Mercredi 12 août 2020

COURS DE ROUMAIN - Le futur (première partie)

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 02/05/2018 à 00:00 | Mis à jour le 11/09/2018 à 16:10
futur roumain

Bun venit la lecţia de limba română. Aujourd’hui nous sortirons de l’immobilité des objets (c’est-à-dire des noms) pour entrer dans le dynamisme de l’action (c’est-à-dire des verbes). Après tant de leçons, vous savez déjà que, du moins pour ce qui est du présent, tous les verbes roumains ressemblent aux verbes irréguliers français. Même s’il y a de larges catégories de verbes qui se conjuguent de la même façon, cette conjugaison ne se soumet pratiquement à aucune loi. Pour faire un pas en avant, nous allons pour l’instant mettre le présent entre parenthèses et aborder le seul temps vraiment simple du roumain: le futur. Sa construction est en quelque sorte similaire au futur proche des verbes français.

 

El va dansa.  Il va danser.

Malgré cette ressemblance – frappante, par endroits – entre les deux temps il y a des différences.

En roumain, le futur est construit avec l’auxiliaire a vrea (vouloir) – un verbe qui nous est familier. Pourtant, les formes de celui-ci, en tant qu’auxiliaire, se distinguent de celles que vous connaissez déjà :

   eu voi

   tu vei

   el va / ea va

   noi vom

   voi veţi

  ei vor /ele vor

Ces formes ne sont jamais utilisées toutes seules.

Elles servent uniquement à construire le futur et elles s’accompagnent du verbe qui désigne l’action.

 

 

Prenons, pour commencer, un verbe très simple, qui ressemble beaucoup à son correspondant français:

a dansa – danser

En roumain, l’infinitif du verbe comporte toujours la particule a, qui ne nous est pas nécessaire aujourd’hui. Nous allons l’enlever.

Alexandru, tu seras l’auxiliaire. Valentina, tu seras l’infinitif.

Ioana: Şi eu? (Et moi ?)

Dominique: Tu?

Toi, Ioana, tu feras l’écho. Puisqu’en roumain, il est possible de ne pas nommer la personne sujet, tu nous donneras la forme sans pronom, plus fréquente et plus facile.

Petite répétition:

(Alexandru) eu voi    (Valentina) dansa

Ioana: voi dansa    Je vais danser.

Dominique : E bine, e foarte bine. Allez, continuez !

eu voi dansa – voi dansa

tu vei dansa – vei dansa

el va dansa / ea va dansa – va dansa

noi vom dansa – vom dansa

voi veti dansa – veţi dansa

ei vor dansa / ele vor dansa – vor dansa

 

 

Prenons un autre exemple, tout aussi facile, pour construire aussi quelques propositions simples :

a studia – étudier

Eu voi studia limba română.

Tu vei studia limba franceză.

El va studia limba engleză.

Ea va studida limba japoneză.

Noi vom studia limba portugheză.

Voi veţi studia limba italiană.

Ei vor studia limba spaniolă.

Ele vor studia limba germană. (la langue allemande)                             

    

Et puisqu’en allemand on dit que les bonnes choses sont toujours au nombre de 3, ajoutons, nous aussi, un troisième verbe – que tout le monde aime bien.

a iubi – aimer

La chanson de la leçon nous donne une seule forme.

Eu te voi iubi.  Je t’aimerai.

Nous allons, nous, construire et apprendre… « par cœur »  – si j’ose dire – toutes les autres.

                         

                            LA REVEDERE !

 

Adrian Daminescu – Eu te voi iubi (Je t’aimerai)

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

GASTRONOMIE

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF - Ghiveci d’Olténie

Sachez d'abord que ce qui est spécifique de la cuisine de la région d'Olténie, dans le sud de la Roumanie c'est notamment l'abondance et la variété des légumes : haricots verts, courgettes, aubergines

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.

Sur le même sujet