Jeudi 22 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COURS DE ROUMAIN - La météo au temps passé

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 30/01/2019 à 00:00 | Mis à jour le 30/01/2019 à 00:00
Photo : Pixabay / 6371821
cours-roumain-météo-temps-passé

Bun venit, dragi prieteni. A venit primăvara. Le printemps est là. Ioana : A venit vara. L’été est là. Valentina : A venit toamna. L’automne est là. Alexandru : A venit iarna. L’hiver est là. Ioana : A plouat. Il a plu. C’est le passé du verbe :

 

 

 

·   a ploua – pleuvoir

·   participe passé: plouat

A ploua est un verbe impersonnel et puisqu’en roumain le sujet n’est pas obligatoirement exprimé, dans ce cas, il est absent.

Valentina : A plouat mult. Il a beaucoup plu.

          A plouat toată ziua. Il a plu toute la journée.

Alexandru : A nins. Il a neigé.

C’est le passé du verbe

·   a ninge – neiger

·   participe passé: nins

Ioana : A nins la munte.

            Il a neigé en montagne.

Valentina : A fost frumos. Il a fait beau.

Ioana :  Nu a fost frumos. A fost urât.

             Il n’a pas fait beau. Il a fait mauvais.

Alexandru : A fost soare. Il y a eu du soleil.

Valentina : Nu a fost soare. A fost nor.

Il n’y a pas eu de soleil. Il y a eu des nuages.

Ioana : A fost vânt. Il y a eu du vent.

Alexandru : A fost cald. Il a fait chaud.

Valentina : Nu a fost cald. A fost frig.

              Il n’a pas fait chaud. Il a fait froid.

Toutes ces expressions sont construites avec un verbe qui nous est familier :

 a fi – être

participe passé: fost.

                                          &

 

Cette belle mosaïque météorologique contenait des mots que nous connaissions déjà. Nous allons l’enrichir de quelques repères temporels nouveaux, dont les formes du passé s’accompagnent souvent.

Ces repères sont généralement construits à l’aide de l’adjectif trecut/trecută, qui est, en fait, le participe passé du verbe

a trece – passer.

Ioana : an – an, année.

           anul trecut – l’année passée.

Alexandru : Anul trecut a plouat foarte mult.       

                 L’année dernière il a beaucoup plu.

Valentina : Anul trecut a plouat foarte puþin. 

                 L’année dernière il a plu très peu.

                                    . . .                                          

Ioana : primăvara trecutăle printemps dernier.

           Primăvara trecută a fost mult soare.

       Au printemps dernier il y a eu beaucoup de soleil.

Valentina : vara trecutăl’été dernier

                  Vara trecută a fost foarte clad.

                  L’été dernier il a fait très chaud.

 

Ioana : toamna trecută l’automne dernier.

           Toamna trecută a fost vânt.

           L’automne dernier il a fait du vent.

Alexandru : iarna trecutăl’hiver dernier

                   Iarna trecută a nins foarte puţin.

                   L’hiver dernier il a neigé très peu.

                                 . . .                                        

Ioana: luna trecută le  mois dernier.

Alexandru: săptămâna trecută – la semaine dernière

Valentina: ieri – hier

 

Ioana: Unde ai fost, Alexandru ?

            Où as-tu été, Alexandru?

Alexandru: Am fost la munte.  J’ai été à la montagne.

Valentina: Când ai venit ? Quand es-tu venu?

Alexandru : Ieri. Hier.

Valentina : A fost frumos? Il a fait beau?

Alexandru : Da. A fost soare şi cald. Oui. Il y a eu du soleil et il a fait chaud. Ieri a plouat şi a fost vânt. Hier il a plu et il a fait du vent.

Valentina : Ai fost cu maşina ? Tu y es allé en voiture?

Alexandru : Bineînţeles. Bien sûr.

                   Ador maşina. J’adore la voiture.

Vous allez connaître tout de suite quelqu’un qui adore, lui aussi, sa voiture, qui a beaucoup souhaité en avoir une.

Valentina : Mi-am dorit o maşină. J’ai souhaité une voiture. Nous écoutons Florian Pittiş.

                            LA REVEDERE !

Florian Pittiş – Mi-am dorit o maşină (J’ai souhaité une voiture)

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Le Bucarest de Paul Morand

Au début du XXe siècle, le père du diplomate Paul Morand se dédiait entièrement aux arts, occupant la fonction de directeur de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, et fréquentant des cerc