Samedi 14 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Près de 30% des Cambodgiens empruntent pour payer leurs frais de santé

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 13/11/2019 à 20:00 | Mis à jour le 14/11/2019 à 02:47
Photo : Une pharmacie cambodgienne. Crédits : Peter Kelly / Flickr Creative Commons
santé cambodge emprunts

D’après une étude réalisée par une université de Sidney, près d’un tiers des Cambodgiens réalisent des prêts pour payer leurs frais médicaux.

Selon une étude conduite par l’université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) de Sidney auprès de 5000 ménages cambodgiens rendue publique le 5 novembre, plus de 28% des Cambodgiens réalisent des emprunts pour payer leurs frais de santé. 

Le prêt médian pour payer des frais médicaux s’élève à 125 dollars. Il s’élève à 200 dollars pour les emprunts avec intérêt, et 75 dollars pour les prêts sans intérêt. Le période moyenne pour rembourser un prêt est de 8 mois. 78% des ménages sur lesquelles l’étude est fondé n’avaient pas réussi à rembourser des prêts réalisés un an avant l’étude. Dans les campagnes cambodgiennes, 200 dollars représentent environ 7% du revenu annuel d’un ménage.

L’étude de l’UNSW souligne que de nombreux organismes de microfinance proposent des prêts facilement accessibles. « Ces organismes fournissent des prêts car ils savent que les gens ont besoin d’argent, et c’est une activité lucrative car les taux d’intérêt sont élevés », explique Augustine Asante, un des rédacteurs de l’étude. « Il n’est pas rare de voir des personnes contraintes de faire un autre prêt afin de payer les intérêts d’un premier prêt. » 

Selon les rédacteurs de l’étude, de nombreux Cambodgiens font appel au secteur privé pour se soigner alors que le gouvernement a rendu de nombreux services presque gratuits dans le secteur public médical. « Il serait intéressant de rechercher pourquoi certaines personnes pauvres, qui peuvent avoir accès à des soins gratuits, choisissent le secteur privé. La question de la qualité des soins joue peut-être un rôle important », estime Augustine Asante. 

Les auteurs du rapport soulignent que pour arriver à une couverture santé universelle, le gouvernement cambodgien doit accélérer les réformes en la matière, et concentrer ses efforts sur la mise en place d’un système de protection de la santé global, à même de fournir une protection efficace contre les risques financiers, tout en priorisant les populations les plus pauvres et les familles nombreuses.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Singapour Appercu

Trophées des Français d’Asie/Océanie, mise en lumière des 6 lauréats

Nous pouvons être fiers de nos communautés françaises d’Asie-Océanie qui bâtissent brique à brique l’édifice de la France à l’étranger ! Le 5 décembre, s’est déroulée la cérémonie de remise des Trophé