Les 6 plus belles randonnées d’Irlande

Par Article Partenaire - Édition de Dublin | Publié le 11/03/2022 à 12:12 | Mis à jour le 11/03/2022 à 12:48
Randonneurs en Irlande

L’île d’émeraude et ses paysages verdoyants est une invitation à la randonnée en pleine nature.

Cette activité, populaire aussi bien parmi les locaux que les touristes, est simplifiée par les nombreux tracés balisés et sentiers marqués qui sillonnent le pays.

Promenade tranquille ou long trek ?

Randonnée sur le littoral ou découvertes des monts et collines ?

Sentier fréquenté ou chemin isolés pour ceux en quête de solitude ?

Prenez un sac à dos, de bonnes chaussures, une paire de bâtons, et partez à la découverte des plus belles randonnées d’Irlande.

Kerry — Gap of Dunloe

Gap of Dunloe

Ville d’accès : Killarney 

Distance : 12 km

Difficulté : Facile

À proximité du parc national de Killarney, la vallée du Gap of Dunloe est un véritable bijou, accessible facilement et avec une diversité de paysages à couper le souffle.

Le départ se fait depuis le parking du pub Kate Kearney’s Cottage et le sentier est parfaitement marqué.

Plus vous avancez, et plus les foules disparaissent pour laisser places aux lacs, sommets et troupeaux de moutons. La promenade continue jusqu’au col au bout de la vallée (Head of the Gap of Dunloe) d’où vous pourrez admirer les vallées environnantes.

Connemara — Killary Walk

Killary Walk

Ville d’accès : Clifden

Distance : 15 km

Difficulté : Facile

Une superbe randonnée qui permet de découvrir le fjord de Killary depuis sa rive sud.

Si la randonnée n’est pas difficile, le chemin n’est pas clairement marqué et le départ n’est pas évident : mieux vaut avoir un bon sens de l’orientation pour s’y lancer.

Après avoir suivi la N59 (Connemara Ring) depuis Clifden jusqu’à une intersection indiquant Bunowen et Killary Sheep farm, on laisse la voiture sur un parking en gravier.

On suit alors le chemin jusqu’à la ferme susmentionnée avant de longer le fjord par un sentier offrant des vues imprenables jusqu’à Rosroe Pier, à l’embouchure.

Wicklow — Tour du parc national

Wicklow

Ville d’accès : Dublin

Distance : 130 km

Difficulté : Moyen

Situées à proximité de Dublin, les montagnes de Wicklow sont le jardin de l’Irlande, avec des paysages variés, de la tourbière aux forêts, en passant par divers cascades, rivières et lacs…

Le célèbre Wicklow Way, un trek à parcourir en plusieurs jours, est l’un des plus prisés d’Irlande et est une occasion parfaite pour se promener en pleine nature et rencontrer de nombreux locaux.

Ulster — Causeway Coast Way

Causeway Coast Way

Ville d’accès : Coleraine

Distance : 52 km

Difficulté : Moyen

Un itinéraire à parcourir en 2 ou 3 jours, entre Ballycastle et Portstwart, qui permet d’admirer les lieux les plus iconiques d’Irlande du Nord : la chaussée des géants et le pont suspendu de Carrick A Rede.

Cet itinéraire, accessible en transport en commun, traverse villages côtiers et nature sauvage, lieux touristiques et plages oubliées, pour un concentré de tout ce que le pays a de plus beau à offrir.

Même si le sentier est globalement bien balisé, une carte peut être utile pour ne pas se tromper lorsqu’il n’y a pas de marquage à une intersection.

Clare County — Les falaises de Moher

Falaises de Moher

Ville d’accès : Ennis

Distance : 11 km

Difficulté : Moyen

Les falaises de Moher sont mondialement connues, et vous ne serez pas les seuls à les admirer depuis le centre d’accueil des visiteurs, d’où part cette randonnée qui longe le littoral vers le sud.

Le sentier, parfaitement marqué, vous emmène jusqu’à la pointe de Hag (Hag’s Head) et vous permet d’admirer l’immensité de l’océan atlantique d’un point de vue privilégié.

Kerry — Carrauntohill par l’échelle du diable

Carrauntohoill

Ville d’accès : Killarney

Distance : 12 km

Difficulté : Difficile

Du haut de ses 1038 m, le Carrauntoohill domine l’île et est le point culminant de l’Irlande, ce qui en fait une destination recherchée aussi bien par les Irlandais que les visiteurs.

Malgré une altitude qui peut faire sourire les alpinistes, il s’agit d’une véritable ascension dans un milieu montagnard, et le chemin de l’échelle du diable (Devil’s Ladder) présente une difficulté technique à ne pas sous-estimer.

Depuis le parking de Cronin’s Yard, on suit un chemin parfaitement balisé qui serpente dans les champs et traverse une rivière avant d’arriver à un lac indiquant les deux chemins d’accès : Devil’s Ladder ou Borther O’Shea Path (plus facile).

L’échelle du diable est une raide goulotte en pierres plus ou moins instables. Les montagnards avisés n’y trouveront aucune difficulté, ceux qui ont moins d’expérience en terrain rocheux devront progresser avec attention pour éviter la chute.

Depuis le haut de l’échelle, on suit une large crête herbeuse qui mène sans difficulté au sommet de l’Irlande en moins de 30 minutes.

La descente par l’échelle du diable est interdite, et elle s’effectue donc par la Borther O’Shea Path, qui est tout aussi raide mais sur un terrain bien plus stable.

Sur le même sujet

Article Partenaire - Édition de Dublin

Les “articles partenaires” de l'édition dublinoise ne sont pas des articles de la rédaction de Dublin de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale