TEST: 2245

Une ONG lance un appel pour la création d'un nouveau sanctuaire des ours en Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 05/11/2021 à 00:00 | Mis à jour le 05/11/2021 à 10:52
Photo : Photo courtesy of Agent Green
Une ONG lance un appel pour la création d'un nouveau sanctuaire des ours en Roumanie

L'ONG Agent Green et le producteur de télévision Charlie Ottley ont lancé un appel pour la construction d'un nouveau sanctuaire des ours en Roumanie.

 

L'appel s'adresse aux entreprises, qui peuvent soutenir le projet en versant des droits d'auteur aux ours.

"Comment cela serait-il possible pour les ours de recevoir des droits d'auteur ? Les ours ont inspiré tant de marques - de la bière aux assouplissants, en passant par les vêtements, les sucreries et les jus de fruits", peut-on lire dans un communiqué de l'ONG.

Dans une série de vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par Agent Green, Charlie Ottley - connu, entre autres pour la série documentaire Wild Carpathia - exhorte les marques qui utilisent l'image ou le mot "ours" dans leur identité à payer des droits d'auteur aux ours et ainsi contribuer ainsi à la création d'un nouveau sanctuaire en Roumanie. Pour soutenir l'initiative Bear Right, les entreprises peuvent directement contacter un représentant de campagne en ligne.

Plusieurs emplacements sont envisagés pour la construction du sanctuaire, des régions avec les plus grandes populations d'ours sont pris en compte, tels qu'Harghita, Mureș, Brașov, Covasna et Vrancea.

La zone choisie répondrait aux besoins fondamentaux des ours, de sorte que le caractère naturel de l'habitat jouera un rôle clé dans le choix final, a déclaré l'ONG. Le territoire devra disposer d'une forêt mixte, ne manquant pas de hêtres, de prairie, d'un ruisseau (eau vive) ou encore d'un étang. Le programme comprendra également la réintroduction dans la nature des ours qui peuvent encore être réhabilités.

L'objectif est d'établir un sanctuaire où, dans une première phase, 50 ours seraient sauvés. Dans une première étape, l'objectif est d'obtenir les 30 hectares nécessaires, mais aussi d'attirer des investissements pour les dix premiers ours. Le coût total de la construction et de la mise en service du sanctuaire s'élèverait à 10 000 euros par ours sauvé, a indiqué l'organisation.

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale