TEST: 2245

Seconde ville roumaine en quarantaine pour contenir l'épidémie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 06/04/2020 à 09:52 | Mis à jour le 06/04/2020 à 10:08
coronavirus seconde ville roumaine en quarantaine
Personne n'est autorisé à entrer ou à sortir de Tandarei, une petite ville de la région de Ialomita, à l'est de Bucarest. Cette ville a été placée en quarantaine samedi après qu'un grand nombre de patients infectés et de décès aient été enregistrés et que les règles de distanciation n'aient pas été respectées par ses habitants.
 


Cette décision fait partie de la septième ordonnance militaire rendue en Roumanie en vertu de l'état d'urgence.


D'autres dispositions de l'ordonnance concernent les vols extérieurs (nouvelles restrictions) et davantage de réglementations pour les transporteurs internationaux. Plus précisément, les vols à destination et en provenance de l'Autriche, de la Belgique, de la Suisse, des États-Unis, du Royaume-Uni, de l'Irlande, des Pays-Bas, de la Turquie et de l'Iran ont été limités pendant 14 jours à compter du 5 avril. Les vols charters pour emmener les travailleurs saisonniers roumains à l'étranger sont autorisés.


Le transport routier organisé de voyageurs (autocars) à destination et en provenance des zones rouges est également interdit pendant l'état d'urgence.


Afin d'accélérer le trafic, les chauffeurs des camions de fret transitant par la Roumanie ne rempliront plus de déclarations s'ils utilisent strictement les couloirs de transit, leur dérogation étant interdite. Le temps maximum de transit à travers le pays est de 48 heures, avec un parking dans les zones de stationnement marquées.
 
 
 
 
 
 
 
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Corto mar 07/04/2020 - 15:07

Ya rien en roumanie 1000 personne a tous casses,par contre le plaquenil(chloroquine)est en rupture de stock dans toutes pharmacie...

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale