Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 3629

Inde : la refonte d’une entreprise publique de défense provoque la colère

Par lepetitjournal.com de Chennai | Publié le 28/06/2021 à 01:00 | Mis à jour le 28/06/2021 à 10:34
locaux de l'OFB en Inde

Le 16 juin dernier, le Gouvernement a pris la décision de scinder l'Ordnance Factory Board (OFB), entreprise publique de défense, en sept sociétés. Une action qui a provoqué des manifestations dans le pays.

 

Retour sur la décision concernant l'Ordnance Factory Board

L’OFB est une entreprise publique indienne regroupant une quarantaine d’usines et destinée à produire des armes au service des Forces armées du pays. La société, créée au XVIIIème siècle par les Britanniques, dépend du ministère de la Défense et emploie environ 70 000 personnes.

 

LOGO OFB

 

Afin de surmonter des problèmes du système existant et assurer une certaine autonomie aux différentes entités, le Gouvernement a donc décidé de scinder l’OFB en sept sociétés différentes, avec un rôle de fabrication spécifique. Les 41 usines seraient désormais regroupées sous l’une ou l’autre des sept nouvelles sociétés, toutes détenues à 100 % par l’État. Si les nouvelles entreprises n’ont pas encore été nommées et officiellement délimitées, la Presse Indienne parle d’une entité dédiée aux munitions et explosifs, une autre dédiée aux véhicules de défense et de combat, une autre encore dédiée à la production d’armes légères.

 

Des protestations et grèves des employés de l’OFB

Le plan de restructuration est controversé. Le 19 juin dernier, les employés civils de l'industrie de la défense ont organisé une manifestation devant le siège de l'OFB à Kolkata (Bengale occidental). La veille, des rassemblements avaient eu lieu dans des usines de munitions à Kanpur (État d'Uttar Pradesh) et à Tiruchirapalli (État du Tamil Nadu). Au cours des prochains jours, d’autres manifestations sont probables autour des usines de munitions des Etats de Bihar, Madhya Pradesh, Maharashtra, Odisha, Tamil Nadu, Telangana, Uttar Pradesh, Uttarakhand et Bengale occidental, ainsi que dans le territoire de l'Union de Chandigarh.

 

protestations OFB en Inde

 

Pourquoi ces protestations ? Les syndicats (entre autres issus des partis d'opposition Indian National Congress et du groupe paramilitaire nationaliste hindou Rashtriya Swayamsevak Sangh) affirment que la restructuration de l’OFB est une stratégie de privatisation. Un communiqué de presse conjoint des syndicats déclare « qu'un secteur stratégique comme la production de défense ne peut être privatisé selon les caprices du gouvernement central et que la participation des entreprises étrangères sera contrecarrée à tout prix. » Le communiqué rappelle aussi que le Gouvernement Modi ne respecte pas l’engagement écrit de 6 ministres de la Défense de ne pas privatiser l’OFB…

 

 

Nous vous recommandons
logo

lepetitjournal.com de Chennai

Lancé en août 2019, ce quotidien en ligne s’adresse à l’ensemble des Français et Francophones à Chennai, en expatriation, en voyage ou ayant l'intention de venir.
0 Commentaire (s) Réagir