commerce intérieur français :

“Grâce à tous nos concitoyens fortement impliqués dans la relation économique qui lie la France à leur pays d'installation : avec nos conseillers du commerce extérieur, les membres des Chambres de commerce et d'industrie France à l'international, à toutes ces personnes qui sont de vrais relais de notre réseau diplomatique pour faire passer des messages clés sur la réalité de la situation économique en France.

Ensuite, grâce à tous les travailleurs, notamment les cadres et ingénieurs, français à l'étranger, dans tous les secteurs, de l'agro-alimentaire à la biotech, des transports à l'énergie, en passant par l'intelligence artificielle, qui sont au quotidien la vitrine de l'excellence de l'enseignement supérieur français, de notre capacité à former des talents dans tous les domaines. Car, nous le savons, un des facteurs majeurs de l'attractivité française, c'est la garantie pour l'investisseur étranger de pouvoir trouver en France une main d'œuvre qualifiée.”

 

français de l'étranger choisir france entreprise


 

Nos Français de l’étranger ont du talent : les grandes entreprises mondiales sous influence ?

Au-delà de leur implication en matière d'influence culturelle, les Français de l'étranger peuvent aussi témoigner de la réalité de la France d'aujourd'hui. Loin des clichés qui ont parfois la vie dure à l'étranger, la France se veut être un pays “résolument réformateur” confie le ministère : “notre pays est parvenu à incarner une forme d'audace, à laquelle les investisseurs étrangers ne peuvent qu'être sensibles.

Des investisseurs qui font le choix de s’installer sur le marché français - comme Microsoft, McCain ou encore IBM - mais surtout d’y rester dans la durée. Comme le montre le baromètre EY, la majorité des entreprises étrangères présentes en France ne sont pas de nouvelles arrivées : “Si des entreprises étrangères renouvellent leurs projets, c'est qu'elles se trouvent bien en France, et qu'elles ont trouvé les moyens d'assurer leur compétitivité : elles choisissent donc d'y rester et de se développer. Elles peuvent aussi compter sur les talents français.

 

Création d’emplois, la promesse de l’attractivité 

En comptant sur ses grands groupes, très visibles et très présents à l'étranger, la France s’est automatiquement rendue attractive tout en rassurant les investisseurs étrangers. Une pierre, deux coups. Désormais, les grandes entreprises françaises sont sur tous les continents et dans tous les secteurs, avec une “expertise reconnue, appréciée et demandée” note le ministère. Cette réussite a permis de créer 1,4 million d'emplois français à l'étranger depuis 2015. Un chiffre bien supérieur aux emplois développés en France grâce à l’investissement étranger : ils sont au nombre de 400.000 emplois sur la même période selon l’Ifrap. Mais la courbe est jugée “prometteuse” par le ministère : “attirer les investisseurs étrangers en France est un travail au long cours, c'est un travail qui paie, puisque la France est depuis 2019 le pays le plus attractif d'Europe et cela se répercute forcément sur la croissance et l'emploi.

Cette année, 1.194 projets d’investissements internationaux ont été recensés en France, devant le Royaume-Uni (985 projets) et l’Allemagne (733 projets), avec près de 40.000 créations d’emplois. La France confirme également sa première place au niveau européen pour les projets industriels (530 projets), ainsi que pour les projets de recherche et de développement (123 projets). À la clé, près de 60.000 emplois créés ou maintenus d'ici à 2027.

 

expats attirent vers la france attractivité économique

 

Energie verte, intelligence artificielle, agroalimentaire… quels secteurs favorisés par les investissements étrangers ?

Le constat fort repéré par le baromètre EY 2024 et confirmé lors du sommet Choose France a été l’efficace implantation d’entreprises appartenant au domaine de l’intelligence artificielle. Un secteur novateur dans lequel la France ne veut pas prendre de retard, comme cela a pu être le cas ces dernières décennies dans le développement des industries chinoises, américaines et européennes. Ré-industrialiser la France est ainsi devenu une priorité : 44% des projets d’investissements sont une implantation ou une extension d’usine en 2024, “d’autant plus qu'il s'agit d'une industrie de plus en plus décarbonée tournée vers des secteurs d'avenir comme les mobilités vertes, la santé, l'intelligence artificielle, le spatial” se félicite le ministère du Commerce extérieur et de l’attractivité.

 

 

Plus récemment, le salon VivaTech - ouvert le mercredi 22 mai 2024 à Paris -  va dans ce sens : l’intelligence artificielle rencontre les faveurs de tous - les représentants de LVMH, Amazon ou encore Tesla ont fait le déplacement au même titre que l’entreprise américaine OpenAI ou la “French Touch” Mistral AI.

La seule ombre au tableau des investissements - car il faut bien en trouver une : la baisse des projets accueillis dans le secteur agroalimentaire. Il attire moins les investisseurs étrangers par rapport aux voisins européens, avec -9% de projets sur la période 2022-2023. Mais sur ce sujet encore, pas de quoi inquiéter un ministère porteur de réjouissantes annonces : “l’agroalimentaire est une priorité du gouvernement et est notamment fortement soutenu par le plan France 2030, pour favoriser l'innovation et la croissance du secteur à long terme.” Le coq tricolore n’a pas fini d’enchanter les investisseurs à l’étranger.

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions