TEST: 2248

Un éléphant abattu dans la province cambodgienne du Mondulkiri

Par Pierre Motin | Publié le 25/02/2019 à 20:00 | Mis à jour le 26/02/2019 à 07:21
Photo : Crédits : ministère cambodgien de l'environnement
elephant_abattu_mondulkiri_cambodge

Selon un responsable du ministère de l'environnement cambodgien, un éléphant a été retrouvé mort dimanche 24 février dans la province du Mondulkiri, probablement abattu pour son ivoire.

Un éléphant a été retrouvé mort dans la réserve naturelle de Keo Seima dans la province cambodgienne du Mondulkiri dimanche 24 février. D’après un porte-parole du ministère de l’environnement, l’examen du corps montre que l’éléphant a été abattu d’une balle tirée sous son oeil droit. Ses défenses et sa queue ont été coupées d'après ce porte-parole. Le cadavre de l’éléphant ayant été retrouvé auprès d’arbres à noix de cajou, l’hypothèse d’un empoisonnement dû à l’ingestion d’engrais chimiques a été envisagée dans un premier temps.

L’éléphant serait mort 10 jours avant sa découverte dimanche 24 février. D’après le directeur provincial du département de l’environnement Din Bunthomen, « les fermiers doivent faire attention lorsqu’ils utilisent des substances chimiques. Durant la saison de la récolte, les animaux sauvages peuvent manger des fruits et s’empoisonner. Parfois, ces substances se retrouvent aussi dans l’eau, et affectent aussi la population. »

L’éléphant asiatique a été classé comme une espèce menacée en 1986. Sa population a décliné d’au moins 50% durant les 30 dernières années. Les plus importantes menaces qui pèsent sur les éléphants asiatiques sont la perte, la fragmentation et la dégradation de leur habitat, le braconnage et la perte de viabilité génétique, conséquence de l’isolation des pachydermes et du déclin de leur population.

Selon l’organisation de défense des animaux sauvages WildGenes, plus de 30 000 éléphants sont tués chaque année dans le monde pour leur ivoire, que l’on retrouve de plus en plus sur le marché cambodgien.

D’après un recensement des éléphants réalisé par l’ONG Wildlife Conservation Society à l’aide de caméras installées dans la nature, on estimait en 2010 que la population d’éléphants vivant dans la province du Mondulkiri comprenait entre 120 et 170 individus. Selon l’association Mondulkiri Project, le Cambodge compte encore environ 400 éléphants.

Sur le même sujet
portrait-pierre-motin-300x300

Pierre Motin

Rédacteur en chef Lepetitjournal.com Cambodge (juillet 2018 - juin 2020)
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale