Lundi 10 août 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Calcul du salaire en portage salarial : les modalités d’évaluation

Par Article Partenaire | Publié le 09/07/2020 à 09:51 | Mis à jour le 09/07/2020 à 10:28
Photo :
salaire

Comment est calculé le salaire en portage salarial ?

Le portage salarial est en quelque sorte un statut hybride. Il séduit de multiples travailleurs, en quête d’une meilleure autonomie au travail, mais tout en gardant les avantages et les droits sociaux d’un salarié classique. Vous n’aurez pas à vous soucier des diverses démarches administratives et juridiques et ça, c’est un atout de taille qui séduit ! Mais comment se fait le calcul du salaire en portage salarial ? 

 

Le portage salarial : c’est quoi au juste ?

Le portage salarial est une nouvelle forme de travail qui permet au consultant d’exercer en toute indépendance et de facturer ses prestations sous forme d’honoraires. Aussi, il sera épargné de toutes les contraintes administratives, fiscales et juridiques.

Il vous évite de créer une entreprise ou encore de vous inscrire comme étant un salarié indépendant. C’est l’ordonnance 2015 — 380 du 2 avril 2015 qui va établir sa définition officielle. Il y a 3 acteurs principaux qui seront mis en avant :

  • Le client, qui est une entreprise, une association, une administration ;
  • Le salarié porté qui va effectuer les missions ;
  • La société de portage salarial qui se chargera de jouer l’intermédiaire entre les deux parties ci-dessous pour que les missions se passent bien.

 

Le calcul du salaire brut en portage salarial

Afin de faire un calcul du salaire en portage salarial, si l’on fait référence au salaire brut, il faut examiner la totalité des honoraires facturés aux clients et les avantages sociaux qui seront cumulés avec les congés payés ou encore la prime d’ancienneté.

Concernant la valeur de ses honoraires, le consultant peut établir lui-même le prix de ses prestations et de faire la négociation des tarifs des clients. Le salaire brut auquel on va déduire les frais de gestion, les diverses cotisations et la mutuelle servira à évaluer le salaire net.

 

Quid des frais de gestion ?

Les frais de gestion correspondent à la rémunération de la société de portage et sont évalués en pourcentage. En général, ils vont de 5 à 10 % du CA cumulé du salarié porté. Étant dégressifs, plus le CA est important, moins les frais de gestion le seront. Ces frais permettent au salarié porté de profiter d’un meilleur accompagnement dont :

- Une meilleure gestion administrative de son activité ;

- Une assurance de responsabilité civile professionnelle ;

- Une assistance juridique en cas de problèmes ;

- Un accompagnement spécifique pour évoluer en toute quiétude ;

- Un accès à un réseau d’experts ;

- Des formations pour permettre son évolution professionnelle.

Pour en savoir plus, cliquez ici !

 

Les frais de fonctionnement du contrat de portage salarial

En exerçant son activité, le salarié porté peut avoir certains frais professionnels. On retrouve deux sortes. Premièrement, les frais de mission. Ce sont les dépenses sorties par le consultant pour son logement, ses repas ou ses déplacements. Il est important de les négocier dès le départ avec le client, car ils doivent être mentionnés sur le contrat de prestation. Par contre, ils seront ajoutés au salaire net.

Ensuite, les frais de fonctionnement. Ce sont les frais liés à la bonne marche de l’activité du consultant. Ça peut être les frais d’achat de fournitures, ou encore l’abonnement internet.

Les frais de mission ne vont pas entrer dans l’évaluation du salaire brut toutefois, les frais de fonctionnement seront inscrits dans sa fiche de paie. Ces derniers peuvent même être remis à hauteur de 30 % de la valeur de son salaire brut, mais à condition d’apporter des preuves à l’appui.

 

Quelles sont les cotisations sociales à payer ?

Comme le consultant est assimilé à un salarié, il doit donc payer des cotisations sociales. D’ailleurs, chaque partie doit s’en acquitter. Si l’entreprise de portage doit payer les charges patronales, le salarié porté lui, va payer les charges salariales. On recense comme charges, l’assurance maladie, l’aide au logement, les allocations familiales, la cotisation vieillesse.

Par contre, il aura droit à une couverture sociale totale notamment en ce qui concerne l’arrêt maladie, les indemnités de chômage et le droit à la retraite.

 

Quel est le salaire net qui sera perçu par le salarié porté ?

Une fois que les charges sociales et les frais de gestion auront été déduits, le consultant pourra prétendre entre 40 et 50 % de la valeur remise à ses clients. Mais il faut dire que le salarié porté va bénéficier d’une rémunération minimale garantie même si son client a des retards ou des défauts de paiement. 

C’est la société de portage salarial qui se chargera d’effectuer les relances nécessaires. Le salarié porté lui, continuera à avoir son salaire. Cette rémunération minimale est évaluée au prorata des heures qui sont réellement travaillées et qui sont établies dans le contrat du travail.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat & Politique

Istanbul Appercu
DIPLOMATIE

Départ de Bertrand Buchwalter : "En Turquie on ne s’ennuie jamais !"

Bertrand Buchwalter était Consul général de France à Istanbul depuis septembre 2016. Dans cette interview, il revient sur ses quatre dernières années passées à Istanbul, sur la relation franco-turq...

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

Covid-19 : Un été loin de mes proches

Avec la fermeture des frontières et les différents confinements, de nombreux Français se retrouvent aujourd’hui dans l’incapacité de retrouver leurs proches qu’ils soient en France ou ailleurs.

Le Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !