Vendredi 17 septembre 2021

RELIGION - Pchum Ben, signification et mode d'emploi

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 09/09/2014 à 21:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 09:22

Depuis lundi, Pchum Ben, la plus importante fête religieuse bouddhiste au Cambodge avec le Nouvel Khmer, a commencé. Pendant 15 jours la plupart des Cambodgiens vont se retrouver à la pagode en journée et faire la fête en soirée.

 

Pchum Ben tient un rôle central dans le calendrier cambodgien, et se base comme la plupart des fêtes bouddhistes, sur le calendrier lunaire. Les dates varient donc d'une année à l'autre. La fête des morts débute à partir du premier jour de la lune décroissante du mois de Phottrabât (septembre/octobre). Ce premier jour de la lune décroissante était ce lundi 8 septembre.

 

Le sens religieux de Pchum Ben 

 Dans la religion bouddhiste, Pchum Ben désigne le dernier jour de Kan'Ben, quinze jours pendant lesquels le roi des enfers, Yâma, monté sur un buffle libère les âmes jugées coupables (Prèt) pour qu'elles viennent rejoindre un temps leur famille. Affamées, ces âmes reviennent pour réclamer de la nourriture (Tanha). Raison pour laquelle les Cambodgiens se rendent à la pagode pour faire des offrandes.

« Pchum » signifie le rassemblement des âmes et des esprits et « Ben » désigne la nourriture offerte aux esprits. Les « Ben » sont généralement des boules de riz gluant au lait de coco plus appréciées des esprits.

La fin de Pchum Ben marque le début de Kathen (fête de Katina), où les moines pourront sortir du monastère pour prêcher la bonne parole.

 

Le déroulement

Tous les jours à 4h du matin, la plupart des Cambodgiens se rassemblent à la pagode. Les Ben sont déposées autour du bay bettbor, un gâteau de riz pointu recouvert d'une feuille de bananier, au bout duquel on plante une bougie, des fleurs et des baguettes d'encens. Puis hommes et femmes vêtus de blanc prient et écoutent les sermons des moines avant de leur offrir un petit-déjeuner.

A 8h, ils retournent au temple pour donner, cette fois, les offrandes aux moines, mais aussi de l'argent et parfois des vêtements. Plus tard dans la matinée, ils retournent à la pagode pour partager à nouveau de la nourriture entre les moines et les nécessiteux qui ont une place toute particulière pendant Pchum Ben. Enfin, de 17h à 19h, les dernières prières pour les morts sont énoncées, les moines s'apprêtent à se coucher alors que les Cambodgiens partent pour une longue soirée.

Le dernier jour du mois de Phottrabât, le 15e jour de la lune décroissante, a lieu le Pchum Ben, jour le plus important, qui cette année est le 23 septembre. La veille, chaque famille cambodgienne, s'applique à la confection des friandises à base de riz gluant et de mets divers pour offrir une partie aux vieux parents et le reste aux bonzes, aux amis et connaissances.  Les esprits des morts reçoivent les « Ben » via le  Dharma (la loi) officié par des moines ou des bougies allumées et baguettes d'encens.

A la nuit tombée, la célébration religieuse débute.  Les villageois et les citadins, surtout les personnes âgées, se rendent à la pagode pour écouter des sermons et les psalmodies des bonzes. La célébration dure jusqu'à l'aube, moment où chaque famille se retrouve autour d'un repas dédié à leurs ancêtres. C'est au Palais Royal que le rite prend tout son sens, le Roi et la famille royale consacrent une statue d'argent du Bouddha pour le Salut du Royaume. Un rite qui clôture Pchum Ben.

Emmanuel SCHEFFER ? www.lepetitjournal.com/cambdoge - Mercredi 10 septembre 2014



 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet