TEST: 2245

Le président roumain invite les partis à des consultations "la semaine prochaine"

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 07/10/2021 à 00:00 | Mis à jour le 07/10/2021 à 15:01
Photo : Gov.ro
Le président roumain invite les partis à des consultations "la semaine prochaine"

Dans une brève déclaration après que le Parlement a démis de ses fonctions le gouvernement du Premier ministre Florin Citu, le président Klaus Iohannis s'est à nouveau défendu de la destitution du Premier ministre Citu et a annoncé des consultations avec les partis parlementaires la semaine prochaine - sans préciser de calendrier précis.

 

"Pour donner aux partis le temps de trouver et de proposer des approches réfléchies, je convoquerai des consultations avec les partis au plus tôt la semaine prochaine. Maintenant, nous avons besoin de maturité et de responsabilité", a-t-il déclaré.

Cependant, son discours, bien que court, était plutôt conçu de manière à aggraver les tensions entre les principaux partis politiques - conformément à ses actions passées. Une telle rhétorique, également visible dans le discours du Premier ministre au Parlement [à l'exception d'une note plus douce concernant le leader social-démocrate Marcel Ciolacu], est conforme au scénario d'un cabinet minoritaire dirigé par le Premier ministre Citu avec un soutien caché.

Iohannis a accusé ceux qui ont renversé son protégé Florin Citu d'être des politiciens "cyniques" - certains d'entre eux imitant le rôle des réformistes [USR], d'autres [faussement] prétendant qu'ils sont préoccupés par le sort du peuple.

"Nous avons besoin d'une solution", a également déclaré le président Klaus Iohannis. "L'hiver arrive, nous avons affaire à une pandémie", a-t-il conclu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale