TEST: 2245

Voiculescu critique le PM et pointe les vulnérabilités du système

Par Grégory Rateau | Publié le 19/04/2021 à 00:00 | Mis à jour le 19/04/2021 à 00:00
Photo : Wikipedia
Vlad Voiculescu critique Florin Citu système santé roumanie

Le ministre roumain de la Santé limogé, Vlad Voiculescu, membre éminent de l'alliance réformiste USR PLUS, a tenu une conférence de presse le vendredi 16 avril, dans laquelle il a critiqué le Premier ministre libéral Florin Citu et a évoqué les vulnérabilités du système de santé. Il a également déclaré qu'"il existe des différences fondamentales" entre les nombres déclarés et les décès bien réels dans les hôpitaux COVID-19.

 

"Mon mandat de 113 jours a pris fin il y a deux jours. 113 jours au pouvoir et 113 jours, si vous voulez, d'affrontements pour faire bouger les mentalités. Je pense que ce n'est pas nouveau. Et c'est aussi la raison pour laquelle beaucoup d'entre nous sont entrés en politique, pas pour seulement changer des choses ponctuelles, mais pour essayer de changer les choses plus importantes, à savoir les mentalités », a déclaré Voiculescu au début de sa conférence de presse et rapporté par Agerpres.

Il a également déclaré qu'il avait «toujours peur pour les gens de ce pays, pour ceux qui ont besoin d'aide, pour ceux qui sont considérés par les politiciens comme un simple électorat potentiel».

«J'ai aussi peur pour les bonnes personnes du système, celles qui attendent un changement depuis longtemps, celles qui ont vu la réalité de ces derniers jours, à savoir que si vous tenter de bouleverser un temps soit peu le système, alors il n'a même plus besoin d'arguments pour vous éliminer », a ajouté l'ancien ministre.

Il a qualifié les vulnérabilités au niveau des institutions centrales et territoriales d '«effrayantes», car elles viennent montrer l'incapacité du système à servir ses citoyens.

«Ces vulnérabilités ne sont pas personnelles, elles n'appartiennent à aucun ministre ou à un autre, ces vulnérabilités appartiennent à un système. Cela prend du temps et dépend des personnes, des processus, d'une certaine mentalité et d'une certaine approche pour changer les choses. […] J'ai reçu en héritage un ministère de la Santé qui s'effondre, et je pèse mes mots vous pouvez me croire. […] Le problème de l'État roumain, dans le domaine de la santé et dans tout autre domaine, reste la capacité extrêmement limitée de ses institutions », a également déclaré Voiculescu.

L'ancien ministre de la Santé d'USR PLUS a également profité de la conférence de presse pour critiquer le Premier ministre libéral Florin Citu.

"Je pense que j'avais tort d'attendre une certaine décence en temps de pandémie, de la décence de la part de certains politiciens ou d'une partie de la presse. Je pensais que le Premier ministre nommé par la coalition n'utiliserait pas la force que je lui ai donnée pour des raisons davantage liées à sa carrière politique. La Roumanie a besoin que les politiciens agissent chaque jour dans l'intérêt du peuple et non plus seulement dans les leurs", a déclaré Vlad Voiculescu, selon Digi24.

Il a également déclaré que le Premier ministre discutait rarement avec le ministère de la Santé, mais en même temps fixait des objectifs «sans parler à personne».

"La gestion de la pandémie telle qu'elle s'est produite ces derniers mois a connu plusieurs épisodes dont le public était moins au courant. Le Premier ministre roumain ne parlait presque jamais avec le ministère de la Santé, lançant des objectifs sans parler à personne, le Premier ministre roumain est devenu le premier épidémiologiste du pays, parlant de choses qu'il ne savait même pas, dont il n'a discuté avec personne, pas même avec des experts […] », a-t-il déclaré.

Lors de la même conférence de presse, Vlad Voiculescu a également déclaré qu'"il existe des différences fondamentales" entre les nombres rapportés et celui réels de décès liés au COVID-19 et a exhorté le Premier ministre Citu à poursuivre l'enquête qu'il a lancée et à revoir les rapports sur les décès dans les hôpitaux COVID.

"Je ne voudrais pas lancer de chiffres au hasard parce que nous n'avons pas réussi à documenter totalement cela, mais notre enquête montre qu'il existe des différences fondamentales entre les chiffres rapportés et ceux bien réels", a-t-il ajouté.

Il a également profité de l'occasion pour remercier le personnel de santé pour ses efforts pendant la crise sanitaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

vivadest mer 21/04/2021 - 13:08

Bon, il ne lui reste plus qu'à créer un REINFO COVID roumain, de façon à savoir les vrais chiffres des malades covid, comme en France. C'est à dire, dix fois moins que les chiffres officiels!

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale