TEST: 2245

Marc Areny, l'ingénieur qui convertit des voitures thermiques en électriques

Par Grégory Rateau | Publié le 31/01/2022 à 00:00 | Mis à jour le 31/01/2022 à 08:07
Marc Areny convertit des voitures thermiques en voitures électriques en Roumanie

Aujourd'hui notre rédaction est allée à la rencontre de Marc Areny, un ingénieur Perpignanais, installé depuis plus de dix ans en Roumanie. Passionné depuis toujours par la mécanique et l'électronique, Marc met au point il y a 8 ans la première Dacia Logan électrique au monde. Puis, en 2017, il fonde la société EV Romania à Pitesti, qui propose dans son atelier la conversion de voitures thermiques en voitures électriques mais aussi des kits pour réaliser les conversions soi-même.

 

 
Pourquoi avez-vous choisi la Roumanie?
Je suis venu faire du volontariat en Roumanie chez Erwan Joliff à Cobor, près de Fagaras, dans le but de changer de mode de vie. Après plus de 8 ans ici je peux dire que le pays me correspond et je me vois difficilement vivre ailleurs.
 
 
Est-il plus facile d'entreprendre ici?
Je pense que d'un point de vue économique c'est plus simple de se lancer en Roumanie et de trouver de la main d'oeuvre, ce qui est difficile cependant, c'est de la garder. J'ai la chance de travailler avec des clients du monde entier, avec les clients roumains c'est une toute autre histoire. Les clients européens comprennent la valeur du travail et l'effort nécessaire alors que les clients roumains pensent essentiellement à leur porte-monnaie, à partir du moment où la somme est élevée cela est cher alors que nous sommes en dessous du prix du marché. Je dis souvent que ce n'est pas cher, même si le montant représente une certaine somme, c'est une différence importante sur la vision du produit que beaucoup ici ne comprennent pas.
 
 
Comment s'est passée votre intégration et votre la collaboration avec les Roumains?
Je me sens très intégré en Roumanie et cela sans avoir fait beaucoup d'efforts. De manière technique les Roumains sont très compétents et très débrouillards, mais je trouve qu'il y a de fortes différences avec la France. Ici, le côté humain est très important, je suis très proche du collectif ce qui n'est pas habituel pour la plupart qui sont habitués à un rapport hiérarchique dur, c'est sûrement lié à la période communiste encore très présente dans les esprits. Une autre caractéristique des plus de 40 ans, est le fait de ne pas reconnaître leurs erreurs même quand elles sont évidentes...
 
 
En 2014, vous créez la première Dacia Logan électrique au monde. Comment transforme-t-on une voiture thermique en véhicule électrique?
Le principe est assez simple: sur la première Dacia électrique par exemple, on a gardé la boîte à vitesses et on a remplacé le moteur thermique par un moteur électrique, un pack de batteries dans le coffre et un peu de câblage. Depuis, nos conversions ont beaucoup évolué.
 
 
Est-ce que c’est fiable ?
Absolument. Après plus d'une dizaine de véhicules (Beetle, Defender, Porsche, Golf VI pour courses de côte,...) on peut dire que nos systèmes sont très fiables.

 

 

Cela semble moins cher de convertir un véhicule que d'en acheter un neuf. Quel serait le prix moyen d'une conversion?
Ce n'est plus le cas, la conversion reste assez chère et si vous voulez un véhicule électrique à petit prix je vous conseille une Spring ou une Zoe. Finalement, le marché s'est orienté vers la conversion de véhicules d'époque ou d'exception. Nos dernières réalisations sont une Porsche 911 pour une entreprise parisienne, et un Defender 130 pour un projet de globe-trotter. En ce moment nous travaillons sur la conversion d'une Porsche 964 pour un client allemand dont le véhicule ira en Afrique du Sud, et sur un autre Defender pour l'Autriche.
 
 
Quels types de véhicules visez-vous (prestige, sportives, citadines, utilitaires,..)?
Depuis 2019 on fait principalement des véhicules d'époque: Porsche 911, 964 et des Defender. Pour les Porsche c'est plutôt délicat, mais il n'y a pas le choix car, dans certains pays, dans moins de 5 ans ces voitures n'auront plus le droit de rouler. Pour les Defender les propriétaire veulent garder cette imagine du bon vieux Defender solide, mais eux aussi n'ont pas le choix car il n'y a pas de 4x4 électriques sur le marché.
 
 
Des subventions de l'État existent désormais en France pour la conversion d’un véhicule thermique en véhicule électrique. Qu'en est-il de la Roumanie?
Il n'y a pas de subventions pour les conversions en Roumanie comme c'est le cas en France mais l'ironie c'est qu'ici on peut homologuer des véhicules convertis alors qu'en France c'est très compliqué car excessivement cher (plus de 100 000 euros).
Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale