TEST: 2245

Un maire roumain coupe les câbles Internet du centre-ville

Par Rafiq Kerfati | Publié le 19/03/2019 à 19:08 | Mis à jour le 19/03/2019 à 19:46
Photo : Le Maire de Timisoara coupant les câbles internet
Timisoara mayor Nicolae Robu assists workers in cutting internet cables in the city center (Inquam Photos Virgil Simionescu)

Nicolae Robu, maire de Timisoara, a coupé les câbles aériens dans le centre-ville. Cette décision intervient après que les opérateurs de télécommunications aient ignoré les demandes de la mairie de déplacer les câbles sous terre, a-t-il déclaré. Le maire a coupé lui-même une partie des câbles de télévision et d'Internet, aux côtés d'une équipe de travailleurs de la mairie, selon Romania-Insider.com.

Une décision du conseil local de 2009 oblige les fournisseurs de télévision, d’Internet et de téléphonie à déplacer les câbles sous terre, a rapporté Stirileprotv.ro.

 

Huit opérateurs ont été touchés par les coupures. Les résidents et les entreprises de presque toute la zone centrale de la ville se sont retrouvés sans signal d'Internet ni de télévision.

 

"Nous avons fait cette annonce il y a longtemps, et nous leur avons répété à maintes reprises qu’il viendra un moment ou nous serons obligés de lancer une campagne visant à couper les câbles afin d’obliger leurs propriétaires à les déplacer sous terre. Ils ont été avertis encore et encore, mais, malheureusement, ils ne se sont jamais été à l'écoute. Ils ont mis en danger plusieurs projets, lorsque nous avons également dû recourir à la guillotine pour pouvoir respecter les délais, car ils ne se sont pas donné la peine de venir déplacer les câbles sous terre. Je suis vraiment désolé pour les citoyens parce qu'ils n'ont rien fait [...]. Les fournisseurs respectifs doivent être blâmés car ils ne respectent pas leurs abonnés. S'ils l'avaient fait, cela ne serait pas arrivé ", a déclaré Robu, cité par News.ro.

 

Après avoir appris ce qui se passait, les représentants des entreprises de télécommunications sont venus essayer de démonter les câbles eux-mêmes et d'éviter qu'ils ne soient endommagés.

 

Un représentant d'UPC a estimé qu'entre 800 et 1 000 entreprises ont été touchées par l'interruption.

 

Un représentant d'une entreprise de téléphonie mobile a déclaré à Ziare.com qu'il n'était pas si facile de déplacer les câbles sous terre à cause du manque d'infrastructure pour héberger les câbles souterrains. Il a cité l'exemple de Cluj-Napoca, où l'hôtel de ville a construit l'infrastructure et les câbles ont été déplacés.

 

La mairie de Timisoara a déclaré que des campagnes similaires auraient lieu dans d'autres parties de la ville.

 

Source Romania Insider 

(Source de la photo: Inquam Photos / Virgil Simionescu)

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Jesse mer 20/03/2019 - 09:08

Ce sont les divers ministres du tourisme qui devaient faire ça il y a déjà bien longtemps. Vous ne pouvez pas photographier un monument sans voir des câbles. Sauf au Moldoveanu, ils n'y sont pas encore parvenus. Toutes mes félicitations au Maire de Timisoara.

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale