Samedi 5 décembre 2020

Un tiers des enfants mariés dans le Monde vivent en Inde

Par lepetitjournal.com de Chennai | Publié le 15/09/2020 à 01:00 | Mis à jour le 15/09/2020 à 11:44
mariages enfants forcés Inde

Diminuant chaque année, le mariage d’enfants est encore trop courant en Inde. Le média Vice a récemment mis en lumière une reprise du phénomène, conséquence directe du confinement des derniers mois…

 

223 millions d’enfants mariés en Inde

Les chiffres qui vont suivre font froid dans le dos…Selon un rapport de l’Unicef en 2019, Un enfant marié sur trois dans le monde vit en Inde ; parmi eux, près de la moitié ont été mariés avant 15 ans ! Une fois mariée, la majorité des jeunes filles ont donné naissance durant leur adolescence…

infogrpahie unicef mariage enfants inde

 

De plus, si on regarde dans le détail, plus de la moitié des jeunes mariées indiennes vivent dans les 5 États suivants : Uttar Pradesh (36 millions d’enfants mariés !), Bihar, Bengale occidental, Maharashtra et Madhya Pradesh.

 

infographie india mariages enfants inde

 

Pourquoi le mariage d’enfants est encore tant pratiqué en Inde ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas forcément par tradition mais plutôt à cause de la pauvreté, du manque d’éducation ou de la peur du lendemain (« et si nous perdions tout et ne pouvions pas fournir de dot au mariage de notre fille ? » ; « Et si nous ne pouvions plus nourrir nos enfants ? » ; « Si je marie mon enfant, je ne l’aurai plus à charge. » ; « Dès que j’aurai une belle fille, elle pourra préparer à manger, donner naissance à des garçons et faire le ménage à ma place » ; « c’est comme ça, on a toujours fait comme ça dans le village » (…)).

Pourtant il existe bien des lois contre cette pratique inhumaine ! En effet, depuis 1929, le mariage d’enfants est illégal et les femmes doivent avoir au moins 18 ans pour se marier (contre 21 ans pour les hommes). De plus, en 2006, la loi a même été renforcée en punissant de 2 ans de prison et une amende toute personne (parent ou époux plus âgé) coupables d’avoir organisé ou autorisé des mariages forcés. En 2017, La Cour Suprême a dorénavant stipulé que toute relation sexuelle avec une mineure constituait un viol. Aujourd’hui, de nombreux organismes (l’Unicef en première ligne) luttent pour faire baisser les mariages d’enfants en Inde et dans le monde. Leur combat (qui consiste à changer les mentalités et les lois) paye puisque l’on enregistre une baisse des unions forcées chaque année.

 

baisse mariages enfants inde

 

Le confinement a favorisé les mariages d’enfants

Selon le média Vice, l'Inde a récemment connu une hausse de ces unions, comme par exemple dans une ville du Tamil Nadu, Tiruvannāmalai : 40 cas de mariages d’enfants y ont été enregistrés au mois de juin dernier, quand le nombre mensuel n’avait jamais dépassé 27 depuis 2017…« Le Covid-19 a fourni un terreau idéal pour que ce mal social prospère. » commente Christina Dorthy, responsable de la protection sociale de la Région. En cause, le chômage des parents, sans emploi à cause de l’épidémie du Covid-19 et confinés dans leur village d’origine avec leurs familles. Le confinement imposant des restrictions de rassemblement (voir notre article sur le sujet), les familles organisent des mariages à faible coût, à domicile et en secret. Christina raconte être intervenue récemment lors d’une cérémonie de mariage d’enfants : « La famille a nié que cela se soit produit, comme la plupart des participants. Mais des preuves ont été trouvées sur les photos du mariage. ». De leur côté, confinés eux aussi et privés d’école, les enfants concernés ne peuvent plus communiquer aussi facilement, appeler à l’aide, ou se confier à leurs professeurs ou leurs amis…

 

unicef mariages enfants inde

 

 

logo

lepetitjournal.com de Chennai

Lancé en août 2019, ce quotidien en ligne s’adresse à l’ensemble des Français et Francophones à Chennai, en expatriation, en voyage ou ayant l'intention de venir.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Chennai ?

AVENTURE

Le froid vous manque ? Tentez le Ladakh en hiver…

Lepetitjournal donne la parole à Thibaut, grand passionné de treks. Il nous raconte aujourd’hui son expérience (sans sa famille) dans le Ladakh en hiver… paysages uniques et sensations fortes !