TEST: 2248

Elections: la liste Solidaire par-delà les frontières

Par Raphaël FERRY | Publié le 20/05/2021 à 00:02 | Mis à jour le 20/05/2021 à 00:02
liste solidaire par de-là les frontières

La campagne de électorale pour les élections consulaires vient de commencer. lepetitjournal.com a posé à tous les candidats les mêmes questions sans qu’ils puissent prendre connaissances des réponses de leurs adversaires. Du 17 au 21 mai nous les publierons au rythme d'une liste par jour, dans l’ordre du tirage au sort effectué au consulat.

Les élections se tiendront le dimanche 30 mai à l’ambassade de France à Phnom Penh.

Aujourd’hui nous découvrons la liste :

 Solidaire par-delà les frontières

 

 

Les membres de la liste 

M Jean Lestienne / Adhérent FDM Adfe élu – Conseiller consulaire (retraité)

Mme Théany Phal / Adhérente FDM Adfe – élue Conseillère Consulaire (juriste)

M. Yvon Chalm / Président & fondateur FDM Adfe Cambodge (architecte)

Mme Estelle Trouiller / Adhérente FDM Adfe (graphiste)

M. Jérémy Berthelomeau / Adhérent FDM Adfe secrétaire (ingénieur topographe)

Mme Amandine Fajerman / Adhérente FDM Adfe – trésorière (enseignante)

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Nous sommes une liste associative et c’est cette expérience dans le domaine associatif, de l’entraide et de la solidarité, que nous mettons toujours en avant. Nous sommes issus de différents milieux sociaux et professionnels et de différentes régions du Cambodge. Nous avons l’expérience du mandat avec deux élus.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Elle s'est faite naturellement au sein de l'association. Les adhérents se sont mobilisés autour du projet et un vote a eu lieu parmi eux, en toute transparence et dans un esprit de solidarité. 

 

Quels sont selon vous les plus grands défis auxquels font face les Français du Cambodge

Le Cambodge vit des changements importants et à grande vitesse. Le défi des français est d'être au rendez-vous de ces changements majeurs et de participer à la mutation du pays. Dans ces profondes transformations, on observe de grands projets d'infrastructure mais aussi une professionnalisation des métiers. Soyons à la hauteur en apportant notre savoir-faire.

 

Quels sont pour vous les missions principales du conseiller consulaire des français de l’étranger

Notre rôle en est un de représentation et de relai, il tient en la responsabilité qui demande intégrité et honnêteté. C’est votre élection de proximité. Il ne s’agit pas d’élection avec un enjeu politique, le rôle des représentants des français de l’étranger est avant tout une responsabilité à tenir. Il n’y a pas de programme à proprement parler puisque nous n’aurions ni le budget ni les moyens pour le mettre en œuvre. Donc c’est essentiellement la façon de vous représenter et d’exercer nos responsabilités qui nous définit.

Nous n’avons aucun conflit d’intérêt, notre motivation sont la probité et l’impartialité.

 

Si vous êtes élus, vous serez amenés à voter pour les élections sénatoriales. Savez-vous déjà pour qui vous allez voter, quel parti, quelle tendance ?

Dans la continuité de notre engagement apolitique, nous étudierons les programmes des candidats et candidates présentés à nous, mais rien n'exclut un vote blanc. 

 

Un mot personnel ?

En résumé, notre rôle est d'arbitrer sur l'attribution des aides de la France aux Français du Cambodge, qui s'élève à environ 2.2 millions de dollars par an. C'est une lourde responsabilité car cet argent provient des impôts collectés en France. C’est l’argent des français, pour les français de l’étranger, d’où notre Solidarité par-delà les frontières.                                                    

Notre bilan des 7 dernières années : nous avons participé au traitement de 1400 dossiers de bourses scolaires, participation à plus de 70 conseils consulaires, accords sur 80 000 usd d’aides aux écoles françaises, participation aux comités d’établissements scolaires, 61 846 euros pour le stafe en 4 ans, plusieurs dizaines de dossiers CFE traités. Nous avons chaque jour des demandes d’aides pour la constitution de dossiers administratifs.

Avant la mise en place des Conseillers consulaires (CC) c’était les associations d’utilités publiques qui étaient en charge, elles avaient une voix consultative. Ce mandat qui prend fin nous a apporté une voix délibérative, nous pouvons ainsi parler d’égal à égal avec l’ambassade, ce qui nous a permis de faire évoluer la fonction. Demain, nous aurons une voix décisionnelle car la présidence du conseil consulaire reviendra à un élu.

C’est pour cela que j’aimerais appeler nos compatriotes ayant élus domicile au Cambodge, de prendre quelques minutes, à partir du 21 mai, pour voter. Un geste qui donne voix et représentativité, et nous permets d’aider les français dans leur vie quotidienne. C’est un travail de terrain, de proximité et un relai direct auprès de nos élus. Merci !

 

Comment vous suivre, comment vous contacter ?

Facebook : https://m.facebook.com/Solidairepardelalesfrontieres/

Instagram : https://instagram.com/solidaire_pardelalesfrontieres?igshid=13hilsa9e2stt

Twitter : https://twitter.com/solidairefr_kh?s=21

Linkedin : https://www.linkedin.com/company/solidaire-par-del%C3%A0-les-fronti%C3%A8res

tel: 012 529 633

mail: jean.lestienne@orange.fr

raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale