Mardi 30 novembre 2021
TEST: 3691

Trois jours à Copenhague, jour 2 - à la découverte de ses quartiers

Par Lepetitjournal.com Copenhague | Publié le 17/10/2021 à 18:30 | Mis à jour le 25/10/2021 à 10:46
Photo : ©Tim Trad (Unsplash)
église à Christianshavn avec un escalier en colimaçon

Si vous vous préparez à venir passer quelques jours à Copenhague ou que vous vous apprêtez à recevoir des visiteurs, voici des suggestions d'itinéraires qui en trois jours vous donneront un bel aperçu de la capitale danoise, de son atmosphère, de ses quartiers, des adresses à ne pas manquer. Jour 2 : à la découverte des quartiers de Copenhague : option 1, Christianshavns et Reffen, option 2, Frederiksberg et Vesterbro. 

 

Pour ce deuxième jour, vous aurez le choix en fonction de la saison entre l'île de Christianshavn avec ses canaux et la ville libre de Christiania en poursuivant vers l'underground Reffen et ses cabanes de street food (ouvertes d'avril à octobre) en terminant par l'opéra royal. Autre possibilité, commencer par Frederiksberg et ses très beaux parcs, ses allées et poursuivre par le musée de la Glyptothèque pour finir dans les jardins de Tivoli et dans le bouillonnant Meat Packing District. 

 

Option numéro 1, à privilégier aux beaux jours

Vous pourrez débuter votre journée sur l'île de Christianshavn en longeant les canaux, admirer les façades colorées, les anciens entrepôts, les bateaux amarrés.

 

Christianshavn à Copenhague
©Nhi Dam (Unsplash)

 

Monter au clocher de Vor Frelsers Kirke par son escalier en colimaçon pour profiter de la vue imprenable sur la ville. 

 

église For Frelsers Kirke à Chistianshavn
©Joëlle Borgida 

 

Poursuivre par Christiania, ancien quartier militaire devenue ville libre (voir notre article sur ce quartier).  L’entrée sur Prinssesgade vous fera passer par Pusher street avec ses boutiques colorées et ses cafés.

 

la ville libre de Christiania à Copenhague
©Shane Route (Unsplash)

 

Ne manquez pas à quelques pas : Green George, un des géants en bois de Thomas Dambo (dans la rue Sydområdet).

 

Géant de Thomas Dambo
Green George de Thomas Dambo ©Laura P. 

 

Des visites guidées, même en français, sont possibles. Traverser la ville vers le pont Dyssebroen, jolie passerelle en bois, qui vous donnera un aperçu sur les lacs. Puis longer les berges pour observer en regardant les petites maisons atypiques qui surplombent le lac bricolées. Faites un crochet par Noma, meilleur restaurant du monde 2021 et 3 étoiles Michelin, vous pourrez jeter un oeil aux lieux et notamment au jardin potager. Si vous souhaitez prendre de la hauteur, faites un détour par Copenhill, usine qui transforme les déchets en chauffage urbain (voir notre article sur ce projet) et dont le toit a été conçu comme une piste de ski. La vue est imprenable sur Copenhague et sa baie, au loin vous pourrez y distinguer la Suède.

 

Copenhill
©Joëlle Borgida 

 

Vous atteindrez ensuite Reffen apprécié par les Copenhaguois pour son ambiance underground, son street art et son foodcourt ouvert d’avril à octobre. Autre option possible, faire une halte au restaurant La Banchina où vous pourrez vous baigner, faire un sauna ou déjeuner. Une adresse immanquable et prisée en été (voir notre article sur: nos terrasses préférées à Copenhague).

Retournez ensuite vers le centre en visitant l'opéra dessiné par l'architecte Henning Larsen inauguré en 2005 et terminez la journée en louant un petit bateau électrique chez Friendship pour une balade sur les canaux qui peut être un prétexte pour un apéro sur l'eau. 

 

l'opéra royal à Copenhague
© Jakob Søby (Unsplash)

 

 

Option numéro 2, lorsque la météo est moins clémente

Voici un itinéraire de 6 km qui vous emmènera du quartier résidentiel de Frederiksberg à celui très branché du meat packing District. 

Vous pouvez commencer par le parc de Søndermarken car tout comme celui de Frederiksberg, son voisin, ils valent de s’y promener en toute saison et d’ainsi profiter de l’un des nombreux poumons verts de la ville.

 

parc de Frederiksberg
© Carlos Tejada (Unsplash)

 

D'anciennes citernes servent de lieu d’exposition à des installations d'œuvres contemporaines. Descendre ensuite vers Carlsberg (montagne de Carl) et visiter ce quartier en pleine transformation qui fut le berceau du célèbre brasseur danois dont le siège -superbe- est toujours là. Vous pourrez admirer la porte aux Éléphants, représentant les quatre enfants de l’industriel, signée par l'architecte Vilhelm Dahlerup et d’autres bâtiments historiques, autant de témoignages de l’importance de cette entreprise fondée par Jacob Christian Jacobsen en 1847. 

 

porte aux éléphants à Carlsberg
©Joëlle Borgida 

 

Si vous êtes à l’heure du déjeuner et que vous souhaitez manger un plat typique, nous vous recommandons de vous arrêter à CARLS , un bistrot de smørrebrøds (voir notre article : le smørrebrød danois, l'art et la manière, un peu d'histoire et quelques adresses) très chaleureux au design danois.

 

Passez par Enghave plads pour y déguster un café et quelques pâtisseries chez Brød. Rejoignez la grande avenue de Frederiksberg allé et allez faire un tour dans la rue la plus française de la capitale danoise : Vænedamsvej. C'est un autre lieu où vous pourrez trouver de quoi vous restaurer si vous ne l'avez pas fait plus tôt. 


Prendre ensuite Vesterbrogade, passer par le lobby de l'hôtel Royal SAS Radisson conçu et designé par l'architecte danois Arne Jacobsen à la fin des années 50 (voir notre article: Quelques pièces iconiques du design danois) puis traverser la gare construite par l’architecte Heinrich Wenck en 1911, avant de rejoindre la Glyptothèque

Il s’agit d'une collection fondée en 1882 par Carl, fils de Jacob Christian Jacobsen, abritée dans un bâtiment de l’architecte Vilhelm Dahlerup auquel une extension a été ajoutée. 

Vous pourrez y voir des pièces d’antiquité, de la peinture française (Monet, Cézanne, Pissaro, Gauguin) et danoise (Eckersberg, Dahl, Købke) de la sculpture française (Rodin) et danoise. 

Profitez du jardin d’hiver pour faire une pause sur un banc, écouter le bruit de l’eau des fontaines ou prendre un café. Du toit terrasse, vous aurez une belle vue sur les alentours: Radhuspladsen (place de l’hôtel ville). 

 

La glyptothèque, fondation Carlsberg à Copenhague
©Kevin Angelso (Unsplash)

 

Vous pourrez rejoindre ensuite les jardins de Tivoli, l’un des plus anciens parcs d’attraction au monde. Un incontournable à Copenhague. Concerts et spectacles sont organisés tout au long de l'année, le parc est remarquablement décoré en fonction des saisons (Halloween, Noël, printemps et été), les enfants et les grands seront ravis de monter dans quelques manèges. Des restaurants vous permettront de poursuivre la soirée sur place avec notre coup de cœur pour Nimb. Tous les samedis soirs, un feu d’artifice est tiré. 

 

Tivoli
©Elena Shirnina (Unspash)

 

Si toutefois vous préférez une alternative moins féérique, vous pouvez décider d’aller découvrir le quartier très animé du Meat Packing District / Kodbyen, les anciens abattoirs de la ville qui abritent de nombreux bars et restaurants. 

 

Meat Packing District Copenhague
©Christian Werther (Unsplash)


 

À ne pas manquer durant cette deuxième journée: 

Option 1 : 

Les canaux et facades colorées de l'île de Christianshavn. 

La ville libre de Christiania et le géant de Thomas Dambo.

Reffen pour son atmosphère, le street food et une baignade. 

Visite de l'Opéra royal, profiter de la vue sur le port et la ville.

Louer un petit bateau électrique et se promener sur les canaux en fin d'après-midi. 

 

Option 2 : 

Le quartier résidentiel de Frederiksberg, ses parcs, ses allées.

La Glyptothèque pour sa collection d'antiquité, de peintures françaises et son jardin d'hiver.

Le parc de Tivoli

Le Meat packing district en soirée avec ses bars et ses restaurants branchés.

 

Voir aussi nos articles : Trois jours à Copenhague, jour 1 - les incontournables du centre-villeTrois jours à Copenhague, jour 3 - le quartier multiculturel de Nørrebro à vélo

 

Voici la carte récapitulant l'itinéraire des trois jours : 

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir