Une résidence d’auteur au Cambodge et au Vietnam, ça vous tente ?

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 08/10/2022 à 01:00 | Mis à jour le 12/10/2022 à 03:37
Photo : Aaron Burden
un stylo a plume en train d'écrire

Les Instituts français du Vietnam et du Cambodge lancent un concours pour gagner une résidence d’auteur. 12 semaines consacrées à la production d’une œuvre littéraire sur les traces de Duras. 
 
 
Gagner 8 semaines de résidence à Phnom Penh et 4 semaines à Ho Chi Minh de décembre 2022 à février 2023, voilà ce que vous proposent les Instituts Français du Vietnam et du Cambodge.
 
Il s’agit d’accueillir un.e auteur.autrice de fictions, roman, bandes dessinées, poésie… qui devra produire une oeuvre qui sera ensuite traduite en Vietnamien et en Khmer et publiée , dans une collection dédiée, intitulée Le monde extérieur : Outside, en référence à l’œuvre éponyme de Marguerite Duras.

 

paysage d'indochine


 
On le sait, elle a été marquée par son enfance indochinoise. L’amant, Le Barrage contre le pacifique, récits hautement autobiographiques, ont pour cadre le Saigon et la plaine de Prey Nop, racontent aussi la colonisation , le racisme et la corruption des fonctionnaires français.
Prix Goncourt en 1984 pour L’amant, l’auteure s’est brillamment investie dans de nombreux domaines, la littérature, le cinéma, le théâtre, le journalisme,. Engagée dans de nombreuses causes : féminisme, lutte contre la guerre d'Algérie, revendication du droit à l'avortement, elle compte aujourd’hui parmi les auteurs les plus étudiés, certains de ses textes étant traduits dans plus de 35 langues.
 

Nous souhaitons ainsi lui rendre un nouvel hommage en baptisant la résidence d’écriture phnom-penhnoise de son nom. Associée à la villa Saigon au Vietnam, notre action s’inscrit géographiquement dans ce Delta du Mékong, si cher à Marguerite Duras, d’Ho chi Minh-Ville à la plaine de Prey Nop, son pays natal à l’origine de son écriture. Née près de Saigon en 1914, elle n’a cessé de puiser son inspiration auprès des siens. 

 

Nous Confie, Valentin Rodriguez, sous-directeur de L’Institut Français de Phnom Penh, 

"La création de cette nouvelle résidence d’écriture compte parmi les événements phare des 30 ans de l’IFC. Elle contribue à renforcer notre soutien à l’écriture, à la traduction et à l’édition, que nous avons déjà engagé auprès de partenaires tels que le Sipar et le salon du livre du Cambodge. »
 
On sait l’IFC engagé à soutenir le livre; la médiathèque a été récemment entièrement rénovée et 15 auteurs français ont été traduits vers le khmer. Il est  aussi un partenaire du salon du livre du Cambodge. 


 
Comment candidater ?

Il faut être de nationalité française, ou résident·e en France depuis au moins 5 ans ; être dégagé·e de toute autre activité professionnelle pendant le temps de la résidence et avoir déjà été publié·e à compte d’éditeur.
Outre l’hébergement et les frais liés au voyage, le lauréat recevra Une allocation de résidence sur la base de 400 € hebdomadaires (8 semaines au Cambodge 3200€ – 4 semaines au Vietnam 1600€)
 
La date limite de dépôt de candidature est le 21 octobre 2022 (minuit heure française)
 
Vous pouvez télécharger le dossier complet en suivant ce lien.

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

À bientôt.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale