Vendredi 18 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ENTREPRENDRE – Les Français, champions de la livraison à domicile à Phnom Penh

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 16/02/2017 à 19:45 | Mis à jour le 07/01/2018 à 03:42

 

Julien Nguyen est un précurseur dans le domaine des livraisons à domicile au Cambodge. Il est le fondateur de Delimarket, le premier supermarché en ligne de Phnom Penh,dont l'ouverture officielle s'est faite le 19 octobre 2015. Le Petit Journal a rencontré ce jeune entrepreneur qui ?uvre pour faciliter le quotidien de nombre de Phnom Penhois.

 

Julien Nguyen travaillait dans une grande agence d'événementiel à Paris quand il a décidé de tout quitter pour s'expatrier au Cambodge. Delimarket s'inscrit comme le premier supermarché en ligne grâce auquel les habitants de Phnom Penh peuvent commander et recevoir leurs courses dans les 24 heures qui suivent. « Ce service n'existait pas encore au Cambodge.  J'ai voulu l'importer ici car j'avais l'habitude d'énormément l'utiliser en France n'ayant pas envie de passer mon temps dans les grandes surfaces », explique-t-il. C'est son expérience du quotidien dans la capitale cambodgienne (la densité de la circulation, la saison des pluies, les packs d'eau à transporter, etc) qui lui a inspiré ce projet.

« Je ne m'attendais pas à ce que ça marche aussi bien et aussi vite mais je pense que Delimarket répond à une demande réelle des consommateurs » dit Julien Nguyen. Tous les mois, son entreprise enregistre une progression des ventes et une expansion de sa clientèle qui se compose aussi bien d'expatriés que de cambodgiens. Le procédé est simple, assure un service rapide, efficace et respecte les disponibilités des clients qui peuvent choisir le jour et l'heure de la livraison. Cette dernière requiert un minimum de commande de 20$ auxquels s'ajoutent des frais de livraison dégressifs. Les livreurs qui se déplacent à moto et sont équipés de sacs réutilisables, livrent les courses au domicile du client, qu'il habite au rez-de-chaussée ou au 5e étage sans ascenseur. « Nous avons définitivement créé un marché », continue-t-il. 

L'entreprise compte aujourd'hui une quinzaine de fournisseurs et partenaires ? Maison Eric Kayser, Blue Pumpkin, Natural Garden, Le Vôtre, Le Terroir, Terrazza, The Providore, The Warehouse, Mü Gourmet, Pelican, Ucare, Bodia, Yves Rocher. « Il a fallu gagner leur confiance mais maintenant la tendance s'est inversée et ce sont les fournisseurs qui nous démarchent pour être présent sur le site». Delimarket propose des produits ciblés et de qualité, susceptibles d'intéresser le plus grand nombre,  et qui conservent le même prix qu'en magasin. Un large choix est disponible en alimentation (produits frais, produits laitiers, fruits et légumes, épicerie fine), pour les boissons, le vin, les produits « gourmets », pharmaceutiques, pour la maison, le soin de la personne, les nourrissons et les animaux. « Nous ne gardons aucun stock, cela demande plus de logistique mais nous voulons nous assurer que tous les produits sont frais du matin », explique le jeune entrepreneur. Pour la 1000e et 2000e commande, atteinte récemment, un tirage au sort entre les clients a été effectué. Les heureux gagnants ont pu recevoir un panier garni offert par tous les fournisseurs d'une valeur d'environ 250$.

Proposant une base de produits déjà conséquente, l'équipe Delimarket  souhaite en  ajouter et ainsi apporter une plus grande diversité notamment dans la catégorie asian et fish/poisson avec de nouveaux partenaires. « C'est une boîte encore jeune, nous travaillons tous les jours pour continuer à améliorer notre service en apportant un nouveau design à l'interface, en développant de nouvelles fonctionnalités sur le site, et en raccourcissant les délais de livraisons ». Des idées pour faire grandir son entreprise, Julien Nguyen en a plein. Delimarket n'a pas fini de séduire la population phnom penhoise.

Accédez à Delimarket en cliquant ici : http://delimarket.asia/

 

Leïla Pelletier (www.lepetitjournal.com/cambodge) vendredi 17 février 2017

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet