LIVRE – 100 ans d'Histoires d'Hévéa"

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 25/06/2009 à 01:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 12:52
La sortie du livre de l'agence Melon Rouge "Histoires d'Hévéa"fait revivre en images 100 ans d'une des principales cultures du Royaume. Un ouvrage disponible dès ce matin en librairie

(Crédit Photo Melon Rouge pour LPJ Cambodge)
L'Hévéa et Cambodge, une histoire de longue date

L'Hévéaculture est une des premières sources de revenu du Cambodge. En terme de volume, le Royaume du Cambodge est le onzième exportateur de caoutchouc naturel, derrière l'Inde mais devant les Etats-Unis. L'hévéa a été importé en 1920 par les colons français, cinq sociétés françaises occupaient alors le marché. Les terres et le climat cambodgiens se prêtent parfaitement à cette culture très exigeante, et le pays était alors à la source de nombreux progrès techniques, ce fut notamment le cas pour les premiers clonages hévéicoles.

La production et la productivité ne sont toutefois plus ce qu'ils étaient, et si en 1969 pour une surface plantée d'environ 70.000 hectares, 52.000 tonnes de caoutchouc étaient récoltées, aujourd'hui 90.000 hectares d'hévéa ne rapportent plus que 32.000 tonnes. Les guerres sont passées par la. Le Cambodge mise cependant toujours sur la relance de ce secteur, et la France n'a pas été inactive, l'AFD (Agence Française pour le Développement) ayant joué 10 ans durant un rôle moteur dans la renaissance de cette culture. Et contrairement aux pays africains qui privilégiaient les grandes exploitations industrielles, le Cambodge, et ses conseillers de l'AFD, ont choisi de soutenir les petits producteurs et les entreprises de taille familiale. Une manière de lutter contre la pauvreté en milieu rurale, notamment parce que l'hévéaculture rapporte deux fois plus d'argent que la riziculture. De plus le développement du secteur s'est aussi appuyé sur la création de pépinières et de coopératives afin d'aider les petits exploitants à s'approvisionner en produits et en arbres à un moindre coût.

C'est donc pour célébrer la fin de ce projet, et de cette décennie de coopération, que le gouvernement et l'AFD, ont décidé de soutenir la publication d'un ouvrage de photographies retraçant l'histoire, les techniques et les hommes impliqués dans le développement de l'hévéa Cambodgien.

(Crédit Photo Melon Rouge pour LPJ Cambodge)
Histoires d'Hévéa
Malgré sa mise en page et son design des plus modernes, le livre du « Melon rouge » est avant tout un ouvrage technique, un véritable guide sur l'hévéaculture (en anglais, en français et surtout en Khmer).  Passée la première partie résolument historique, les deux auteurs, Ly Phalla et Philipe Monin, décrivent les outils utilisés (la gouge, etc?), la culture et les types de plantation. Et au lecteur d'apprendre comment effectuer une saignée et récupérer le précieux latex ou comment maximiser les rendements d'une plantation. On suit ensuite la transformation du latex en bien de consommation quotidien, de l'arbre au pneu? Le livre conclut enfin sur une présentation générale des travaux réalisés par le gouvernement et l'AFD.
Les photos illustrent à merveille les textes et autres parties plus explicatives, le fruit d'un long travail réalisé par une équipe de photographes cambodgiens encadrés par Alexandre Burgeat, fondateur de l'agence Melon rouge. Un bel ouvrage

(Histoires d'Hévéa / Rubber Stories, de S.E Ly Phalla et Phillipe Monin, par « Melon rouge ». Disponible à 20$ en librairie) 

Stanislas Weinberger et Guillaume Saunier (LePetitJournal.com Cambodge) jeudi 25 Juin 2009

{mxc}
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition internationale