Dimanche 19 septembre 2021

Les défis de l'apprentissage en ligne des étudiants cambodgiens

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 31/07/2021 à 02:00 | Mis à jour le 31/07/2021 à 02:00
Jeunes asiatiques sur consultant un ordinateur sur une pelouse

A l’heure à où les écoles restent encore fermées et que la norme est au distantiel, Sereyrath Em, un chercheur cambodgien a mené une enquête pour connaître les difficultés auxquelles font face les lycéens

 

La pandémie de COVID-19 a perturbé tous les aspects de la société. Elle a fortement perturbé le système éducatif mondial, les gouvernements du monde entier ayant temporairement reporté les cours physiques et les ayant déplacé en ligne afin de prévenir la propagation du virus. 

 

Ces changements soudains de l'apprentissage en présentiel à l'apprentissage en ligne ont causé de nombreux défis pour les étudiants, les enseignants, les administrateurs et les responsables de l'éducation. 

 

Dans ce contexte, une enquête par Sereyrath Em a été menée auprès de deux classes de 12e année qui comptent 85 élèves, dont 45 (52 %) sont des filles dans la province de Takeo, au Cambodge, afin de déterminer les défis auxquels ces élèves sont confrontés pendant la pandémie. Ces élèves se préparent à l'examen national du lycée qui est censé avoir lieu en décembre 2021.

 

 

Sereyrath Em est un professeur d'anglais diplômé de l'enseignement supérieur travaillant au lycée Kith Meng Brasat, une école publique de la province de Takeo. Il est actuellement doctorant à l'Université du Cambodge et maître de conférences invité à l'Université Chea Sim de Kamchaymear.

 

L'accès a internet problème numéro 1 des lycéens cambodgien

 

Les résultats montrent que l'accès limité à l'internet est le problème le plus important. Mais l’apprenant doit surmonter d’autres défis.

 

Ce problème d'accès à Internet a été soulevé par la moitié des étudiants. En ce qui concerne les problèmes de communication en ligne, certains élèves ne peuvent interagir efficacement avec leurs enseignants et leurs pairs pendant les classes virtuelles. Certains étudiants ont eu du mal à participer aux cours en ligne. 

Certains ne disposaient même pas d'un appareil numérique adapté, tel qu'un smartphone, pour participer efficacement à l'apprentissage en ligne.

 

Cette étude confirme une étude précédente qui a noté que les étudiants cambodgiens des zones rurales étaient confrontés à un défi majeur concernant le manque d'appareils numériques pour accéder aux leçons vidéo en ligne

 

Les autres difficultés rencontrées par les élèves 

 

Les interruptions à la maison

Le deuxième problème le plus difficile noté par les étudiants sont les nombreuses distractions auxquelles ils devaient faire face lorsqu'ils apprenaient depuis leur domicile. Le bruit, les gens qui parlent, très difficile de rester concentré quand son voisin entame une soirée  karaoké privée.

L'inefficacité des enseignants

Il est impossible d'assister à un cours quand celui-ci n’est pas dispensé. Or 7.5 % des étudiants ont répondu que  certains de leurs professeurs ne leur ont pas enseigné pendant la pandémie. Et 3,75% des étudiants se plaignent du manque d'explications concises de leur professeur. 

 

Enfin certains étudiants déclarent avoir peur de la foudre, avoir mal aux yeux à cause de l'exposition à la lumière vive des écrans. Et 2,5% disent que leurs parents leur interdisent l’accès à un smartphone. Certainement car ils pensent que les jeunes filles vont l’utiliser pour flirter.

 

Le rapport conclut que les directeurs d'écoles secondaires publiques devraient faire des efforts particuliers pour informer les parents et les tuteurs des élèves sur les avantages de l'apprentissage en ligne qui est la seule alternative aux cours physiques pendant la pandémie. Les directeurs d'école doivent également collaborer avec les chefs de village, les parents d'élèves et les membres de la communauté pour faciliter le processus d'apprentissage en ligne et le rendre plus accessible aux élèves afin qu'ils puissent bénéficier de ce mode d'apprentissage.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir