Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 2

Le bon pain selon Alain Pascal, le boulanger de Caramel (boulangerie)

Alain Pascal caramel boulangerie pains boulangerie française bucarestAlain Pascal caramel boulangerie pains boulangerie française bucarest
Écrit par Grégory Rateau
Publié le 11 mai 2020, mis à jour le 11 mai 2020

Une nouvelle boulangerie française vient d'ouvrir ses portes à Bucarest, "Caramel boulangerie". Nous sommes allés à la rencontre de son artisan/boulanger, le Français, Alain Pascal. Il nous parle ici de sa passion et du savoir-faire nécessaire pour un pain de première qualité.

 

 


Grégory Rateau: Présentez-nous votre parcours ?

Alain Pascal: J’ai commencé le métier très jeune, à 13 ans et demi je commençais l’apprentissage dans une boulangerie renommée de Vendée. Peu après mes 18 ans je travaillais déjà à l’étranger et rentrais en France pour les postes de saisonniers, été et hiver. J’ai ainsi pu découvrir plusieurs pays et régions avec leurs spécialités (Savoie, Provence Normandie, Vendée, Pays Basques, Bretagne, …). Après 10 ans de saisons et de voyages, j’ai opté pour une vie d'expatrié avec des postes de chef en hôtellerie de luxe ou en grande boulangerie artisanale, puis de formateur d’équipes, de chefs, …

 

alain Pascal

 

Pourquoi avoir ouvert votre boulangerie ?

Après 30 ans à avoir travaillé tout autour du globe (Chine, Norvège, Corée du Sud, Mexique, Etats-Unis, Dubai, Egypte, …) et parcouru la France, il était temps de me mettre à mon propre compte. J’ai ressenti le besoin de réaliser ce nouveau challenge, par plaisir et pour faire plaisir. La rencontre avec un groupe d’investisseurs déjà présents dans la pâtisserie française en Roumanie m’a permis de franchir le pas. Ainsi Caramel Boulangerie a ouvert début avril à Bucarest.

 

Pourquoi proposer ici, en Roumanie, un savoir-faire à la française ?

Ayant participé à la mise en place d’une unité de production et la formation d’une équipe à Bucarest, j’ai constaté qu’il n’y avait plus de boulanger français et qu’une place était libre pour fabriquer et vendre de bons produits de qualité avec des ingrédients locaux. Et, en plus, les Roumains aiment le bon pain et la bonne viennoiserie française.
 

Qu'est-ce qui, selon vous, fait le secret d'un bon pain ?

La connaissance, la passion, et surtout l’expérience sont les ingrédients indispensables pour produire des pains au levain de qualité. Effectivement tous nos pains sont au levain. Nous avons même développé un pain intégral BIO.

 
Votre clientèle est-elle plutôt roumaine ou française?

Ouvert depuis juste un mois, en pleine crise sanitaire, nous n’avons pu encore nous faire connaitre, surtout auprès de la communauté française. Donc notre clientèle, aujourd’hui, est essentiellement roumaine, des habitants du quartier de Floreasca/Dorobanti.

 

Le "made in France" séduit-il toujours autant les Roumains ?

Le made in France est toujours autant apprécié par les Roumains, surtout pour la gastronomie, sans oublier les liens culturels et amicaux qui nous unissent depuis plusieurs décennies déjà. Ainsi, même si je parle un peu roumain, beaucoup de nos clients me parlent en français et nous échangeons quelques mots sur nos pays, nos cultures … car tous les matins après mon service, je reste dans la boulangerie pour être au contact de nos clients afin de mieux les connaitre et de mieux cerner leurs attentes.
   

Pensez-vous que les chefs et les artisans roumains sont assez qualifiés et formés pour répondre aux nouvelles exigences des consommateurs ?

Aujourd’hui, en restauration,les chefs sont bien formés, même s’ils sont encore trop peu nombreux. Par contre les artisans boulangers ou chefs boulangers sont quasi-inexistants. Mais bien au-delà de la formation et de la qualification, c’est la conscience professionnelle qui prime dans l’artisanat : l’utilisation de matières premières et ce que l’on en fait !

 

Présentez-nous la vedette de votre ardoise.

Il est difficile de répondre à cette question tant nos produits sont spécifiques : tous nos pains sont réalisés à base de levain naturel et toutes nos viennoiseries sont pur beurre. Et il y a aussi notre pain du jour ! Tous les 2/3 jours nous proposons également un pain spécial, aujourd’hui la baguette aux petits lardons et à l’oignon rouge.
Cependant mon préféré est le Pain Tradition fait avec un levain maison, liquide sans aucun autre ajout qu’une farine roumaine de qualité supérieure.

 

Pendant le confinement. Proposez-vous des formules pour des livraisons à domicile?

Le pain est un aliment de base, avec un faible coût unitaire, qui ne se prête pas forcement à la livraison sans coût ajouté rédhibitoire. Cependant nous avons organisé un service de livraison solidaire pour les personnes âgées demeurant sur Floreasca et Dorobanti pour leur apporter leur pain gratuitement tout en respectant les mesures d’hygiène nécessaires concernant le Covid-19. Et nous assurons un service de livraison gratuit partout dans Bucarest à partir de 120 Ron.

 

Quelques mots sur la situation actuelle? Êtes-vous confiant pour l'après?

Actuellement la situation n’est pas simple avec la pandémie que nous subissons. A notre avis les modes de vie et de consommation vont considérablement changer. Les commerces de proximité avec des produits de qualité vont revenir en force (produits de saisons, produits traditionnels, produits frais, produits bio, ingrédients produits localement, …). C’est pour cela que nous travaillons principalement avec des producteurs locaux. D’ailleurs nous sommes les premiers à fabriquer de la baguette et du pain de campagne avec de la farine roumaine. Nous sommes confiants, sans publicité aucune et en pleine crise sanitaire, nos clients apprécient nos produits, reviennent et nous recommandent. Nous donnons du sens et de la valeur à ce que nous faisons, cela ne pourra que fonctionner.

 

 

 

 

 

Boulangerie Caramel, Strada Albac nr.21 A

 

grégory rateau
Publié le 11 mai 2020, mis à jour le 11 mai 2020

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024