Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 3691

L'histoire du pont de la reine Louise qui traverse les lacs de Copenhague

Par Joëlle Borgida | Publié le 20/09/2021 à 19:00 | Mis à jour le 21/09/2021 à 16:12
Photo : @Joëlle Borgida
Pont Reine Louise Copenhague

Dronning Louises Bro ou pont de la reine Louise qui voit passer chaque année plus d'un million de cyclistes se refait une beauté depuis quelques mois, l’occasion de revenir sur son histoire. 

 

Il rejoint le centre de Copenhague (Frederiksborggade) au quartier de Nørrebro (Nørrebroggade) et sépare le lac Sortedam au nord-est du lac Peblinge au sud-ouest. 

 

L'histoire du pont de la reine Louise 

Le pont a été conçu entre 1885-1887 par l'architecte Vilhelm Dahlerup (1837-1907) à qui l’on doit aussi la Glyptothèque, le Théâtre royal, le musée du SMK ou le pavillon du lac (voir notre article : L'histoire de Søpavillonen).

Le pont doit son nom à la reine Louise (1818-1898), épouse du roi Christian IX. Elle a été appelée « la belle-mère de l’Europe », car quatre de ses six enfants ont été mariés dans des maisons royales d’Europe.

 

Dès le XVIe siècle, il existait un pont sur les lacs de Copenhague, un premier baptisé "Fjellebroen", puis  renommé « Langebro », et sous le règne de Christian IV, "Peblingebroen". Le pont Peblinge était à l'époque sur la route que l’on empruntait pour se rendre aux châteaux de Frederiksborg et Fredensborg d’où d’ailleurs le nom de l’artère "Frederiksborggade". 

 

C’est après la construction de l’ensemble architectural de Søtorvsbebyggelse (1873-76) appelé "le petit Paris" car inspiré par l’architecture française et notamment celle du Baron Haussmann qu’il a été décidé en 1884 de construire un nouveau pont qui serait cette fois dans l'axe Frederiksborggade-Nørrebrogade ; le pont Peblinge passait en effet un peu plus au nord.

 

Søtorvet se reflétant dans les lacs
Søtorvet se reflétant dans les lacs ©Commons-wikimedia.org

 

Le nouveau pont répondait surtout au besoin d’augmenter la circulation avec le développement du quartier de Nørrebro.

 

L’architecture du pont 

C’est un pont en arcs fait de granit et richement décoré. Quatre grands mâts de drapeau ont été installés et des lampadaires marquent le centre du pont.

 

Drapeaux flottant sur le pont de la Reine Louise à Copenhague
©Joëlle Borgida 

 

Les balustrades sont ornées de quatre boucliers de bronze représentant les armoiries de la ville de Copenhague.

 

emblème de Copenhague
©Joëlle Borgida 

 

Deux statues,  allégories du Tibre et du Nil, décorent l'entrée du pont coté Copenhague. Il s'agit de répliques de deux oeuvres du 1er siècle découvertes lors de fouilles à Rome au 16ème siècle. Ces copies en bronze ont été offertes par Carl Jacobsen et sa Fondation Albertina créée en 1879 dont le but était de faire profiter à la population d’oeuvres d’art qui étaient ainsi installées dans des espaces publics, comme les parcs et autres lieux de promenade de Copenhague. 

 

allegorie du Nil sculpture
©commons-wikimedia

 

Des bancs permettent aux passants de se reposer tout en profitant de la vue sur les lacs. 

 

Le pont, un lieu de promenade mais pas seulement 

Quel meilleur endroit en effet que le pont de la reine Louise pour regarder passer cyclistes et piétons et admirer des reflets des immeubles dans l’eau. 

Le pont était et est toujours un lieu de promenade, de rencontre pour les Copenhagois qui aiment s'y retrouver pour profiter des beaux jours, de la présence de l’eau, des oiseaux qui viennent nicher au printemps sur les lacs, pour boire un verre ou pique-niquer, courir ou sortir leur chien. Le soir du 31 décembre, c’est un des lieux où de nombreux feux d’artifices sont tirés pour fêter la nouvelle année. 

La première étape du Tour de France 2022 qui aura lieu à Copenhague passera bien entendu par le pont ! 

 

travaux sur le pont de la Reine Louise
Travaux en cours sur le pont ©Joëlle Borgida 
Nous vous recommandons
Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision